La peur

Au sujet de la peur collective que nous vivons en ce moment avec l’épidémie du coronavirus, j’ai lu cet article et je l’ai trouvé vraiment intéressant. C’est une réflexion philosophique du philosophe Comte Sponville sur le sens de la vie :

Une bonne nouvelle, quand même, ce méchant virus est moins mortel que ce que l’on croyait au début :

“En démographie, le taux de mortalité (ou taux brut de mortalité) est le rapport entre le nombre annuel de décès et la population totale moyenne sur une période et dans un territoire donné.
Le taux de létalité est le nombre de décès rapporté au nombre de malades. “
 
coronavirus : taux de létalité = 1, 4 % (ou 3,4 % au début )
maladie très contagieuse
 
“Selon leurs conclusions, la probabilité de mourir après avoir développé les symptômes du Covid-19 est de 1,4%. “L’estimation du nombre réel de cas, nécessaire pour déterminer la gravité par cas, est un défi dans le cadre d’un système de santé débordé qui ne peut pas établir le nombre de cas de façon certaine”, écrivent les chercheurs.”
J’ai (eu) une aplasie médullaire quand j’avais 19 ans,
taux de létalité = 30 %
taux de rechute = 30 %
maladie très rare , très grave mais non contagieuse.
Lorsque j’avais 19 ans, j’ai attendu huit longs mois avant de connaître le nom de cette maladie
 
Avec ce coronavirus, le problème est l’extension rapide à cause de la contagion extrême , et c’est ce qui a créé cette grand peur. Mais on peut s’en protéger avec des masques (du moins essayer, et si on en a).
 
L’ aplasie médullaire est une maladie dont on ne peut se protéger, c’est le cas de beaucoup d’autres maladies (par ex le cancer). Les malades d’aplasie médullaire ont moins de globules blancs pour contrer les infections et les virus. Ils doivent se confiner quand ces globules sont très bas ou être en chambre stérile pour les greffés de la moelle osseuse.
Je voudrais ajouter un point au sujet des médecins et soignants qui sont à l’honneur en ce moment difficile. Et c’est totalement normal. Mais il faut savoir que ces personnes travaillent ainsi dans les hôpitaux toute l’année et tous les ans. Enfin, c’est ce que j’ai pu observer.
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *