Cédric Villani

 

« La France ne pourra pas exister sans une recherche de qualité » dit magnifiquement sur France Inter Cédric Villani, le mathématicien qui a obtenu la prestigieuse médaille Fields, en 2010. Fort justement. (à 1 h 20 ).

Mais on n’en prend pas le chemin du tout. Les enfants surdoués, qui devraient être (qui sont)  les chercheurs de demain pour certains d’entre eux, sont sacrifiés, dans notre pays. Aujourd’hui à l’Education Nationale, on les « dirige » vers la MDPH (Maison des Personnes Handicapées) pour y rencontrer un référent EIP (Enfant Intellectuellement Précoce)… Tout un symbole.

C’est ce que je déplore fortement, dans mon deuxième livre, “Les surdoués atteints de haut potentiel, l’intelligence malmenée”  (2016) soutenue par la préface de JC Terrassier, auteur du très célèbre « Les enfants surdoués ou la précocité embarrassante » (ESF 1981-dernière édition 2014). Il est le découvreur de la “dyssynchronie” qui est aujourd’hui dans le dictionnaire. Les conséquences d’un certain climat de « pathologisation «  du haut potentiel commencent à se faire sentir. Alors, ceux qui ont comme Cédric Villani, des parents qui ont les codes (les deux parents sont professeurs), ceux qui savent résister à ce climat délétère de nivellement par le bas, s’en sortent, mais cela devient de plus en plus difficile. On attend actuellement que les enfants aillent mal pour les laisser sauter des classes.

couverture_les_enfants_surdoues

Cédric Villani était un enfant surdoué et il a eu un environnement motivant. Il adorait les Maths, mais je rappelle que bon nombre de personnes  surdouées peuvent être aussi littéraires et ne pas aimer les Maths.

Nous apprenons que Cédric Villani a eu 20 en Maths au Bac. Cela m’a fait sourire car mon fils aîné a eu aussi cette note  au Bac en maths … C’était l’année où il y avait eu un examen très difficile dans la section S en maths, et les notes avaient été notées sur 23. Je me souviens avec tristesse que ma mère, à qui j’avais annoncé cette note, m’avait dit :  « ah , c’est parce qu’ils ont noté sur 23 ! ». Ca calme tout de suite…Tout cela pour rassurer les enseignants qui sont pris d’effroi de faire sauter des classes aux enfants réellement surdoués, car mon fils aîné avait deux ans d’avance. Je ne dois pas oublier ma fille (deux ans d’avance aussi) qui a eu 20 en maths aux concours communs de prépa aux grandes écoles de commerce. Le troisième fils , devant tant de “forts en Maths” a décrété qu’il n’aimait pas les Maths (il était bon aussi) et il fait du droit  🙂

Mais « chut » !  Il ne faut pas se vanter d’être intelligent…

C’est pourquoi certains préfèrent s’appeler des zèbres… Au risque de perdre leur identité.

pour lire les articles cliquer sur    :  Cédric Villani

http://www.lepoint.fr/actu-science/medaille-fields-cedric-villani-le-mathematicien-qui-parle-a-l-oreille-des-araignees-24-08-2010-1228071_59.php

Share

2 réflexions sur « Cédric Villani »

  1. Bonjour,
    dans l’Education nationale, il n’y a pas qu’un problème de nivellement par le bas. Au-delà du gâchis que peut représenter la négligence vis – vis de certains surdoués, c’est le problème de tous ces enfants qu’on n’aide pas à trouver leur place : http://www.mieux-vivre-autrement.com/lecole-persiste-et-signe-dans-le-desastre-de-lapprentissage-de-la-lecture.html#sthash.zzaHydRS.qP32H3le.dpbs
    Il s’agit d’un gâchis humain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.