Des femmes surdouées

Le livre que j’ai écrit en 2014 et qui a été réédité par mon éditeur en juin 2018 est numéro 68 ce matin dans la rubrique “psychologie clinique”. Il poursuit sa route.

Quand, pour son nouveau livre “La femme surdouée” M de Kermadec  explique que :

“On ne va pas limiter le fait d’être surdoué simplement à un chiffre de Q.I quand même ?”
On ne va pas croire une psychanalyste quand même ?
Je rappelle que la définition même du haut potentiel est :
QI supérieur ou égal à 130.
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.