Zèbre, et puis quoi encore ?

Jeanne Siaud-Facchin est très fière que sa trouvaille

“zèbre” = surdoué apparaisse dans le Larousse.

Quelqu’un écrit en commentaire ceci :

“Tu as le droit de te la raconter pendant 100 ans 😉

Or, c’est exactement cela :  “se la raconter”. Mais espérons que cela ne dure pas 100 ans de “racontards”  (comme la psychanalyse), et que les années à venir vont dénoncer davantage la supercherie du phénomène de la “zébritude”.

Ce phénomène des zèbres consiste à modifier les caractéristiques des surdoués, c’est à dire que le QI doit être supérieur ou égal à 130. Cela a complètement embrouillé les esprits comme je l’ai expliqué largement en 2016 dans mon deuxième livre. Les psychologues qui ont pris cette direction se détournent de la réalité scientifique et attribuent des traits aux zèbres, qui sont en fait des traits de l’autisme et/ou du TDAH. Comme l’hypersensibilité ou le fait de ne pas tenir en place, ou d’avoir de l’impulsivité. En fait, il s’agit pour Le Larousse de placer en avant des psychologues qui se sont trompés et qui se trompent encore et toujours.

Comment peut-on récompenser un terme (et par la même, la personne qui a inventé le concept) en laissant diffamer les surdoués dans ce pays ? En attribuant au haut potentiel intellectuel des traits qui doivent être imputés à des troubles. Un comble.

Il faut savoir aussi que les adultes surdoués ne veulent pas en général être (dis)qualifiés de zèbres.

Enfin, maintenant on a la certitude que le dictionnaire  Le Larousse n’est pas une référence.

J’avais écrit ceci dans un article en juillet 2016 :

Caractéristiques de la communication

J’avais relu mes cours de psychologie sociale pour l’article la dissonance cognitive et j’ai relu aussi les cours sur la communication.

Je reproduis un petit résumé de ces cours. Il existe des phénomènes étonnants en psychologie sociale, que je trouve intéressant de « vous communiquer » !

Car chacun le sait, il ne suffit pas d’avoir raison, ou de le croire ! Il faut être cru et au moins savoir le communiquer.

Vous avez, à l’inverse, des personnes qui peuvent dire ou écrire parfois des « énormités » qui passent , parce qu’elles ont acquis une certaine notoriété.”

Les actions et les erreurs de Jeanne Siaud-Facchin (et de quelques autres) avaient pourtant été relevées dans le florilège de l’article La pseudoscience des surdoués en 2017. Cet article n’est pas visible en ce moment depuis l’incendie du Data center OVH, mais on peut lire l’article dans son intégralité La légende noire des surdoués

Sinon, la bêtise n’a pas de limite dans certains médias et tv :

haut potentiel I

C à vous a bloqué la vidéo
ce n’est pas plus mal
Tous les clichés et des fakes news ont été dites par Audrey Fleurot (série HPI)
En gros les surdoués sont d’après ces personnes …
Pas forcement détectés
avant ce n’était que positif …MAIS
Hypersensibilité
Monomaniaque
L’école n’est pas faite pour eux
Difficultés scolaires
Difficultés sociales
QUI DIT MIEUX ?
En fait tous ces traits sont des caractéristiques de l’autisme.

Quelques articles pour approfondir le sujet :

La douance à outrance

Décryptage d’une vidéo de J Siaud-Facchin (mars 2016)

Caractéristiques de la communication

Le pouvoir du clic

“La fabrique des enfants anormaux”.  (livre que je n’ai pas lu)

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *