Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Nov/15

18

La nuit du Bataclan

Parallèle

La nuit de vendredi me fait penser à la nuit de cristal, le 9 novembre 1938.

On peut faire un parallèle certes un peu hasardeux, mais si on y réfléchit…

En 1933, un certain Hitler fomente dans son cerveau embrumé une idée ignoble :

Les juifs doivent mourir, tous doivent être exterminés. Les nazis, issus d’un peuple allemand cultivé et éduqué ont suivi ce gourou. Au début le peuple juif n’y croyait pas…ils n’y croyaient pas qu’ils seraient exterminés dans les camps.

En Aout 2014 une organisation nommée Daech fomente via un cerveau, ou via plusieurs cerveaux embrumés de dix anciens militaires de l’armée de Saddam Hussein, et d’autres disséminés un peu partout, certains sont français, une idée ignoble :

Tous les mécréants, tous ceux qui aiment la musique, tous ceux qui aiment boire une bière dans un bistro, tous ceux qui dessinent, tous ceux qui sont libres dans leur tête doivent mourir.

Mais si on se rappelle l’Histoire, seuls les intellectuels juifs qui ont senti le danger dès 1933 se sont enfuis à temps vers les USA. Après la nuit de cristal, les frontières se sont fermées

Etonnée que certains politiques et journalistes commencent à se dire : « c’est grave ce qu’il se passe »

Etonnée que les journalistes n’aient pas plus diffusé la lettre d’Abdenour Bidar, écrite en octobre 2014.

Lettre ouverte au monde musulman de Abdenour Bidar           Lettre ouverte

extrait  fin du texte d’Abdenour Bidar

« Alors ne fais plus semblant de t’étonner, je t’en prie, que des démons tels que le soi-disant Etat islamique t’aient pris ton visage ! Les monstres et les démons ne volent que les visages qui sont déjà déformés par trop de grimaces ! Et si tu veux savoir comment ne plus enfanter de tels monstres, je vais te le dire. C’est simple et très difficile à la fois. Il faut que tu commences par réformer toute l’éducation que tu donnes à tes enfants, dans chacune de tes écoles, chacun de tes lieux de savoir et de pouvoir. Que tu les réformes pour les diriger selon des principes universels (même si tu n’es pas le seul à les transgresser ou à persister dans leur ignorance) : la liberté de conscience, la démocratie, la tolérance et le droit de cité pour toute la diversité des visions du monde et des croyances, l’égalité des sexes et l’émancipation des femmes de toute tutelle masculine, la réflexion et la culture critique du religieux dans les universités, la littérature, les médias. Tu ne peux plus reculer, tu ne peux plus faire moins que tout cela ! C’est le seul moyen pour toi de ne plus enfanter de tels monstres, et si tu ne le fais pas tu seras bientôt dévasté par leur puissance de destruction.

Cher monde musulman… Je ne suis qu’un philosophe, et comme d’habitude certains diront que le philosophe est un hérétique. Je ne cherche pourtant qu’à faire resplendir à nouveau la lumière – c’est le nom que tu m’as donné qui me le commande, Abdennour, « Serviteur de la Lumière ». Je n’aurais pas été si sévère dans cette lettre si je ne croyais pas en toi. Comme on dit en français, « Qui aime bien châtie bien ». Et au contraire tous ceux qui aujourd’hui ne sont pas assez sévères avec toi – qui veulent faire de toi une victime – tous ceux-là en réalité ne te rendent pas service ! Je crois en toi, je crois en ta contribution à faire demain de notre planète un univers à la fois plus humain et plus spirituel ! Salâm, que la paix soit sur toi. »

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

2 Comments pour La nuit du Bataclan

Pablo del Sur | 19 novembre 2015 à 4 h 15 min

J’ai lu la lettre de Bidar en mai 2014 sur le site de l’Oratoire du Louvre. Depuis, j’ai étudié tous les commentaires qui se sont succédés jusqu’à maintenant sur ce blogue. Très instructif sur la diversité des lectures et des réactions des intervenants, tant « occidentaux » croyants ou athées, que musulmans « modérés » ou intégristes. Je prépare un texte pour résumer et rendre plus accessible ces commentaires, car ils me semblent aussi importants et signifiants (dans leur ensemble) que la lettre de Bidar elle-même. C’est une image du monde où l’on vit, c’est une représentation des forces mentales et émotionnelles qui vont influencer le cours des choses, vers le meilleur ou vers le pire. J’espère recevoir les appuis nécessaires pour achever mon analyse et la publier éventuellement. Dans l’espoir d’une modeste contribution à l’intelligence de la situation périlleuse que nous vivons.

Nadine Kirchgessner | 25 novembre 2015 à 12 h 08 min

Bonjour Pablo, merci pour mon site. Vous avez raison. Il me semble que malheureusement, nous avons pris bien du retard dans ce domaine, comme dans bien d’autres domaines d’ailleurs… Quand on se rend compte que l’on tend vers une « victimisation » de l’intelligence …les gens intelligents (et les enfants intelligents) tendent à être considérés comme « différents » « à besoins particuliers » « avec troubles associés » « asociaux » et que sais-je encore …cela fait froid dans le dos…Poursuivez votre contribution, plus qu’utile !

«

»