Google à l’Assemblée Nationale

 

Je ne pensais pas devoir écrire un nième article sur le sujet des zèbres, nom que se donnent une infime partie des surdoués, nom totalement rejeté par la majorité des surdoués, mais l’actualité récente m’oblige à “remettre les points sur les i”, si l’on peut dire. J’avais écrit cet article en 2017  Les incohérences : de chat à zèbre 

dans lequel j’avais décrit les incohérences d’un blog, concernant la douance.

Ce blog d’A Reynaud a aujourd’hui la prétention de représenter les enfants intellectuellement précoces à L’Assemblée Nationale. Cela nous concerne tous. Aussi, je me dois de rappeler quelques petits détails très tristes et incongrus. Ce blog (les tribulations d’un zèbre) n’est absolument pas un blog de référence sur le surdouement pour la communauté scientifique compétente sur le sujet. Ce blog ne représente pas non plus “les aspies” . Pour comprendre, il faut lire mon premier article de mars 2017. Je ne vais pas répéter ou copier ce que j’avais écrit dans cet article, cela devient lassant.

J’avais déjà conclu ainsi :

Que A Reynaud s’invente une vie, pourquoi pas ? Mais quand cela impacte la population des surdoués, quand des informations floues circulent, cela nous concerne tous.

Le pouvoir du clic

Comment se fait-il que des fonctionnaires ont eu l’idée d’inviter l’auteur d’un blog de zèbres à l’Assemblée Nationale ?

 

Le pouvoir du clic ? La présence de ce blog en tête sur les moteurs de recherche ?  Sans nul doute.

Dans la dérégulation du marché de l’information, (terme de Gérald Bronner) accélérée par le net, on peut remarquer que des fonctionnaires à l’Assemblée Nationale ont cru qu’un blog qui a beaucoup de “likes” sur fb, c’est qu’il a raison ou qu’il représente quelque chose. Pour cela, il faut placer une cinquantaine de tags sur le SEO (Search Engine Optimisation) dès le début d’un blog à chaque article, ce qui fait remonter le site sur les moteurs de recherche et faire de la web-réalité.

Un peu léger comme méthode de se contenter de faire une recherche sommaire sur Google, sans approfondir le sujet.

Cela donne l’étrange impression que nous sommes dirigés par Google.

Sur la page fb de ce blog, on peut y lire des commentaires comme

Merci de porter nos problèmes en haute sphère. Sachez que si ces personnes désirent avoir des témoignages je pense que nous serons nombreux

Mais avoir des “likes” (à marche forcée) cela ne veut pas dire que ce blog représente les surdoués dans leur ensemble.

Je le dis haut et fort, ce blog ne représente pas les surdoués. Pour diverses raisons, dont la première est que ce blog parle de syndrome d’asperger, essentiellement. Ensuite, et surtout, ce blog pratique le refus quasi systématique de la Science, la censure, la non discussion avec tous les acteurs du sujet et l’élimination de tous les contradicteurs.

On peut regretter que la majorité silencieuse des surdoués qui vont très bien , ou qui vont moyennement bien, qui sont ordinaires (oui, on en a le droit) , n’est pas invitée à discuter à l’Assemblée Nationale.

  • Une personne qui n’a pas su utiliser le rapport Delaubier pour son fils né en 2004 (2002) devrait être censée apte à nous représenter ?

Tout était dans ce rapport dès 2002

EXTRAIT :

“l’organisation par cycle, dans le premier degré, offre la possibilité d’adapter les rythmes et les contenus d’apprentissage aux potentialités de chacun et autorise, par exemple, le passage avec un an d’avance au cycle suivant; »

  • qui appelle les surdoués “zébrillons”
  • qui est ensuite aspie ?

Non, nous ne voulons pas être représentés par le blog les tribulations d’un zèbre.

Non, nous ne voulons pas être appelés zèbres.

A. Reynaud fait croire dans son article que J C Terrassier était présent, alors qu’en fait il était au tel.

A. Reynaud a éliminé tous les contradicteurs un à un, tous ceux qui osaient contredire son idée principale, que son fils était handicapé par son haut potentiel, alors qu’il a un syndrome d’asperger (découvert vers ses 12 ans). C’est la raison pour laquelle son blog plaçait toutes les caractéristiques du syndrome d’asperger  sur le compte du haut potentiel. Un comble.

Un comble également que J Siaud-Facchin découvre ce syndrome en lisant un livre de roman.

Pour ce blog l’étiquette du trouble importe peu, et  le haut potentiel est placé dans les troubles, comme ce que fait aussi l’équipe de O Revol à Lyon   :

“Le haut potentiel est un trouble de l’apprentissage”   pour cette équipe :

https://sciencespourtous.univ-lyon1.fr/les-enfants-precoces-cerveau-different/

 

Ce blog n’a de cesse de pathologiser le haut potentiel sur toutes les ondes

 

Uniquement pour vendre du sensationnel et passer à la TV ou à la radio. En général, il faut savoir que les personnes asperger n’ont pas conscience du comportement social, et ces faits sociaux  (de réseaux sociaux) ne devraient pas les enthousiasmer :

 

Chacun comprendra ?

Arielle Adda m’a dit que c’était très basique comme entretien à L’Assemblée Nationale, les personnes qui les recevaient ne connaissaient pas le sujet du tout. Raison de plus pour que ces jeunes personnes s’informent correctement et pas sur n’importe quel support.

A Reynaud insinue souvent qu’il y a actuellement un retour en arrière quand on veut invoquer la science et les études représentatives.

Cf : l’article de Ramus et Gauvrit  : La pseudoscience des surdoués

Alors qu’une confusion croissante existe entre la douance et le syndrome d’asperger depuis qu’un certain courant se dirige vers le handicap lorsqu’ils parlent du haut potentiel :

On voit aujourd’hui des directeurs de SEGPA (Sections d’enseignement général et professionnel adapté) faire des conférences à l’AFEP sur le sujet du haut potentiel :

 

Je pense que l’on atteint les limites du net, mais peut-on espérer une auto régulation ?

Un concept fédérateur très négatif au sujet du haut potentiel va-t-il l’emporter ?

              « Mal nommer les choses ajoute du malheur au monde»    Albert Camus

Ce qui est terrible pour toutes ces personnes qui ont su optimiser leur ascension médiatique incontrôlée, grâce au net, uniquement pour leur business, c’est qu’il existe une “mémoire du net” , et ça, c’est exploitable. In fine, elles sont rattrapés par le net. On peut y lire que les chiffres sont tout simplement faux.

 

Certains diront que cet article est une critique ad hominem, mais toutes les dérives sont relayées par des personnes. On est obligé à un moment de nommer ces personnes responsables de la confusion. Quand on a la prétention de représenter les enfants intellectuellement précoces, il faut être prêt à répondre de ses écrits et de ses actes.

Pour compléter cet article en 2017  Les incohérences : de chat à zèbre 

quelques infos que l’on trouve sur google , en quelques clics :

La mère d’A Reynaud ,  Yvette Reynaud, ne semble absolument pas “prof de français à Doha” ,  comme ce qui est écrit dans le premier livre, “Les tribulations d’un petit zèbre” (information vérifiable pour des fonctionnaires de l’état qui l’invitent à à L’Assemblée Nationale ???)  mais bien éleveuse de chats et accessoirement astrologue. Si on en croit ce que l’on voit sur ces deux copies visibles sur google. Mais que croire ??? On peut penser que ce n’est qu’une pierre à un premier roman, dans tout ce fatras de fausses informations.

Ajout du 17.12.2018

Pour comprendre la réponse au commentaire de Camus F

A Reynaud écrit sur cet article qu’elle ne connaît pas ce qui se fait à l’étranger, alors que dans un article de Marie France, il est écrit ceci pour expliquer “sa différence”

“J’avais toujours eu la sensation d’être une extra-terrestre oubliée par mégarde sur Terre, mais comme j’ai grandi à l’étranger,”

http://www.mariefrance.fr/equilibre/psycho/rencontre-alexandra-reynaud-suis-hpi-haut-potentiel-intellectuel-asperger-291807.html

La phrase suivante paraît alors totalement incongrue pour quelqu’un qui affirme avoir grandi à l’étranger, et affirme dans un livre que sa mère est professeur de Français à Doha.

« que l’on doit parfois avoir avec l’administration (française, bien que je me doute qu’en dehors de nos frontières, les difficultés soient plus ou moins les mêmes…

Revenons un peu sur terre, Les enfants surdoués en ont grand besoin, ainsi que les familles.

Quelques articles pour approfondir :

Les incohérences : de chat à zèbre

 

Le pouvoir du clic

 

Responsables mais pas coupables ?

« UBERISATION DE LA PSYCHOLOGIE ? »

https://planetesurdoues.fr/index.php/publications-scientifiques/la-pseudoscience-des-surdoues-ramusgauvrit/

Share

2 réflexions sur « Google à l’Assemblée Nationale »

  1. Merci camus pour ce commentaire de bon sens.

    Lorsqu’on lit sur un site ou un blog, des informations, il faut rechercher qui l’écrit, quand on veut faire fonctionner son esprit critique.
    Or avec ce blog les tribulations d’un zèbre, lorsque l’on approfondit, on est frappé par les incohérences de dates, d’informations contradictoires.

    Sur cet article par exemple , il est écrit que A Reynaud a passé son enfance à l’étranger, et c’est pour cela qu’elle se sent différente ;

    http://www.mariefrance.fr/equilibre/psycho/rencontre-alexandra-reynaud-suis-hpi-haut-potentiel-intellectuel-asperger-291807.html

    mais sur cet autre article, elle écrit ceci :

    « que l’on doit parfois avoir avec l’administration (française, bien que je me doute qu’en dehors de nos frontières, les difficultés soient plus ou moins les mêmes…) »
    Que j’avais copié le 25.06.2017 , car je savais que A Reynaud disait à qui veut l’entendre qu’elle a passé son enfance à l’étranger…

    cf Ajout du 17.12.2018

    Pour comprendre la réponse au commentaire de Camus F

    Ceci n’est qu’une partie des incohérences.

    Tout ceci mis bout à bout nous donne à penser qu’il faut se méfier.

    La Science doit reprendre sa place, et le bon sens, surtout.
    “Toute régulation n’est pas censure”
    Gerald Bronner

  2. J’ai fréquenté au début de mes recherches de renseignements sur le haut potentiel, ce blog de A-Reynaud. Entre TDA/H,Asperger,HPI la confusion règne avec une vision pathologisante du haut potentiel intellectuel.Cette auteure qui manque à mon sens d’humilité et d’apports scientifiques, ne supporte pas le moindre avis contraire au sien. J’ai assisté à une discussion hallucinante sur son blog ou Franck Ramus (directeur de recherches au CNRS) qui répondait par l’argument scientifique et les études sur le sujet, s’est fait malmener avec des propos limites insultants et qui frisaient le ridicule. Autant vous dire que je me suis vite détournée de ce blog et que j’ai préféré les sites sérieux tels que Ramus Méninges,Raison et psychologie, Scilog.fr,Planète surdoués merci à eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.