à lire : Belle du seigneur de Albert Cohen

elle du seigneur_

Cela fait longtemps que je voulais parler de ce livre que j’ai relu dernièrement . Il a été publié en 1968 et est considéré comme l’un des très grands romans du XXème siècle. C’est un roman d’amour mais pas que . On y trouve des descriptions de la petite bourgeoisie de l’époque avant la montée du nazisme, une peinture sociale digne des romans de Zola, des descriptions du “fonctionnaire” de la Société Des Nations totalement savoureuses. Le roman qu’il faut avoir lu, il faut s’accrocher sur plus de 1000 pages.  (1109 pages exactement) mais cela vaut la peine ! Pour ceux qui aiment lire et pour ceux qui ne savent pas encore qu’ils aiment lire.

Critique de François Nourissier dans Les Nouvelles littéraires (1968)  :« Quel morceau, Quel monstre ! 845 pages, 32 francs et à peu près autant d’heures de lecture que de francs : on est terrorisé… On tente pourtant l’aventure. On plonge dans l’énorme histoire : alors le mécanisme joue et l’on est piégé. Des beautés éclatantes, des torrents de mauvais goût : on est emporté par l’un, ébloui par les autres. On sort de là un peu stupéfait, la tête vide, mais soyons francs : le jeu en valait la chandelle. »

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.