Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Hyperactivité

Certains enfants surdoués semblent hyperactifs car ils sont très « actifs ».

Certains enfants sont diagnostiqués hyperactifs à tort alors qu’il sont des enfants à haut potentiel. Olivier Revol explique très bien les questions à se poser. L’enfant hyperactif est turbulent dans tous les cas, à l’école, à la maison, chez les grands-parents, au sport,  etc…alors que l’enfant précoce sait se concentrer lorsqu’il le faut.  Mais il peut être très turbulent s’il s’ennuie trop et paraitre hyperactif.  Comme l’enfant précoce s’intéresse à beaucoup de choses, de même que l’enfant hyperactif le paraît,  les deux cas de figure peuvent être confondus. Le test de QI peut être fait pour comprendre l’enfant dès deux ans et demi (WPPSI), car il faut s’occuper de l ’hyperactivité le plus tôt possible pour éviter la baisse d’estime de soi, et de la précocité aussi, bien entendu.

Mais il ne faut pas confondre la douance et l’hyperactivité.

Voici une émission  Les Maternelles – France 5  (11/2012). Invité, Olivier Revol.


hyperactivite-2012

 

 

Emission  Les Maternelles – France 5  (12/2010). Invité, Olivier Revol.

 


France5-Revol

Share

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

4 Comments pour Hyperactivité

Bonjour | 13 avril 2014 à 8 h 09 min

Bonjour
Je ne suis pas tout à fait d’accord avec vos dires.
Tout d’abord le TDHA est un syndrome recouvrant trois types de symptômes,effectivement très bien décrit dans le livre du pr Revol:
Il s’agit de
– trouble de l.attention
-impulsivité
-hyperactivite

Si l’on se base uniquement sur l’hyperactivité
Qui est le symptôme le plus socialement gênant (avec l’impulsivité)
Et donc le plus fortement réprimé en particulier à l’êcole chez l’enfant et dans les sociétés fortement normatives comme les USA
On ne peut que faire des erreurs diagnostiques puisque l’agitation peut être un symptôm ed’ennui chez le HPI. D’anxiété ,voire de dépression chez tout un chacun on parlera de diagnostic par excès ( faux positifs)

Mais on va aussi louper 40 % de TDAH qui ne s’expriment dans la vraie vie uniquement que par des troubles attentionnels,qui sont le
SEUL TROUBLE CONSTANT DU TDAH++++
( ceux que l’on appelle les faux négatifs ou pathologies non diagnostiquées)
Ce sont ces enfants rêveurs .dans la lune,qui s’évadent dans leur monde intérieur bien plus riche,chatoyant que la leçon d’histoire géo ou de langue qui se traine lamentablement donnant l’impression à l’enfant de s’entraîner avec un boulet plus gros que lui!!!
Il est fort probable qu’un certain nombre d’hpi non diagnostiqués soient en échec scolaire pour ce motif ,car ils n’arrivent pas à allumer leur cerveau comme la post combustion dans les avions de chasse qui transforme leur cerveau de simple fer à repasser en formule1.

C’est pourquoi il faut être plus vigilant à ces enfants rêveurs, qui disent toujours oui, toujours en retard, qui perdent leurs affaires et se font oublier dans la vie de tous les jours.
En fait ils sont sous stimulés, n’ont pas de capacité de se connecter au temps présent ,et pour ma part, je pense qu’une gestion mentale.un apprentissage des process de la vie courante et même de la ritaline pendant quelques mois pourraient leur permettre d’appendre à allumer leur cortex pré frontal et à savoir faire rugir leur cerveau à bon escient, mais ce n’est que mon avis
( celui d’un homme qui a commencé à comprendre à 50 ans par où il en était pasée à l’insu de son plein gré(haï.dyspraxique et probablement tdah sur les bords, et qui essaye de faire en sorte que ses propres enfants trouvent plus facilement leur voie sans être lachés dans la vie sans le mode d’emploi)

Nadine Kirchgessner | 17 avril 2014 à 11 h 50 min

Nous ne sommes pas en désaccord, il me semble…oui vous donnez la définition du TDAH, nul ne peut la contester puisqu’il s’agit de la définition internationale. J’ai bien écrit l’article avec l’objectif d’éviter les erreurs et les amalgames. J’ai écrit précisément « Certains enfants surdoués semblent hyperactifs car ils sont très « actifs ».
Certains enfants sont diagnostiqués hyperactifs à tort alors qu’ils sont des enfants à haut potentiel. ». Et de la ritaline donnée à des enfants surdouées me semble vraiment totalement inutile et dommageable puisque le méthylphénidate est indiqué pour les troubles de l’attention.

Ugo | 4 novembre 2014 à 14 h 07 min

Bonjour, il y a deux semaine, a l age de 35 ans j’ai appris que j’ai un TDAH, je suis maintenant ingénieur et diplômé de l’université… il est important de comprendre que j’ai accompli ceci grâce à la marijuana…la marijuana m,a toujours aidé a compenser mon manque de dopamine car légèrement gelé tout devient amusant donc tout redevient intéressant même les choses routinières. Ayant malheureusement expérimenté la plupart des drogues qui existent sur cette planète, je vous déconseille vivement de donner du ritaline à vos enfants…c’est la même chose que de leur donner un extasie…Pour l’enfant la réalité change.. tout est énergie et stimulant, mais une partie de lui , lui dit que c’est illusoire, artificiel et chimique, physiquement on sent que notre Systeme ne marche plus comme avant et ce même physiologiquement. Je vous conseille plutôt d’apprendre à mieux les connaitre,et de les envoyer dans des écoles spécialisées où il auront la chance d’avoir un apprentissage adapté à leur type d’apprentissage et de pouvoir pleinement s’épanouir.

Si vous avez le choix de mediquer quelqu’un qu’est ce que vous prenez?

1) une fleur( mariuanna) que tu prends et que tu fais une tisane avec

2) une pilule construite en laboratoire basée sur des théories sur le cerveau dont on ne comprend même pas le fonctionnement.

Pour moi la réponse est simple: Dans la nature je peux m’y reconnaître car je suis une partie d’elle. Dans ce qu’on crée il y a toujours le fruit de notre ignorance.

Nadine Kirchgessner | 25 février 2015 à 11 h 51 min

je pense que j’avais laissé passer votre commentaire sans répondre. On ne peut pas conseiller le cannabis …
Quant aux écoles dites « spécialisées », il vaut mieux être très prudent ! certains parents et enfants sont très déçus.