Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Nov/12

14

Surdoués: plus proches que vous ne croyez

Surdoués: plus proches que vous ne croyez  (27.10.2012)

Les vidéos de la conférence sont disponibles sur le site MENSA  Ile de France.

http://www.mensa-idf.org/

Arielle Adda  :   l’adulte doué, mode d’emploi

Arielle Adda nous parle de divers sujets , à bâtons rompus, qui me touchent particulièrement.

De l’approche  passionnelle du QI.  Pourquoi Le QI agace certains professionnels, et nous relate  un historique  très intéressant . On comprend les tenants et aboutissants des dérives malveillantes actuelles au sujet de la douance et du QI. Elle nous parle de la pétition anti QI (à l’initiative d’après mes souvenirs, de R. Voyazopoulos « Des psychologues s’interrogent sur le QI et certains de ses usages », le journal des psychologues, n 230, 2005). Cette pétition avait été signée soi-disant par elle ! ERREUR

Peut-on être intelligent et mûr ?  Oui bien sûr !

Elle nous parle de la campagne fausse sur le  fameux politiquement correct  « les surdoués ont une intelligence différente ! »

Du sens de l’effort   pour relire ce texte Le sens de l’effort(2006)

De l’inquiétude au sujet des sectes, attention danger .

Du syndrome de l’imposteur, du perfectionisme, de la mise en place de l’armure (faux-self) pour se protéger des autres, de l’humour fin, de l’amour.

De la résilience, les personnes surdouées ont une force en eux.

Des pervers.  Les gens doués attirent les pervers car ils sont généreux.

Jacques Grégoire  : Concepts de l’intelligence et nouvelles façons d’aborder le cas des HPI

Il explique les limites d’identification des personnes surdouées  selon les critères du  QI,  les erreurs de mesure,  la prise en compte d’autres critères.  Le test de QI n’est qu’un aspect de la mesure de la douance. Il faut prendre les résultats avec prudence et comprendre les résultats hétérogènes.  L’analogie avec le chêne et le gland est un peu malheureuse mais elle nous fera sourire…

Passionnant , mais difficile à résumer, car il y a des graphiques.

Retenons l’essentiel : les hauts potentiels ne sont pas des cas intrinsèquement psychopathologiques.

 

Monique de Kermadec  :  L’adulte surdoué :  bien vivre sa douance

Message d’espoir de M. de Kermadec en découvrant pourquoi certains adultes surdoués réussissent et d’autres ne réussissent pas. Apprivoiser la différence ressentie par les adultes à haut potentiel. L’adulte surdoué est rarement satisfait et ses relations avec le monde sont parfois difficiles.  M. de Kermadec reprend les critères des personnes qu’elle reçoit en consultation, cela implique qu’elle ne rencontre pas nécessairement les adultes surdoués qui vont bien. Elle rencontre également des adultes qui ont réussi professionnellement mais qui sont passés à côté de leur vie, car ils ne savaient pas qu’ils étaient surdoués.

4 critères pour M. de kermadec :

Intelligence cognitive, intelligence émotionnelle, intelligence relationnelle, intelligence créative.

Exposé des défenses mises en place par l’adulte surdoué pour se protéger :  le déni de sa douance, la résignation, ne pas prendre de risque, dépendance du regard de l’autre.

Intéressant exposé des évènements de vie qui peuvent être des moteurs à chaque période de la vie.

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

Un commentaire pour Surdoués: plus proches que vous ne croyez

Daniel | 16 novembre 2012 à 1 h 43 min

Bonjour,

Merci pour ces vidéos très instructives. J’ai vraiment l’impression de me retrouver dans ce qui a été dit, entre autres dans la description faite par Monique de Kermadek sur les adultes surdoués et le faux self. Depuis mon enfance, j’ai toujours cherché consciemment ou inconsciemment à me fondre dans la masse, à ne pas me démarquer des autres afin de ne pas me sentir isolé, alors qu’au fond de moi-même, je me suis toujours senti en décalage et cela s’en ait ressenti au final dans mes relations avec autrui. Pourtant, je n’ai pas le sentiment d’être un « haut potentiel » et j’ai très souvent douté de mon intelligence, même si il semble aujourd’hui que je partage certaines caractéristiques des hauts potentiels. Comme je l’ai dit dans un autre message sur ce site, j’ai déjà passé un bilan psychologique il y a quelques années et qui montre notamment une hétérogénéité très significative entre mon QI verbal et mon QI performance… Il me paraît clair désormais que ce bilan appelle des éclaircissements auprès d’un spécialiste qualifié. J’espère trouver une réponse à mes questions, et surtout une voie pour m’épanouir pleinement. Merci de m’avoir lu jusqu’au bout.

«

»