Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Déc/17

1

Chercheurs humains, trop humains

On prend les mêmes… et on recommence

Comme souvent, (ou parfois) la recherche est considérée à tort comme « froide » voire maltraitante dans certains cas, ou par certains.

Une personne m’a indiqué ce texte ce matin, écrit par un conférencier habitué des associations du monde de la douance. Au travers d’un rêve, il fustige une fois de plus la recherche scientifique concernant la précocité intellectuelle. Le ton peut sembler débonnaire, il n’en est pas moins incisif et prête à confusion ; la « tentative de rivalité  » ne venant que d’un seul côté, du côté des non scientifiques. Ce qui est étonnant, c’est que les associations se servent des études et des chiffres des chercheurs « inhumains », selon eux, mais uniquement lorsque cela les arrange.

cliquer sur les images :

Extraits :

J F Laurent :

 » C’est marrant, cette histoire me rappelle bizarrement cette tentative de rivalité entre les statisticiens universitaires et les professionnels et associations du terrain de la précocité « 

Chaleur humaine

J’ai fait un rêve. Un peu étrange mais vraiment pénétrant*. Normal, c’est un rêve…

Le pt’i gars sanglote : « j’ai vraiment trop froid… ». Le monsieur vérifie ses sources et annonce doctement : « il ne peut pas avoir froid… ! ». Et ajoute, pour appuyer ses dire : « je le sais, je suis chercheur… »…

Avant d’être totalement réveillé, j’ai juste le temps de voir le grand s’éloigner, serein, modeste, sans rancune. Il estime que sa mission a été plutôt facile. Normal, il comprend intuitivement ce que les autres ressentent. Des compétences innées, renforcées par la rencontre quotidienne d’enfants atypiques. Au-delà de tout raisonnement scientifique, bien sûr…
Mais comme de nombreux professionnels de l’enfance, il préfère sans doute trouver ce que les autres cherchent plutôt que chercher ce que les autres trouvent.
Avec conviction, mais sans certitudes. La différence, c’est l’humilité, le meilleur combustible de la chaleur humaine…« 

 

Le plus étonnant est la fin du texte que l’on peut lire sur l’image.

Sur la page de l’article  La pseudoscience des surdoués, des commentaires ont encore décrié cette semaine le florilège des fausses croyances, que des professionnels propagent sans cesse et sans aucun état d’âme.

Et pourtant c’est bien cette situation semblable à celle-ci (entre autres) qui est répertoriée dans l’article  La pseudoscience des surdoués

un cas de dyslexie sévère non détecté dans l’enfance, par exemple.

http://www.femininbio.com/sante-bien-etre/actualites-nouveautes/surdouee-moi-91684

 

Alors rêve ou cauchemar ?

Tout cela n’est pas très sérieux.

Qui est humain, Qui est inhumain ?

Est-il humain de bercer d’illusions les familles, au risque de ne pas détecter des troubles qui peuvent être pris en charge ?

Quelques articles pour approfondir le sujet :

Haut Potentiel Intellectuel : une vraie fausse pathologie ANAE

Responsables mais pas coupables ?

Les bonnes intentions

ANPEIP 1995

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

No comments yet.

«

»