Méthode stalinienne

Un évènement récent sur facebook a fait que j’ai réécouté la conférence de 2016 au grand Palais. Caroline Goldman y racontait qu’elle avait été agressée par une maman d’enfant HQI. J’ai donc réécouté en intégralité la conférence passionnante, à laquelle j’ai assisté, puisque j’en avait écrit un article avec cette conférence  en audio en 2016 (diffusée par le grand Palais).

Cycle génie du Grand Palais : Nos enfants sont-ils tous des génies ?

Comme je regardais ce matin si j’avais une réponse sur fb,  je m’aperçois que le post initial et tous les commentaires fb ont disparu. J’avais ajouté qu’il y a une différence entre se sentir agressé et être agressé réellement, car quand on écoute la conférence, on cherche vainement “l’agression”. Evidemment, c’est un droit d’enlever un post de sa page fb. Heureusement, j’avais eu l’idée de tout copier, car je suis habituée à ces méthodes staliniennes, qui déforment les informations et qui ne démontrent pas une volonté de débattre en bonne intelligence. Cela semble plus facile que de me répondre. Ces méthodes un peu puériles sont courantes aujourd’hui, on enlève des amis de sa liste d’amis facebook, en un seul click, dès qu’il existe un point de désaccord, on élimine les personnes qui ont des idées discordantes, on les fait passer pour ce qu’elles ne sont pas.

VOICI :

“Les méchants ont une vie de méchants” écrit Caroline Goldman, en réinterprétant les faits, à la manière des psychanalystes. Heureusement, on peut réécouter toute la conférence de février 2016, et les questions à la toute fin pour connaître la réalité des faits . On saura si, demander d’où vient l’idée (des psychanalystes dans leur ensemble) de “surinvestissement de la pensée” chez les surdoués est une “agression”. De même que ce n’est pas que Gabriel Wahl  “ne supporte pas que C Goldman cite Lébovici, il a simplement dit qu’il n’est pas sa référence. L’interprétation des termes par C Goldman sur son commentaire fb est étonnante. Les psychanalystes devraient plutôt se questionner au sujet de la théorie délétère et désuète que représente la psychanalyse. Mais le peuvent-ils ? Il semble qu’il soit difficile pour eux de se remettre en question. D’ailleurs Caroline Goldman indique dans la conférence qu’elle ne se préoccupe pas du QI lorsqu’elle reçoit ses patients (à 29 minutes).

Les questions sont peut-être “méchantes”, mais la psychanalyse, elle, est cruelle.

Pour écouter, cliquer sur /

Cycle génie du Grand Palais : Nos enfants sont-ils tous des génies ?

Olivier Renet,  Grand-Maître international d’échec, à 50 minutes soulève la question des filles, soeurs du champion d’échec, qui ne seraient pas surdouées. Ses interventions décrivant le monde des échecs sont extrêmement intéressantes.

Quelques articles à lire ou relire :

Inné-psys

La psychanalyse et les surdoués

La pseudoscience des surdoués

http://www.scilogs.fr/ramus-meninges/enfants-differents-temoignages/

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *