Décadence intellectuelle

Etonnant de la part d’un grand éditeur. (enfin , je le croyais sérieux)

L’éditeur de Boeck  édite via ce livre en octobre 2020 des contre vérités, au sujet du haut potentiel.
comme les 5 à 7 % de personnes qui sont concernées par le haut potentiel :
Mais si on avance dans le livre, on apprend que les chiffres peuvent atteindre 30 %. On ne sait pas trop compter, sûrement.
Diffuser que 30 % de la population serait surdouée est une aberration.
Dans ce livre, il est écrit que l’hypersensibilité accompagne haut potentiel dans un cas sur 5…
Où se trouve l’étude  ???
Mais c’est la conclusion qui est incroyable :
Écrire  et oser publier que les surdoués se fatigueraient plus vite que les autres “neurotypiques” ; je pense que cette psychologue n’a jamais vraiment dû rencontrer de vrais surdoués. Elle saurait qu’ils se fatiguent vraiment moins que les autres. Pour elle, le cerveau des surdoués consomme plus car il tourne plus, et se fatigue plus.
En fait , NON.
MAIS beaucoup d’études démontrent ce fait contraire : par exemple, ils utilisent moins de glucose dans le cerveau pour accomplir une tâche cognitive. Ces études scientifiques sont connues depuis longtemps :

Planche, P, (2008), Les enfants à haut potentiel : caractéristiques cognitives et développementales : En quoi sont-ils vraiment différents ?  Tikinagan

Planche Pascale  Le fonctionnement et le développement cognitifs de l’enfant (2000). L’Année psychologique.

https://www.persee.fr/doc/psy_0003-5033_2000_num_100_3_28657

Selon cette chercheuse, le cerveau des sujets à haut potentiel est un cerveau plus efficace, grâce à des bases génétiques, neurophysiologiques et neurochimiques.

Par ailleurs, il a été démontré que les enfants surdoués utilisent moins de glucose que les cerveaux de leurs autres petits camarades pour accomplir une même tâche cognitive (Haier et al. 1992). Tout leur paraît facile.

Pour lire des extraits de ce livre, empli de fausses croyances, cliquer sur :

AJOUT

Arielle Adda me signale une fake-news dans ce livre qui m’avait échappée :

“3 garçons doués pour une fille, d où sort cette statistique ?”

Conclusion : on ne peut pas faire confiance en L’éditeur de Boeck au sujet du haut potentiel.

Quelques articles à lire ou relire :

La stigmatisation des surdoués est en marche

Diffamation

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *