Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Nov/09

22

Colloque AFEP Orléans . 2009

Compte-rendu personnel de mes notes prises au cours de ce colloque.

9h.  Présentaion de l’AFEP

9h30.     les bases cognitives de l’EIP .

  Frank  Zenasni  chercheur à l’université Descartes Paris V

 

Bases neuro-cognitives de l’EIP .

EIP :  enfant intellectuellement précoce. EIP a une grande mémoire à mémoire à long terme inhibition

 expérience de Johnson Bolton

Inhiber le mot ou la couleur  rouge vert ou bleu Les surdoués sont plus rapides et font moins d’erreurs car ils inhibent l’information qui les perturbe. Il y aurait une corrélation entre volume du cerveau  et QI  parfois,  rapport direct de 0,40. Structure : Connexions des neurones plus riches . Ils  accèdent facilement aux informations La phase critique : Seuls les neurones activés sont conservés. Donc, plus l’enfant est stimulé en période critique, mieux c’est ! C’est le « Désir d’agir »  décrit par   L. Vaivre-douret Il faut stimuler l’enfant qui veut être stimulé. On ne peut pas fabriquer un surdoué en le stimulant. L’EIP a des onnectivités  plus importantes FONCTIONNEMENT Traitent l’information différemment en qualité et en quantité. Il est certain (prouvé par IRM ) qu’il y a une bonne coordination inter hémisphérique. Assymétrie hémisphérique Selon les aires cérébrales enfants et adultes. Cerveau Gauche : fonctions verbales analytiques  décomposition séquentielle des informations Cerveau Droit : traitement visio-spatial des images. holistique globale analogique. Tout est traité en même temps (à l’école on demande du séquentiel)   Benbow en 1988 a étudié des surdoués en maths,  garçons,  gauchers . Ils ont plus de myopie, d’ allergies. Il y a plus de  corrélations avec le  cerveau droit. La Concentration en testostérone dans la phase prénatale conditionne le développement du cerveau droit. Tâche écoute dichotique. Pas de différence gauche droite. Les asperger voient des couleurs pour faire des calculs. O’Boyle and Gill  (2002 ) ont montré qu’il y a une meilleure communication inter -hémisphérique Morphologie plus développée du corps calleux. Les maths : les EIP utiliseraient le cerveau droit (alors que verbal) , donc cela prouve qu’il y a une meilleure communication et coordination inter-hémisphérique. Qualité , richesse des connections neuronales. Les EIP utilisent aussi le cerveau gauche. Ils utilisent bien les deux hémisphères.  ils ont une bonne  bilatéralisation , d’où la pensée divergente.   PAUSE  10h20

10h45 .  Mon enfant est-il un élève heureux ?.

J.M.Louis.  Inspecteur de l’Education Nationale. Auteur.

Les EIP sont semblables mais différents. Ils ont des interrogations métaphasiques Les parents ne se gèrent pas facilement ! Ils ont des colères légitimes mais l’école n’est pas là pour apporter le bonheur. Il n’y a pas d’apprentissage heureux, sans effort. Objectif : bien-être  et  être bien.  Mais aussi de tous les élèves. Le précoce pose la question du sens. Avoir sa place Aimer apprendre Vivre avec les autres C’est avant tout un enfant Sommeil et l’activité physique sont importants. La Créativité est indispensable à développer. L’Imaginaire. Chez L’EIP , l’estime de soi est souvent atteinte. Le regard porté est important. Il faut éviter la Représentation mythique : Enfant idéal Elève idéal Eviter les jugements Besoin affectif amour   Vers sa vraie personne. Aimer ses élèves c’est les respecter. Exigeance pour élever à leur maxi. Tenir compte de leurs besoins. A l’école on ne doit pas souffrir. Vers la réussite, la récompence, la  valorisation sont importantes. Besoin de reconnaissance. Et non marginalisation.

« réfléchissez à la richesse de ce perturbateur »

Besoin de jeu,  Mais tout ne doit pas être jeu. L’EIP est très sensible. Il faut être attentif à la communication. Il est un quêteur de sens. Il a des Questions métaphysiques. L’école doit apprendre à construire la pensée. Humour,  attitude positive. La famille doit créer un climat apaisant. Souvent la souffrance vient de la discorde du couple des parents.  Les parents doivent écouter ses peurs Cultiver certains dons hors de l’école pour la réussite. Entretenir une passion : art, création ,  expression du corps, sport collectif. Prendre une distance,  un recul ,sans se désintéresser évidemment Il est rêveur => souffrance. Il est lent :  problème de motricité. Construire un projet. Il a besoin de cadre mais il faut qu’il en comprenne le sens. Il recule les limites mais ce n’est pas de l’insolence. Il faut cultiver l’autonomie. Méthodologie dans l’organisation de la vie. Il interpèlle au sujet de la socialisation. Dire « comment fais-tu pour ? » Il a besoin d’être étonné pour éviter l’ennui. Il aime apprendre avec les autres.  Emulation. Pédagogie trans disciplinaire à mettre en place car il fait des relations entre les matières. Il faut de la cohésion. Les enseignants ont peur d’être incompétents

L’EIP est un « éveilleur »

Il doit nous amener à repenser nos représentation des différences.

A Instiller l’humanité et l’humanisme .   Merci .

Livres : « scolariser l’élève précoce »

 11H30.    Accueillir EIP en difficulté dans une classe hétérogène

Alain . Salzemann . Principal adjoint de collège qui accueille des EIP. Académie de Créteil.

Ils ont remarqué des enfants qui avaient  des moyennes générales très élevées. ils s’ennuyaient.  ils ont envisagé le saut de classe et l »épanouissement est au rendez-vous. L’Inspecteur  était M Delaubier. L’Idée était de favoriser l’accueil de ces enfants. Au départ 5 %  effectif  , venant de Val de Marne , Paris,  Créteil. Aujourd’hui les EIP représentent un quart d’effectif. 66 enfants en difficulté de 6e a 3e   intégrés à 7 maxi par classe. Ils accueillent  des enfants en rupture. L’école pour eux était la frustration  au début :  l’enthousiasme  après  : la routine. Conséquence :,  le renoncement, automutilation intellectuelle. Apres, l’incompréhension due au décalage. Rupture,   décrochage   et déscolarisation. Contestation des règles, violence  surtout les garçons. Ils reçoivent des polyexclus   (qui sont souvent   EIP) le projet c’est la Réconciliation avec école. développer  confiance en soi pour augmenter la concentration et éviter la rêverie. Gros stress qui bloque. Facteurs de motivation pour un précoce sont différents  d’un élève ordinaire. Défi : Limiter surinvestissement. Mettre dans le réel leur décalage réaliste et ressenti. Socialisation Méthodologie. Réussir intégration par une écoute attentive Et reconnaissance de la différence. Montrer bienveillance et souplesse. Privilégier bien être avant de travailler les performances scolaires. C’est une culture d’établissement et travail équipe   Plan action Début    observation  bienveillante puis  entretien individuel  1 h pour construire PPRE  programme personnalisé de réussite éducative (Sensibles  au contrat) Choix d’un référent adulte. Peut être :  atelier  écriture  calligraphie,  art corps  , philo Enrayer échec scolaire en exploitant les compétences. Cultivant  les talents. Vaincre l’ennui et combattre le renoncement aux talents. Aménager emploi du temps En 6e il sont souvent sauté une classe. S’interroger sur capacités physiques maturité  comportement. Le saut avec accord de élève. Il faut notes élevées. Ils ont 5 ans de recul. Donner du sens  et mesurer les enjeux Enfant dans sa globalité. Apprendre c’est  grandir, c’est un atout. Jusqu’ou école doit-elle ou peut-elle s’adapter ? Les démarches seront rodées pour ensemble des élèves. Il y a des avancées institutionnelles  Delaubier Incitation à expérimenter,  à innover.

14h.       Grandir heureux en étant  surdoué.

J. S. Facchin.

Métaphore avec Harry Potter Il est différent, mais il ne s’en rend pas compte, il un message de la chouette, il rejoint ses semblables et il se construit. Formes d’intelligence qualitative differente.   organisation spéciale de la personnalité : Fonctionnement cognitif singulier Hyper activation cérébrale : Réponse intuitive :  ne pas pouvoir accéder aux procédures, fulgurances de pensée. Veulent se mettre off,  certains disent  :   « prisonnier de mon cerveau ». Mémoire court terme,   mémoire long terme. Grégoire  10 ans  dit  « il faut penser à réfléchir » Vitesse de transmission  ,  testé par IRM. Déficit d’inhibition latente les sens (vue , ouïe, toucher …) reçoivent une multitude d’informations en même temps. EIP   ne  peut pas hiérarchiser. les Normaux pensants  savent inhiber les messages des  tâches parallèles  (que va-t-on manger ce soir, il fait beau  etc) EIP  n’est pas équipé de fonctionnement automatique, il le fait manuellement, donc il a l’air lent. Procédures différents dans le traitement  de l’information. Pensée linéaire  :  étapes logiques  1     2       3 EIP a une Pensée en réseau ou arborescence Associations d’idées sans limites, c’est la pensée divergente (idées géniales) Cela Entraine  l’habilité émotionnelle. Il peut être Joyeux  et triste en peu de temps. Pensée arborescente  : morceaux  choisis EIP de 17 ans : « Je comprends le Monde linéaire comme décision arbitraire ». En pensée arborescente,   en langage,  il peut avoir 4 mots qui veulent dire la même chose au même moment qui viennent dans le cerveau. Quand il fait une dictée : la dictée se passe en Mode auditivo verbal EIP a une multitude de choses dans la tête et il ne parvient pa à écrire. Pour être attentif, il doit faire plusieurs choses a la fois. Cerveau droit  cerveau gauche, cela a été bien dit par Franck. Cerveau Gauche,   traitement séquentiel   élément par élément cerveau Droit, traitement  analogique  (global)

A l’Ecole,   le surdoué  ne partage pas nos implicites

Il peut répondre à côté, peut ne pas comprendre ce qu’on demande. le Surdoué prend le sens littéral des mots, il répond à la consigne mot à mot. Mais A l’école, on est supposé comprendre ce que l’on attend de nous. L’histoire d’un garçon qui croit que l’on ne doit pas répondre aux questions a l’école, car personne d’autre ne répond. Il ne l’a compris qu’en  CE2 ! On peut avoir la sensation qu’ils n’ont pas compris ce que l’on demandait. Ou bien, ils vont  au-delà. Question à une adolescente :      « Pourquoi cela rouille? » ,       » je ne sais pas » Après insistance, elle répond : « Je ne connais pas les  procédures relatives a oxydation. »  ! Leo  7 ans « Alors Leo, tu fais quoi de tes vacances ?   » Léo répond  :  » j’en prends soin  » A L’ECOLE, IL FAUT CLAIREMENT EXPLICITER CE QU’ON ATTEND . Préciser, explorer, attentif aux mots employés. Qu’as-tu compris de ce que je demande ? Métacognition,  Le fait de comprendre EIP a un déficit des procédures métacognitives, un fonctionnement dichotomique : Je sais ,   je ne sais pas. EIP sont sous-réalisateurs. La méta cognition  favorise la motivation. Ils veulent tout maitriser.

Comment l’aider ?

Importance cadre, mode emploi,  structure. Enseignants font souvent faire des exposés aux EIP. Mais ils en font  trop   (arborescence)   : danger . Donner cadre précis, pas bloquant. Question : comment tu le sais, comment tu sais  que tu le sais ? Il faut boucle rétroactive pour ne pas penser dans tous les sens.  REFLECHIR . HYPER ESTHESIE 5 sens développés, « ïl a des yeux derrière la tête » Le son, hyperacousie, Il écoute la conversation de sa sœur, ipod, et ses parents qui se disputent. Il capte tout. Réactivité émotionnelle, empathie, Organisation de personnalité

Hypersensibilité et lucidité.

dépendance constante au contexte affectif et cognitif Hypervigilance émotionnelle sensibilité injustice  doute « Est-ce que souffrir serait  penser »     Blochot Il y a des croyances négatives, il se croit nul, a besoin de gratifications Estime de soi   est ingrédient actif du développement du surdoué Ne peux pas prendre grosse tète  , lucidité sur lui-même. Effet du renforcement positif. Il faut les féliciter souvent , les encourager . Ne pas dire  « c’est bien, mais… » C’est bien  :  libération d’endorphines Mais :  libération de cortisol Epanouissement,  visibilité sur son fonctionnement Une Conscience de soi. Décoder le fonctionnement du système scolaire . Utiliser école comme un outil pour sa réussite scolaire. Surdoué pense d’abord avec son cœur « Quelle est ta passion de vivre ? »

Conclusion

EIP est surdouillet, une force fragile Livre à lire : No et moi,  Delphine de Vigan « Quelque chose en plus, mais quelquechose qui manque. »

15h  .     Les mathématiques : Complexité ou Complicité

M. P. Saltarin.     prof de Maths  DEA,  CSS en didactique des maths

Thèse de  Jaques Nimier  :   Maths et affectivité Elle a étudié Mélanie Klein :  symbolique liée aux maths. Fraction en clase de 5e Elle demande à ses élèves ce qu’évoque le mot  fraction : Fragile, casse, divorce, fracassé, numérateur, diviser, opérateur, partager. Que du Négatif ! Depuis , elle n’a pas besoin expliquer les formules. En 2000,  elle a 40 ans, elle précise qu’elle est célibataire sans enfant, elle passe agrégation. Au cours des révisions, il se trouve un chapitre où elle ne comprenait rien  , le chapitre des matrices.       BLOCAGE Repasse agreg, sujet : les  matrices , elle pouvait à nouveau y accéder. Séparer  affectif pour accéder aux maths Elle passe un  DEA   didactique avec C Tisseron  et  D Ginet Ordre comparé  avec  Kamel et Samuel, 2 élèves en ZEP. Mot de Kamel  :  comparution Il va en soutien,   Il dit : madame « j’ai rêvé des maths » Mots   : comparaitre, différencier, couleur écriture, Il a eu un autre rapport aux maths, depuis. Encadrer  des chiffres,  Kamel   encoder DEA CSS    construction des savoirs scientifiques Ginet   Lyon 2 a écrit  sur les éducations en maths lié à la psychologie En 2004, en 1 e  STL Les mots   : multiplier, diviser Cyrielle, une fille   :  « A quoi vous fait penser  ces mots ? » Multiplier ,  c’est procréer Elle a écrit une lettre  : « Ma vie , enfance difficcile,  Parents divorcés  8 ans, père homo, 12 ans grossesse fausse couche.  A 17 ans, en 1e,  elle la connait. Chaque devoir, chaque division et multiplication ne se terminent  jamais. cela représentait la Division de sa famille 2005 Lisa en cours particulier.Elle venait sans cahier, donc conversation. Quelles difficultés ? Toujours  le 3      aux  questions  soustraire et diviser. Elle est l’ ainée d’une famille de 4 enfants. A 3 ans, elle a trouve le bébé mort, de mort  subite  du nourrisson  avec sa mère. Soustraire,  diviser pour elle voulait dire tuer, mourir.

Blocage en maths, ce n’est pas toujours refaire des exos.

 

15h45.    Epanouissement après parcours chaotique.

Etienne  Arman.  étudiant en 4e année ingénieur agro

20 ans fils unique.   bac s  Bien . prépa. école d’ingénieur. J’ai eu de la chance. car, Entre 7 et 8 ans j’étais très déprimé. Les précoces s’éclatent après le bac. A 6 ans ,  Il se sentait vide. il a saute  la moyenne section  et le CE2. testé très tôt. Adaptation à des enfants  2 ans de plus que vous. Dans privé de la 4e à terminale  dans un petit lycée, c’est mieux. Lorsque je me suis senti bien dans mes études, cela a été bien Je n’ai pas appris le sens d’effort.mes Parents n’ont pas pleure pour mon bac. Il y a toujours un truc qui suffit pas. J’ai des Copains précoces qui ont décroché. mon conseil, Il faut soutenir avec trucs hors école : Art théâtre dessin. On peut y obtenir de la satisfaction mais  le décalage avec les autres est obligé.

 Je ne suis Pas d’accord  avec Jeanne pour dire que je suis  différent.

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

Un commentaire pour Colloque AFEP Orléans . 2009

rachat de credit | 7 décembre 2010 à 15 h 19 min

bonne information, merci.

– Amelie

«

»