Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Nov/09

12

enfantillages

Lorsque j’ai pu enfin avoir des enfants, ce qui n’était pas gagné après cette maladie , une autre catastrophe m’attendait !  j’ai eu trois enfants surdoués !

Il faut prendre ce mot « catastrophe » au dixième degré, évidemment, un peu d’humour ne fait jamais de mal !  Avoir des enfants précoces , en soi,  n’est pas grave. Mais c’est le manque de compréhension ordinaire, le manque de bienveillance de l’entourage et de certains enseignants qui font que nous avons vécu un véritable parcours du combattant. Trois exactement.  Avec des enfants précoces, c’est à peu près une contrariété par jour avec l’école !

Après avoir lutté contre une maladie, je devais lutter contre une multitude de gens qui ne comprenaient rien aux problèmes de mes enfants.

Je vais raconter succintement ce parcours et des anecdotes dans la catégorie  « Les tribulations d’enfants trop vifs ».

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

Un commentaire pour enfantillages

brigitte Lonnoy-Balis | 24 février 2010 à 21 h 02 min

Je te rejoins complètement lorsque tu parles du » manque de tout « de l’entourage , quel qu’il soit!
J’ai eu en rééducation une ado, loin d’être surdouée,mais qui a été cassée par le corps enseignant , et non défendue par sa maman….Résultat: complètement dysorthographique, avec une estime de soi très mauvaise, un total manque de confiance en ses capacités(qu’elle avait pourtant)…Son professeur de gym trouvait qu’elle était en plus comédienne car se plaignait de douleurs dorsales continues….En fait des vertèbres étaient en mauvais état; elle a subi une intervention chirurgicale importante et le corps enseignant l’a « oubliée » à l’hôpital….Déscolarisée plusieurs mois et aucune nouvelle de ses anciens professeurs! La pente a été dure à remonter; elle a fait une belle dépression!
Le fait d’écouter sa souffrance et de l’encourager sans cesse lui a été bénéfique; elle pensait être nulle et lui prouver le contraire fut pour moi une grande satisfaction….Nous sommes toujours en contact.

«

»