Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Oct/14

27

Divulgation et connaissance des tests

Chercher à connaître le contenu des tests avant de se faire tester est une démarche tentante mais non responsable. On peut lire des articles de sites dédiés au surdouement qui expliquent en long en large et en travers les tests de QI, avec moultes détails et photos de certaines planches de tests du WAIS IV. L’argument avancé est que , puisque l’on trouve de tout sur le net, pourquoi s’en priver ? Révéler les arcanes détaillés des tests n’aide pas les personnes en souffrance et en recherche sur la douance. Leur test sera gâché et aura moins de valeur, alors même que ces personnes recherchent des tests fiables et une réponse à leurs questions. Ce n’est pas parce que l’on  se questionne qu’il faut se gâcher ses tests. C’est vraiment contreproductif. Ce n’est pas comme un examen que l’on révise, c’est cela tout l’intérêt du test.  Ce qui est en jeu c’est le fondement théorique du test. Mesurer l’efficience intellectuelle n’est pas facile. Dans les tests, on mesure (entre autre) et interprète la réaction à la nouveauté d’un problème complexe, la gestion même de la complexité « inconnue ». Si on connait un peu le test (pas la totalité) par avance, à quoi bon ? Autant programmer la fin des tests d’intelligence.

Alors futurs testés, je vous encourage à ne pas trop lire sur le net les explications détaillées sur les tests de QI, de ne pas vous entraîner aux tests, c’est inutile et tout cela abaissera la fiabilité de vos tests. Agissez comme des personnes responsables et ne vous laissez pas influencer par des clignotants alléchants qui vous font croire qu’il est mieux de connaître le contexte des tests avant de les passer !

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

No comments yet.

«

»