Le langage de l’enfant

Nouveau résultat de la cohorte EDEN :

Avoir un grand frère serait associé à un développement plus lent du langage

“Intuitivement, il est tentant de penser qu’un enfant ayant un frère ou une sœur aînés grandira dans un environnement linguistique stimulant et développera plus rapidement ses capacités linguistiques que le premier né de la famille. Dans les faits, plusieurs études ont montré le contraire : l’acquisition du langage chez un enfant ayant un aîné serait moins rapide que chez un enfant n’en ayant pas.”

Ce titre a un peu été déformé par cet article :

Pour avoir du vocabulaire, mieux vaut ne pas avoir de grand frère

 

Premiers résultats de la cohorte EDEN

 

 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.