à lire : Belle du seigneur de Albert Cohen

elle du seigneur_

Cela fait longtemps que je voulais parler de ce livre que j’ai relu dernièrement . Il a été publié en 1968 et est considéré comme l’un des très grands romans du XXème siècle. C’est un roman d’amour mais pas que . On y trouve des descriptions de la petite bourgeoisie de l’époque avant la montée du nazisme, une peinture sociale digne des romans de Zola, des descriptions du « fonctionnaire » de la Société Des Nations totalement savoureuses. Le roman qu’il faut avoir lu, il faut s’accrocher sur plus de 1000 pages.  (1109 pages exactement) mais cela vaut la peine ! Pour ceux qui aiment lire et pour ceux qui ne savent pas encore qu’ils aiment lire.

Critique de François Nourissier dans Les Nouvelles littéraires (1968)  :« Quel morceau, Quel monstre ! 845 pages, 32 francs et à peu près autant d’heures de lecture que de francs : on est terrorisé… On tente pourtant l’aventure. On plonge dans l’énorme histoire : alors le mécanisme joue et l’on est piégé. Des beautés éclatantes, des torrents de mauvais goût : on est emporté par l’un, ébloui par les autres. On sort de là un peu stupéfait, la tête vide, mais soyons francs : le jeu en valait la chandelle. »

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.