SP : des “sans pote” ?

Pour tous ceux qui pensent que parfois j’exagère dans certains de mes articles ou dans mon livre, lisez cet article. Ça dépote. On peut remarquer que M. Julien Roche, conseiller auprès du recteur d’académie, est “chargé de la scolarisation des élèves en situation de handicap”. Il a des critères singuliers et semble être contre les sauts de classe, qui résolvent pourtant pas mal de difficultés. On découvre le pot aux roses.

Un joyau méconnu : l’accélération scolaire

http://rire.ctreq.qc.ca/un-joyau-meconnu-lacceleration-scolaire/

Par ailleurs la stigmatisation de ces élèves par le terme “sans pote” est des plus incongrues pour les enfants surdoués qui ont plein d’amis et des relations sociales très satisfaisantes. Peut-être, ces personnes ne font pas la différence avec le syndrome d’asperger. C’est possible, mais cessez de stigmatiser ces enfants, et informez-vous.

SVP.

Les enfants surdoués n’ont pas à payer les pots cassés de toute cette désinformation.

A lire quelques autres articles :

La stigmatisation des surdoués est en marche

Blogs de désinformation

Le bon sens pédagogique

Développement des talents scolaires selon le MDTT de F Gagné

Pseudosciences : les raisons du succès

Share

Une réflexion sur « SP : des “sans pote” ? »

  1. Parce que même les profs nous donnent ce genre de surnoms maintenant?
    Déjà que les enfants (collégiens surtout) avaient fait de “sans-amis” une insulte…
    Déprimant
    Déprimant parce que c’est prendre le problème à l’envers. Il ne s’agit absolument pas de gens incapables de se faire des amis.

    On mélange des tas de trucs sous le terme de “difficultés sociales”. Dans mon cas, je n’avais pas de “difficultés sociales”, j’étais harcelé, nuance.

    Et en première-terminale, dans une autre classe (une S avec 90% de surdoués, mais ça je ne le savais pas), et enfin séparé des harceleurs, je me rends compte que d’un coup, j’ai de vrais amis. Ça a l’air magique, mais ça ne l’est pas, parce que le problème ne venait pas de moi. (c’est un problème de groupe, les HPI sont souvent visés mais ce n’est pas la faute du HP)
    Mais ça, je pensais que ces profs le savaient.
    Visiblement, leurs vision du monde n’est pas tellement moins simpliste que celle du cinquième moyen. (je ne vise pas tous les profs, juste ceux qui utilisent des mots comme SP)

    Thomas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.