Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Les Asperger

 

LE SYNDROME D’ASPERGER

Ce syndrome a été décrit par un pédiatre autrichien Hans Asperger, en 1943. La même année , Léo Kanner décrivait l’austisme infantile. Une différence majeure est conclue au regard de ces deux descriptions  : Les personnes atteintes du syndrome d’Asperger sont d’intelligence normale ou souvent surdouées dans un domaine généralement. On les appelle aussi  des autistes de haut niveau.   Il semblerait que Hans Asperger dans son enfance présentait quelques aspects du trouble (difficulté à se faire des amis, solitaire, très doué pour le langage).

La définition du syndrôme d’Asperger d’après le PUF de psychologie, de Jourdan Ionescu  (chapitre 3) se trouve au bas de cette page après les vidéos.

Cette page contient quelques portraits de personnes Asperger, en vidéos  :  Temple Grandin, Josef Schovanec, Anne-Claire, Matt Savage, Daniel Tammet (pour les visionner, cliquer sur les mots de couleur bleue. Toujours attendre quelques instants avant le démarrage des vidéos.)

 

TEMPLE  GRANDIN est une femme Asperger très célèbre aux USA. Elle est née en 1947 et a été diagnostiquée autiste de haut niveau à 4 ans. Elle est aujourd’hui professeur à l’Université du Colorado. Ci-dessous le film émouvant qui raconte sa vie.  Elle a écrit  « Ma vie d’autiste »   Odile Jacob (1986). et « Penser en images »  Odile Jacob  (1997).  Ce film et ses livres expliquent un peu plus ce qu’est le syndrôme d’Asperger, vu de l’intérieur. On peut  mesurer dans ce film le décalage de la France et des USA. La France accuse un retard de plus de trente ans.



Grandin-1ere-partie_converted par nado1244


Grandin-2eme-partie_converted par nado1244

.
JOSEF SCHOVANEC

Je suis à l’est ! Savant et autiste  Un témoignage unique

Vivre avec une mémoire hors-norme  :  Emission de 2010 prise directe présentée par Béatrice Schönberg, avec Daniel Tammet, asperger, Laurent Cohen, neurologue,  et  Olivier Lejeune, comédien.

Dans ce reportage, on voit une jeune pianiste, un jeune à haut potentiel. Contrairement à ce que l’on croit comprendre  dans le reportage, tous les surdoués n’ont pas d’hypermnésie et une impossibilité de hiérarchiser les idées, avec difficultés à se concentrer et des troubles de l’apprentissage. Puis on voit Josef Schovanec, asperger , auteur de plusieurs livres, dont « je suis à l’est » et qui a participé  à l’ouvrage « comprendre l’autisme pour les nuls » avec Caroline Glorion (2015)

nuls

 

Le cerveau d’Hugo

Film et débat sur France 2 du 27 .11.2012, l’autisme: le scandale français
Part. 1

Hugo 1 par nado1244

Part. 2

Hugo 2 par nado1244


Debat Hugo 27-11-2012 par nado1244

 

ANNE-CLAIRE,

Bébé « parfait », Anne-claire semble pourtant indifférente, comme figée dans un autre monde. Elle ne réagit pas aux sollicitations extérieures. À deux ans, elle s’exprime d’une manière exceptionnelle mais n’échange pas avec les autres. À l’école maternelle, elle reste isolée dans le groupe.
Nicole Damaggio s’alerte aussitôt du comportement déroutant de sa fille. Peu à peu, elle décode l’inconnu, invente toutes sortes de procédés pour lui faire acquérir les apprentissages scolaires, sociaux et affectifs. Quand Anne-claire a quatorze ans, un reportage télévisé permet à sa mère de mettre enfin un nom sur sa spécificité : le syndrome d’Asperger, une forme particulière de l’autisme.

L’auteur relate son combat, à la vie, à la mort, contre les préjugés de la société, pour sauver sa fille, et pour intégrer positivement la différence. Dans une famille bouleversée, elle va guider son enfant vers l’autonomie et l’envol.

Anneclaire prend à son tour la parole, nous offrant sa voix poétique, singulière et optimiste pour faire comprendre la différence invisible, au quotidien, et le mystère de l’atypisme. Dévoilant une force hors norme, cette jeune fille va éclore en un esprit libre.

Nicole Damaggio, conseil en stratégie d’entreprise, est aujourd’hui coach de profils atypiques. Anne-claire est étudiante en master 2 de sciences politiques. (commentaire de la fnac.com)

Epee-dans-la-brume

 

 

 

J’ai trouvé ces trois reportages sur ARTE. Leur qualité nous permet une réflexion sur  »l’inné et l’acquis »., éternel sujet  de controverse s’il en est !

 

Documentaire ARTE Sciences
Voyage Au Centre Du Cerveau
De Petra Höfer et Freddie Röckenhaus. En 3 parties

« Que se passe-t-il quand nous pensons ? Pourquoi existe-t-il différentes formes d’intelligence ? Un étonnant voyage au centre du cerveau.

Des progrès technologiques très récents, principalement des tomographies informatisées à très haute résolution, permettent à présent d’observer le cerveau à travers la voûte crânienne, donc de voir entre autres le fonctionnement des cerveaux des autistes de haut niveau. Les neurobiologistes ont ainsi pu réaliser des avancées considérables ces dernières années. Si l’on parvenait à transmettre à l’individu lambda les aptitudes phénoménales de ces prodiges, le monde serait peuplé de génies. Ou alors, de monstres ?

Le téléspectateur pourra observer des animations 3D de données tomographiques provenant du cerveau des protagonistes du documentaire en trois parties « Voyage au centre du cerveau ». Ce nouveau procédé de représentation réelle du cerveau est utilisé pour la première fois pour la télévision par des spécialistes de New York. De plus, cette série a été intégralement tournée au format de haute définition (TVHD), avec une résolution qui est donc quatre fois supérieure à celle d’images télévisées normales.

« Voyage au centre du cerveau » a interrogé les principaux scientifiques sur le phénomène des autistes de haut niveau. Notamment l’éminent neurologue allemand, le professeur Gerhard Roth de l’université de Brême, qui a été le conseiller scientifique, avec le professeur Darold Treffert, de cette série. Nous sommes donc partis à la recherche d’ébauches de réponses à la question : un génie caché sommeille-t-il en chacun de nous ? »

Deuxième partie:
Les Surdoués De La Créativité

 

« Dans sa petite enfance, Matt Savage développe un comportement étrange. Jusqu’à ses quatre ans, sa propre mère ne peut pas le toucher sans provoquer chez lui des hurlements. Au moindre bruit, il se met à crier. Le diagnostic du pédiatre ne se fait pas attendre : Matt est autiste. Il s’agit désormais de s’accommoder des graves dysfonctionnements de son cerveau qui provoquent des comportements extrêmes. A six ans, Matt Savage apprend tout seul, en une nuit, à jouer du piano. A sept ans, il commence à composer du jazz. La même année, il sort son premier album. La veille de son treizième anniversaire, Matt Savage se produit dans le club de jazz le plus célèbre de New York, le Birdland. Des légendes du jazz comme Chick Corea le considèrent comme un prodige. « Mais d’où Matt Savage tient-il sa connaissance de la musique, s’interroge Darold Truffer, reconnu comme l’un des 100 meilleurs médecins des Etats-Unis et comme le meilleur spécialiste des autistes de haut niveau? Le cerveau comporte-t-il une puce musicale où tout a été préenregistré ? Et nous n’y aurions normalement pas accès ? Comment Matt en sait-il autant sur la musique, alors qu’il ne l’a jamais apprise ? »

Voyage Au Centre Du Cerveau   1

Voyage au centre du cerveau    2

Voyage au centre du cerveau   3

 

Daniel  TAMMET

Les capacités extraordinaires de  ce jeune anglais de 28 ans interrogent la communauté scientifique sur le fonctionnement du cerveau humain.

Daniel Tammet dans « c’est au programme » 

 

 

Des autistes témoignent :  les vidéos suivantes filmées par le chercheur Laurent Mottron sont des témoignages d’autistes qui expliquent leurs ressentis au niveau des sens.  Certains ne peuvent entendre et voir en même temps, c’est la raison pour laquelle ils ne peuvent regarder leur interlocuteur, une description de ce que les autistes Asperger ressentent au niveau du bruit.

L’autisme vu de l’intérieur  1/4   

l’autisme vu de l’intérieur  2/4

l’autisme vu de l’intérieur  3/4

l’autisme  vu de l’intérieur  4/4

 

Blogs  :    Les femmes asperger

Le syndrome a été surtout calqué d’après les observations  des garçons asperger,         les femmes expliquent « leur asperger » dans des blogs

autisme regards croisés 

52 semaines avec une autiste asperger

http://52semaspie.blogspot.ca/p/biographie-de-lauteure.html

émoi émoi et moi le combat d’une aspie-rante au bonheur

http://emoiemoietmoi.over-blog.com/2013/11/du-bonheur-d-%C3%AAtre-aspie-mon-top-ten.html

Julie Dachez a écrit « La différence invisible » avec Mademoiselle Caroline

http://blogs.lexpress.fr/the-autist/

http://ororeofaspieworld.blogspot.fr/p/blog-page_15.html

http://chroniquesextra-terrienne.over-blog.com/

http://lucilaguerrero.com/wordpress/
L A Sapey-Triomphe  Ma thèse en 180 secondes

 

Extrait du cours de psychologie PUF de Jourdan Ionescu  (chapitre 3) (MAJ novembre 2007)

« E    troubles envahissants du développement.

L’expression trouble envahissant du développement reflète l’impact d’un trouble qui se manifeste précocement et touche toutes les fonctions de base entraînant d’autres perturbations en cascade. Dans le DSM quatre, les troubles envahissants du développement regroupent le trouble autistique, le syndrome de Rett, le trouble desintégratif de l’enfance, le syndrome d’Asperger et le trouble envahissant non spécifié. Cet ensemble de troubles est hétérogène par le degré d’altération, par la présence de troubles associés (déficience intellectuelle, épilepsie ou troubles du comportement). Le nombre d’enfants diagnostiqués comme ayant un trouble envahissant du développement a beaucoup augmenté ces dernières années grâce à une meilleure connaissance des symptômes, de la définition et à un dépistage plus efficace…

V. Syndrome d’ASPERGER    CIM10  F84.5       DSM  299.80      CFTMEA 1.03

a séméiologie

il y a trois principales catégories de signes permettant de faire le diagnostic de syndrome d’ASPERGER :

premièrement une altération qualitative des interactions sociales est constatée, comme en témoignent au moins deux éléments suivants :

comportements non verbaux déficitaires (contact visuel, mimiques, gestes et postures) ;

incapacité d’établir des relations avec les pairs de même niveau développement ;

non recherches de partage de ces plaisirs et intérêts ;

manque de réciprocité sociale ou émotionnelle.

Deuxièmement le caractère restreint, répétitif et stéréotypé des comportements, intérêts et activités est notée : habitudes au rituel inflexible, centres d’intérêts restreints, maniérisme moteur. Dans son chapitre intitulé « ma vie avec le syndrome   d’ ASPERGER», STEPHEN SHORE en 2003 insiste sur les distorsions sensorielles (vécues comme des violations) qui caractérisent les autistes et les personnes avec syndrome d’ASPERGER. Selon lui, ces distorsions encouragent ces jeunes à s’en tenir à des routines rigides rassurantes.

Troisièmement une altération du fonctionnement social/professionnel est présente.

Ces signes sont associés au fait que les jeunes ne présentent pas de retard général de langage, ni de retard développement  global ou cognitif.

b épidémiologie

Concernant la prévalence de syndrome d’ASPERGER, il n’y a pas encore de données définitives. Le diagnostic du trouble est beaucoup plus fréquent (au moins cinq fois plus) chez les garçons que chez les filles.

c étiologie

bien que les données familiales soient limitées, il semble exister une fréquence accrue du syndrome d’ASPERGER chez les apparentés de sujets atteints. Il se peut également qu’il y ait un risque accru de trouble autistique, ainsi que de difficulté sociale plus générale dans la famille.

d diagnostic différentiel

On mentionne que le syndrome d’ASPERGER se différencie de l’autisme par le fait qu’il ne s’accompagne pas d’un retard ou d’une déficience du langage ou du développement cognitif. La CIM 10 considère que le syndrome d’ASPERGER  est un trouble de validité nosologique incertaine. MACINTOSH et DISSANAYAKE en 2004 font le bilan des publications visant à comparer et différencier autisme et syndrome d’ASPERGER. Ils montrent que les personnes présentant le diagnostic de syndrome d’ASPERGER se distinguent très peu des profils d’autistes de haut niveau et qu’au moment de leur recherche, aucune preuve ne venait appuyer la distinction de ces deux diagnostics.

e  évolution

le syndrome d’ASPERGER est diagnostiqué plus tard que le trouble autistique, les difficultés au plan des relations sociales apparaissant dans le contexte scolaire. Les intérêts spécifiques sont alors perçus. Le syndrome persiste toute la vie, les adultes ayant le syndrome d’ASPERGER devant trouver des aménagements socioprofessionnels leur convenant (emploi dans l’informatique).  »

 

Share

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

10 Comments pour Les Asperger

jilune | 1 mai 2013 à 14 h 19 min

Je m’étonne qu’il n’y ai pas encore de commentaire sur cette page ! ^^ Un grand merci à ceux qui ont fait cet article et ces vidéos (du moins au moins placé ces dernières). Cette page recèle d’excellentes informations qui peuvent émouvoir un grand nombre de personnes. En effet, je m’y retrouve assez bien et je sais que je ne peux être le seul (je suis « zébré », si vous voyez ce que cela signifie… ;p). Ce qui importe dans ce commentaire est que vous soyez au courant (mais il est plus que probable que vous le sachiez déjà) que, tout simplement, c’est très bien fait !

Nadine Kirchgessner | 3 mai 2013 à 11 h 57 min

merci beaucoup !

Sophie Delaunay | 27 octobre 2013 à 5 h 38 min

Page claire, très ouverte et pourtant dans le détail, qui en présentant ce syndrome particulier, offre un accès à l’autisme en général. Merci.

Alice | 2 août 2014 à 13 h 27 min

Merci.

chivrac marc | 30 septembre 2014 à 9 h 49 min

je viens de terminer l’écriture d’un spectacle sur les autistes et les surdoués.J’ai l’intention de le jouer en 2015.Des êtres d’une intelligence hors norme.Ils font du bien dans un monde où la norme est bien stupide.
Amitiés
MARC

Nadine Kirchgessner | 30 septembre 2014 à 11 h 57 min

Il faut de tout pour faire un monde… bravo pour le spectacle.

Maxime | 5 décembre 2014 à 13 h 30 min

Je suis aspi et alors!?

Le destin est parfois étrange mais o combien salvateur. Je suis aspi et l’ai découvert quand mon fils fut aussi diagnostiqué.
J’ai immigré de la France vers le Canada pour de multiples raisons mais surtout pour quitter un pays qui pour moi, a l’époque, n’avait plus grand chose à m’offrir.

Enfant on disait de moi être introverti. Je me frappais la tête contre les murs? Cela passera quand il aura mal disait le médecin à ma mère qui m’a pensé fou à quelques reprises. Je ne regardais jamais dans les yeux. Je l’ai appris par moi-même. Oui je fus aidé par un psychométricien pour améliorer ma capacité à mettre en place mes idées mais niveau social? Rien . Quand je rentrais dans une pièce je cherchais les calendriers et pouvais les consulter pendant un long moment jusqu’au moment où on me dise de venir rejoindre le groupe. J’étais souvent à l’écart à l’école, peu d’amis et était un élève dit moyen qui devait selon les profs redoubler presque à chaque année.

Et puis le temps a fait que je me suis développé. Mon talent particulier? L’observation! Observer observer et encore observer les gens! Pas le fait de les dévisager, non! J’observais leur comportement et essayai de comprendre pourquoi donc les gens étaient aussi bizarres? J’ai bien essayé de faire comme eux plus tard. Aller dans une boîte de nuit. Mauvaise idée pour mes oreilles sensibles.

Et puis mon désir de vivre autre chose, d’explorer un monde qui pour moi me tendait les bras. Le Canada.

Pour un Asperger l’idée de vivre dans un pays étranger est fortement recommandé à certains égards. Nous sommes bizarres car venant avec d’autres coutumes dans un pays différent. Bizarre? Vous avez dit bizarre? Comme c’est bizarre.

Pour faire vite me voila à l’école de mon fils, dans le bureau du psy. Votre fils est atypique. Il est très intelligent mais….
Vous connaissez Mr Spok de Star Trek? Heu non Mais pourquoi?

Votre fils est extrêmement brillant comme je n’avais rarement vu auparavant. Je peux même vous dire sans la moindre hésitation que votre fils est un peu comme Enstein. Par contre il semble vivre dans sa bulle. Je pense qu’il est atteint d’un TSA. Et le mot Asperger est sorti de sa bouche….

Je vous passe les étapes pscyhlogiques qu’une personne ressent lorsqu’il reçoit une mauvaise nouvelle. Mais là où en France on ferait peut-être pas grand-chose le psychologue nous a dit à moi et ma femme quelque chose d’incroyable.

Ce n’est pas facile ce que je viens de vous dire mais ne considérez pas l’Asperger comme un problème majeur en soi. Il existe des ressources énormes mises en place ici. L’éducation, si l’enfant n’est pas avec un retard intellectuel, ira dans n’importe quelle école jusqu’à l’université en profitant d’aide. Une ergothérapeute? Elle vient chez vous directement. Et l’Asperger au Canada n’existe plus depuis 2012 par ailleurs. On utilise le sigle TCS. Trouble de la communication sociale. On voit donc que tous les pays ne sont pas égaux dans leur vision des différences.

Alors être Asperger n’est pas une fatalité et pour peu qu’on puisse se faire aider un minimum et avoir du soutien au sein de la famille, notre vie ne diffère pas des gens dis typiques.

JeanTest Online | 2 mars 2017 à 11 h 17 min

« Ctrl + D » oblige…

Un grand merci pour cette mine d’informations et toutes mes félicitations !
Jean

Nadine Kirchgessner | 7 mars 2017 à 18 h 41 min

Merci à vous !

eric | 27 juin 2017 à 1 h 32 min

SOCIETE DE MERDE SOCIETE DE CONS:
Désolé pour le titre, c’est plus fort que moi.
Alors, noirceur ou vérité?
Mais dites donc, sachez d’abords que vos capacités ne m’intéressent pas, c’est vous qui m’intéresserez si vous êtes honnête avec vous même, même si ces jours ci, c’est l’imposture ou le trucage du jeu qui ont la part belle.
N’avez vous jamais ressenti cette autorité excessive et cette froideur si nerveuse des gens de terrain, des gens qui avant, luttaient à armes égales?
Ou cette mièvrerie et cette niaiserie chez les gens qui font des réponses toutes faites? Hé bien , si la mondialisation est derrière tout ça, et il y a fort à parier que c’est le cas, je croit qu’on en prend pour dix piges, comme ils disent dans le milieu, heu! pardon!, plutôt : nous allons être placé en détention provisoire afin de purger notre dette envers la société laïque, qui elle nous aime au moins autant que Dieu aurait dû en pratique.
La preuve : n’avons nous pas le droit de dire, de répéter, de déformer tout propos entendus ou vu à la sainte-télé ou sur réseau social, afin de l’attribuer à quelque responsable que ce soit, si dignitaire qu’il soit, n’en déplaise à sa vie privée, ses convictions, ses valeurs et même sa carrière; après tout il n’avait aucun droit d’exister si c’était pour faire des erreurs ou des bétises, comme nous, qui évidement somme parfait et donc, jamais tenté d’abuser de la situation.
CEST PAS DU MACHIABELISME, CA S’APPELLE DU REALISME.
voyez la belle paille dans l’oeil d’autrui si mais seulement si vous arrivez à voir la poutre dans votre oeil.

Je me rappelle de mes pêchers d’orgueil, de vanité, de mes introspections jusqueboutistes dans mon appart afin échafauder des plans diaboliques ou alors afin de trouver enfin les mots justes et bien placés pour régler mes comptes; ceci, qui ne fût jamais mis en pratique par lâcheté car par manque de confiance en moi et en tout autrui, ceci donc, m’a conduit à me désintégrer de la société en perdant pied, tellement bien que je n’arrive plus le moins du monde à me projeter en avant, et je m’imagine savoir savamment que le monde entier est en train de s’enfoncer jusqu’au cou, comme si je devenais masochiste, ce qu’au fond je préfère comparé à ce que font les déversoirs d’excréments du web ou d’autres que je n’ai plus aucune envie de citer.
A 48 ans, ma vie de zebre qui fût très tardive est derrière moi, je le sens, ça va tout changer…

Abonnez-vous à ma newsletter


Haut de page