Commentaire intéressant !

Comme cela fait plaisir de lire un commentaire si bien écrit au sujet de mon deuxième livre. Je le recopie pour ceux qui l’auraient loupé :

CO

6 novembre 2019

Format: Broché Achat vérifié

Un livre intelligent, courageux et vivifiant!

Intelligence? Le terme dérange. Surdoués? La question embarrasse.

C’est à une analyse sans fard, hors de toute volonté de flatter l’ego collectif et de rester
dans les cases du politiquement et médiatiquement correct que nous convie ici l’auteure.
Elle convoque les faits, démasque les faux semblants et confronte les sources!
L’analyse est intelligente, éclairée, audacieuse, vive, perspicace et surtout salutaire.

Elle redonne à la question de l’intelligence et de sa haute expression tous ses mérites:
Image d’une qualité intellectuelle évidente, vectrice d’une vivacité d’esprit et d’une soif d’apprendre sans faim,
d’une capacité d’analyse accrue, d’une sensibilité, d’une sagacité et d’une créativité sans pareil;
elle est le ferment de tous les accomplissements.
Lorsque ces qualités sont valorisées c’est un monde de tous les possibles qui s’ouvrent alors!

Pourtant si l’on en croit tout un pan de l’édition et des médias qui se complaisent dans la diffusion
d’une image altérée et aussi plus politiquement correcte du sujet la douance serait cause de tous les maux:
inadaptation sociale, score ahurissant de décrochage scolaire, pathologies de toutes sortes;
si ce n’est tout bonnement maladie mentale! La question de l’intelligence dérange tant qu’il semble
alors plus convenable de traiter de « zèbres » et d’entériner le surdoué dans un rôle commode d’éternel
Calimero empêtré dans son intelligence comme dans une chemise trop grande;
et ce aux contraires de nos voisins anglo-saxons qui eux encouragent ouvertement les « gifted » et « highly gifted »
(Littéralement les « doués » et « exceptionnellement doués » comme une richesse nationale évidente).

Heureusement l’étude présente rétablit la donne!
Ici l’intelligence est nommée pour ce qu’elle est et est détaillée sans fard:
éducation, neurologie, société, études passées et présentes toujours contextualisées,
état de la recherche et avancées en court!

Les souffrances qui peuvent être subies par les surdoués ne sont pas occultées pour autant:
Elles sont analysées sans tabou et les véritables facteurs en sont enfin nommés et les mensonges démasqués:
éducation et système égalitariste violent et inadapté, politique trompeuse et délétère au plein épanouissement
des plus talentueux, occultation et entraves à l’expression des des talents féminins, limites idéologiques
à l’acceptation d’une inégale répartition des qualités intellectuelles, dérives sectaires et décrédibilisation
volontaire du sujet. Et surtout: comparaison judicieuse avec le sujet observé via d’autre pays est proposée!
(Pour approfondir la question, une bibliographie riche est également citée.)

Une analyse PERTINENTE et nécessaire donc, qui redonne un élan vital à un sujet trop souvent phagocyté
par les analyses pour le moins orientées des pseudos-sciences de tout poil.

Pour qui désire une présentation objective et détaillée de la question,
hors de tout biais idéologique et politique, ce livre est une lecture plus qu’essentielle!

Bravo et MERCI à l’auteure et aussi à tous les chercheurs cités dans l’ouvrage.
Enfin un ouvrage intelligent sur la question de l’intelligence qui ne cherche pas à faire passer
les esprits pour des ratures et encore moins les talents pour des zèbres!

Lecture plus que VIVEMENT conseillée!

 

Share

Une réflexion sur « Commentaire intéressant ! »

  1. Après avoir lu bcp de sources américaines, j’ai l’impression que pour la majorité des américains (surdoués ou non), la “giftedness” est une chose qui n’existe que dans un contexte scolaire, qui est décidée par les profs, et qui ne se prolonge pas à l’âge adulte. ça devient presque dur de ne pas tomber sur des commentaires de type “if you were gifted in school, there’s a 100% chance you are now depressed and stupid”, qui m’énervent sans doute plus que tout ce qu’on peut voir en france.
    Aussi, il y a un mouvement croissant aux US disant que l’idée de “gifted children” est classiste/raciste/etc… par essence. Ce qui est absurde, vu qu’un test de QI bien réalisé l’est bien moins que quoi que ce soit d’autre. (j’ai commencé à voir le 2ème point de vue en france aussi d’ailleurs)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.