Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Les adultes surdoués

Voici l’émission du 19 septembre 2007 de « Toute une histoire » – France 2.


toute-histoire-complet

Voici l’émission du 10 avril 2008 du magazine allo docteur sur France 5. Avec Jeanne Siaud-Facchin et Ingrid Desjours.

Share

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

102 Comments pour Les adultes surdoués

bertrand | 17 juin 2014 à 15 h 59 min

Oh oh… ? Y’a encore quelqu’un ici ??!!
j’ai l’impression que tout le monde est parti !! (-: Bon…
La sortie de quelques livres bien écrits et publiés à bon escient ont mis le feu aux poudres… puis plus rien. Effectivement, on se dit que tous ces livres n’ont pas été écrits que pour servir leurs lecteurs et lectrices.
Quoi qu’il en soit, moi je viens seulement de tomber dessus (ou bien ce sont eux qui me sont tombés dessus) et après en avoir lu 2 consacrés aux adultes, à 50 ans, artiste, plein de questions et rarement de réponses, de plus en plus isolé des autres, je suis comme tout le monde ici, je me demande si ces livres sont de la sorcellerie, ou si au contraire ils ont été capables réellement de me trouver à ce point d’exactitude !
J’ai eu l’impression de me lire quoi !
Alors, que faut-il faire maintenant ? que fais-je avec ceci ? est-ce juste un cadeau encombrant ? faut-il se taper des cabinets surpeuplés (moi qui arrive en retard) et surcotés ? trouve t-on encore des psychologues compétent(e)s, disponibles et pas horriblement trop chèr(e)s dans le coin ?
j’habite à Paris, vers cirque d’hiver.
Si jamais quelqu’un trouve cette bouteille…

Nadine Kirchgessner | 17 juin 2014 à 18 h 47 min

je suis là…si , on écrit un livre pour les lecteurs et lectrices. vous pouvez lire le livre « Des femmes surdouées » il vous intéressera , j’en suis sûre! et apprenez à penser que la douance est un cadeau, non pas encombrant, un peu, mais c’est juste qu’il faut apprendre à s’en servir.

Linda | 23 juin 2014 à 15 h 48 min

Bonjour à tous,
voici plusieurs années que je me pose des questions sur la possibilité de la surdouance. Au fils de mes recherches et lectures, je me reconnais de plus en plus dans les témoignages. Malheureusement je ne sais pas où rencontrer des personnes susceptibles de m’aider! Je vous lance donc un appel à l’aide car je suis un peu perdue dans ma vie après de nombreux échecs malgré des capacités évidentes.
J’habite à Perpignan
Merci d’avance

Maëva | 21 juillet 2014 à 11 h 13 min

Bonjour à tous,

Je viens de découvrir ce site en faisant des recherches pour rencontrer des adultes surdoués en Ille-et-Vilaine. Et je me suis reconnue dans pas mal de commentaires 🙂

Linda, sache que j’étais exactement dans la même situation que toi jusque récemment. Et lorsque les choses ont commencé à mal tourner dans mon couple et dans ma famille, j’ai décidé qu’il était temps d’avoir des réponses à toutes mes questions. J’ai voulu passer un test à Cogito’z Avignon, mais les secrétaires sont désagréables et peu professionnelles. De plus, habitant sur Rennes, le transport me revenait très cher… Après quelques recherches, et beaucoup d’appels, j’ai trouvé une psychologue spécialisée sur Rennes et j’ai passé le test.
Depuis le bilan de résultats, j’ai trouvé ma place et toutes mes questions ou presque ont trouvé une réponse. Je ne peux donc que te conseiller de faire de même… Tu passeras certainement beaucoup d’appels et trouver un bon psychologue spécialisé n’est pas toujours facile, mais ça en vaut la peine! Si tu as des doutes, fonces et fais-le pour toi et quel que soit le résultat, tu trouveras de toute façon des réponses et tu pourras te retrouver et retrouver ta place dans la vie 🙂
Bon courage:

Marie | 16 août 2015 à 14 h 17 min

Bonjour,
Auriez – vous la gentillesse de me communiquer le nom du professionnel qui vous a fait passer le test svp ?
Je suis à Rennes et je cherche désespéremment quelqu’un qui soit formé à la douance adulte !
Un immense merci pour votre aide !
mjsueur@hotmail.fr

martin | 23 juillet 2014 à 18 h 37 min

bonjour,

des infos

– ma fratrie été testée par Mme Adda en 1987 qui avait deja le même discours.

– cherchez les sociétés de Mme Fachin et de son conjoint, cherchez et faites des liens,vous comprendrez le pourquoi du comment.la derniere en date vend de la « méditation de pleine conscience » (http://www.meditez.com/ avec un Z à la fin pour elargir et diversifier sa cible de clientèle sans en perdre la base)

désolé mais je ne supporte pas les gens qui se nourrissent des difficultés des autres.

Splendidounette | 28 juillet 2014 à 3 h 38 min

Bonjour,

C’est avec plaisir que j’ai lu quelques-uns des commentaires. J’ai commencé une thérapie il y a un mois. À force de creuser et de chercher des réponses, je suis tombée sur un article qui parlait des adultes surdoués. J’ai cherché tous plein d’infos pour bien comprendre et à ma grande surprise, je me suis reconnue dans les articles. Je découvre avec émerveillement et effroi que je fais partie des « zèbres ». Pour le moment c’est encore tout frais. Je suis encore sous le choc. Je vois mon psy demain, je vais lui en parler. Je vous avouerais que cela me fait peur. Je vais voir si je peux passer le test mais pour le moment, ce dont j’ai le plus besoin je crois, c’est rencontrer des gens qui présentent les mêmes caractéristiques que moi. si je pouvais trouver un groupe de paroles ou quelque-chose d’autre, ce serait cool car je souffre vraiment de ma différence.

Nadine Kirchgessner | 28 juillet 2014 à 12 h 17 min

Merci beaucoup pour vos commentaires.
Splendidounette, vérifiez que votre psy soit psychologue et non psychanalyste. Car cela risque de ne pas aboutir à votre mieux-être en ne vous éclairant pas sur la douance. Relisez mes articles sur la psychanalyse et les surdoués.
Merci beaucoup Martin pour cet éclairage ! Apparemment, peu de gens font les rapprochements…surtout les jeunes, qui, n’ayant pas connu les textes antérieurs, se laissent facilement abuser, (et on peut le comprendre). Je permets de faire les liens dont vous parlez facilement avec les articles d’Arielle Adda dans la page « publications ». … Il suffit de regarder les dates. Je vous félicite, je reconnais qu’il faut un certain courage pour aller à contre-courant. Moi, ce que je ne supporte pas, c’est l’injustice ! Mais la vérité finit toujours par éclater. Les faits sont là, les dates sont indéniables. Les personnes surdouées savent lire et compter.
Que sont les enfants doués devenus ? A. Adda .1996
Itinéraire de l’adulte doué : une indicible désolation intérieure. A. Adda. 2003
La psychologie sociale a quelque chose de mystérieux…les effets de groupes…ajouté à cela, la sur médiatisation.

Cheyenne | 9 septembre 2014 à 9 h 20 min

Bonjour

Je vous lis et bien sur je pourrais redire la même histoire qu ebien d’entre vous. J’ai aussi décidé de rencontrer des HP et je passe de tres bons moments, mais ils sont souvent tres jeunes… et j’apprécierai de côtoyer des personnes de mon âge (j’ai 48 ans)… j’essaie d’organiser des sorties In Real Life pour quadra++ sur le forum Zebra Crossing en région parisienne, si cela vous dit, cela me ferait très plaisir de vous rencontrer tous et toutes… échanger sur la douance mais pas simplement, sur la vie, sur les solutions trouvées sachant nos profils, etc etc…
Bonne journée

Cyrille | 20 octobre 2014 à 22 h 25 min

Bonsoir,
À 68 ans, une amie m’a offert « L’adulte surdoué » et c’est ainsi que j’ai découvert JSF il y a un mois; j’ai immédiatement acheté « L’enfant surdoué » et j’ai eu l’impression d’avoir des réponses à la fois surprenantes et tellement proches aux interrogations de toute une vie.
J’ai eu le fort sentiment de trouver enfin une famille et de ne plus être l’extra-terrestre que j’avais l’impression de squatter depuis toujours.
Encore faut-il asseoir cette première lecture pour pouvoir enfin commencer à me reconstruire.
Je doute toujours de cette réalité du zèbre en moi, forcément, et je crains de m’adresser à un(e) psychologue ignorant la zébritude qui m’entrainerait dans de fausses directions.
Mon mail à JSF est resté sans suite, pas même un accusé de réception, provoquant un nouveau sentiment d’abandon et la crainte de devenir, après avoir été un orphelin tenté par une alléchante vitrine, une nouvelle détresse à exploiter.
Fort des témoignages que je viens de lire ici, je crois que je vais consulter à proximité de chez moi en remerciant JSF d’avoir mis les projecteurs sur cette problématique du zèbre et surtout vous, Nadine Kirchgesser, de nous accompagner en éclairant des solutions.
Cyrille

Fangaliel | 25 octobre 2014 à 4 h 19 min

Enfin le fait de le Savoir le « pourquoi je suis différente » a changé tout en positif pour moi. de là j’ai pu avancer car j’ai pu comprendre et accepter mon passé. et me concentrer sur aller de l’avant.

Fangaliel | 25 octobre 2014 à 3 h 51 min

Bonjour, j’ai découvert sur le tard (30ans) que j’étais une personne à haut potentiel.
Ma première réaction fût le rejet total de cette information car je savais que je n’avais pas fait plus de 115 au dernier test de QI « logique & numérique » organisé par un employeur potentiel. Et qu’en algèbre et donc en « logique » j’étais nulle part, oui, je ne comprenais pas Pourquoi on mélangeait soudainement les lettres et les chiffres et lorsque je demandais un exemple concret de ce qu’il gribouillait au tableau, le prof – pendant 6 ans de secondaire général – m’envoyait péter en me regardant l’air de dire « tu te fous de ma gueule là, c’est évident ».
Ensuite, comme tout bon HP, j’ai analysé, décortiqué, remis tout en question, revu chaque étape de vie, à coup de mémoire kinésique et auditive, et là tout a enfin pris un sens…
Voici mon parcours, vous allez vite comprendre.
née à Namur en aout 78′, mon père violent et alcoolique fit fuir ma maman avec sa petite de 5ans sous le bras.
Maman s’est mariée ensuite avec un américain adorable comme un ours en peluche, Kenny.
De là ont commencés les multiples déménagements et changements d’école… Namur, Courcelles, Florennes, Seneffe, Presles, Floride, Texas, …
à 8ans, en revenant des USA, j’avais complètement intégré la langue anglaise et « oublié » la française.
au bout de quelques mois, la machine infernale des deux langues simultanées s’est mise en route. depuis, tout est en double dans ma tête toutes les pensées, les idées, les citations et accroches, tout.
Un « dessin » = 2 mots et toute une longue série d’arborescence pour chacun, surtout des mots comme « sympathie » et « sympathy » similaires et tellement différents !
Puis est arrivé Logan, mon frère, d’abord un ennemi par l’attention de maman qu’il me prenait, puis très vite, il est devenu mon meilleur allié pour la vie. Enfin quelqu’un à qui je pouvais transmettre « mon savoir » ; mon monde imaginaire, mes jeux et conceptions …et qui en redemandait, en plus !
à 13ans, j’ai vécu la pire douleur de ma vie, j’ai perdu mon seul point stable dans la vie, notre maman.
De là, j’ai été accueillie par ma tante, grande sœur de ma mère, car Kenny a commencé à travailler pour l’ambassade américaine à Bonn, et mes études devaient se poursuivre en français ou en anglais, très difficile de les faire en allemand.
Je ne suis plus jamais sentie « chez moi » après avoir perdu ma maman et le fait de devoir demander pour toute action (prendre un chocolat, prendre un bain, utiliser des produits cosmétiques pour raser mes jambes de yéti et éviter la honte dans les vestiaires de gym, changer de chaine tv alors que personne ne la regarde, …) sous le toit où je dormais était, pour moi, un rappel que je ne devais pas considérer ce lieu comme « chez moi ». Mais où était chez moi, alors ?
à l’école, j’avais d’assez bon contact avec les éducateurs, surtout ceux qui participaient aux activités sportives du mercredi après-midi, et avec tous les profs un minimum ouverts d’esprit.
Parmi les élèves, par contre, je n’ai jamais trouvé « ma place ». je voyais toutes les filles de ma classe se promener dans la cour de récré et partout ailleurs à 2 ou 3 toujours les mêmes. Les garçons restaient toujours en beaucoup plus gros groupes pour les mecs « populaires » et très isolés pour les plus intéressants cérébralement. Comme depuis petite, ma réponse à ma différence est que je suis une sorte « d’alien oublié sur cette terre par les siens » et que j’adore observer les gens, je m’intégrais pourtant dans tous les groupes sans exception et voyageais comme cela de cercle social en cercle social. un peu nomade, voire pigeonne des cœurs timides…
Sexuellement précoce, et beaucoup plus pausée et renseignée sur le sujet que la majorité des filles de l’école (j’étais la sexologue des copains lol), entrainée depuis toute jeune à rapidement aller vers les autres pour avoir le « temps de les découvrir », j’ai essayé tout ce qui me tentait en me disant après tout, c’est maintenant que je peux vivre ça, expérimenter, définir ce qui me plait ou pas, sans que ça m’engage pour la vie à quelqu’un…
Et malgré la courte laisse de la famille, j’ai réussi à au moins mettre au clair cet aspect là de ma personne avant l’age adulte, ce qui m’a laissé, du coup, tout le temps du monde pour développer tout le reste de ma personnalité une fois adulte.

toute ma jeunesse, voici les remarques que j’ai reçu de mon entourage, de moniteurs de camp de vacance, d’instits, de profs, etc. :
« distrait ses camarades de classe » « bavarde en classe » « je suis sûr qu’elle peut s’appliquer » « petite mêle-tout », « …à ma Miss Pourquoi », « Fait encore sa Star », « imagination trop débordante », « écriture de pattes de mouches », « manque de soins », « dessine au lieu de travailler », « intéresse-toi à des choses importantes au lieu de ces bêtises (à l’actualité, au contenu des cours répétés pendant 12ans d’affilée, à l’économie et à la consommation, aux noms de mecs que je ne connaitrai jamais, pire au dates perdues dans le temps … au lieu de l’astronomie, les Arts (les 7), l’Egypte ancienne, le patinage artistique, les randos et la nature, les imitations de sons, voix et cris, l’univers, le cosmos, la nature humaine profonde, les interactions hommes-femmes et leur différences physiques et psychologiques, les légendes anciennes, la gestuelle et l’attitude, les découvertes de Notre temps en sciences surtout les domaines secrets et paranormaux, la musique dans tout ses genres (ce qui apparemment n’est pas commun pour une ado de 15ans)…) « , intéresse-toi à tes leçons », « tu es une fainéante », « tu es une bonne à rien », « tes dessins sont moyens et tu ne chantes pas mieux qu’une autre, fait un vrai métier, un métier qui rapporte des sous (et où j’ajoute : »et qui rentre bien dans les stéréotypes auxquels tu n’as jamais réussi à t’intégrer…) »…

à 19ans j’ai quitté, grâce à Marc (aka Dharkham, le veuf, le sombre, l’inconsolé, dont la seule étoile est morte et le luth constellé…pleure le soleil noir de la mélancolie »). Aujourd’hui, je sais qu’il est HP lui aussi et bien que nous soyons séparés depuis longtemps, le développement de ma personnalité, je le lui dois.
Il m’a fait découvrir le jeu de rôles « classique » celui où il faut juste de l’Imagination et un peu d’interprétation théâtrals (enfin d’impro surtout). Il m’a appris les rudiments des arts martiaux avec bâton et dague, il m’a appris comment paraitre et construire une muraille d’assurance en soi, comment laisser le « dark side » sortir de temps en temps quand c’est nécessaire, et tellement d’autres choses qui m’ont magnifiquement aidée.

Aujourd’hui, j’ai 1 graduate en conseillère en communication reçu avec grande distinction, je suis chanteuse d’un groupe rock de compo originales anglaises, je dessine une bande dessinée aventure fantastique, je travaille pour une asbl de pédagogie alternative, mon meilleur job avant celui ci était celui à la commission européenne (un coq en pâte dans l’EU), j’aide les gens qui s’en sortent pas avec les administrations publiques car je connais toutes leurs embrouilles, j’ai fait une grosse 20aines de missions intérim (ou plus ?euh…) ; seul style de contrat qui ne m’oblige pas à passer en phase « se fait chier à mourir » dans un job classique (administratif en Tous genres).
Je ne veux pas participer à la surpopulation et refuse de me soumettre à des mentalités archaïques qui nous mènent à notre perte, bref, je ne veux pas d’enfant propre, en adopter c’est différent.. . J’en ai jamais voulu en fait, petite je pouponnais pas des masses, j’étais plutôt aventures d’attaque de château à coup de cygnes géants et de poupée guerrière en armures sexy et puis, j’ai entendu jeune la chanson de Dutronc … Les chiffres annoncés m’ont perturbés à mort! au point d’être la seule gosse de 8-10ans qui ne voulait pas d’enfant propre mais bien une 10aine en adoption. Je ne l’ai jamais dit dans ma famille, car je ne voulais pas blesser l’honneur des mamans qui s’y trouvaient et qui étaient toutes excellentes.
J’ai de très bons amis d’horizons et d’âges très différents : Nadine aka Biboune 50+, Magali 25+, Danièle 50+, Daniel 40+, Katy 35+, Seb 35+… décoratrice d’intérieur-miniaturiste , informaticienne conseil EU, idem Parlement EU, chef d’équipe IT, éducatrice spécialisée-herboriste, prof d’éducation physique-batteur-masseur-musicien-jongleur,…
Et un large nombre de copains et bonnes connaissances dans euh…ben presque tous les domaines.
Je ne suis spécialisée en Rien mais connais un peu de tout, tout ce qui m’interpelle ou interpelle mes « homies », je vais décortiquer et apprendre ; code html check! CSS faut aussi ok Check ! photoshop Check ! Reflexologie Check! Reiki check! montage vidéo numérique check! comment cuir de la gastronomie Vapeur check! comment faire une vraie pâtisserie check! comment on fait le rythme de la chanson « perfect pitch » check ! faire des exercices adrénergiques journaliers check ! dessiner un kangourou « manga » check ! découvrir de nouvelles formes d’amour, check! analyser tout passant et passager des transports en commun à l’aide d’un carnet rempli d’astuces sur les « Human behavior » et micro-expressions, Cheeeck ! trop fun et ça m’entraine 🙂

Voilà quand on me teste comme un cerveau gauche « normal » je pète jamais les scores, puis quand on me teste avec des questions et des mises en situations spécialement conçues pour HP oh ben j’éclate tout dans tous les sens…
voilà mon histoire.

Nadine Kirchgessner | 28 octobre 2014 à 11 h 07 min

Merci Fangaliel pour nous avoir fait connaître votre histoire positive, je suis sûre que cela va aider beaucoup de personnes. Vous exprimez par ce témoignage ce que j’ai voulu expliquer dans mon livre, « des femmes surdouées » que les personnes douées sont très résilientes et pleines de force, contrairement à ce que l’on peut lire souvent. Bien sûr, cela s’applique aussi aux hommes!

fabrice micheau | 10 décembre 2014 à 20 h 58 min

bonjour,

un article pour parler des adultes surdoués dans les organisations, quand ils peuvent déployer leurs ailes.
Et pour garder confiance……

http://www.jobsferic.fr/article_172-Les%20surdoues-talents-creatifs-performants.html

CHIVRAC | 6 juin 2015 à 19 h 07 min

superbe article nadine

Lolo | 23 juillet 2015 à 18 h 27 min

Bonjour Nadine, bonjour à tous,
Je viens apporter ma toute petite pierre à l’édifice « témoignages Cogitoz »…
Pour moi l’expérience a été d’emblée fort négative : la secrétaire, très revêche, m’a parlé comme à une idiote (honnêtement…) en partant du principe que je ne savais même pas que Cogitoz avait un site internet. Quand elle m’a proposé une date (trois mois plus tard) elle a précisé que les rdv adultes ne se faisaient que les mardis. Ayant un calendrier en main, j’ai répété machinalement « mardi » tout bas, pour m’entendre sèchement répondre « ben oui Madame je vous ai dit que c’était que les mardis ! »
Déjà que la démarche était dure pour moi alors là je suis rentrée totalement dans ma coquille…
Heureusement les témoignages de Cyrille, de Maëva (très similaire) et finalement de tous ceux qui mettent en garde contre JSF et ses centres m’ont beaucoup réconfortée.
Il y a bien un problème là-bas.
Donc un grand MERCI à vous tous qui m’avez éclairée et, à vous Nadine, qui offrez cet espace d’échange salutaire.
Amicalement,
Lolo

Nadine Kirchgessner | 24 juillet 2015 à 18 h 41 min

Bonjour Lolo
Peut-être la canicule ? J’espère que vous n’avez pas abandonné quand même la démarche! Merci pour mon site !

Lolo | 25 juillet 2015 à 17 h 43 min

Bonjour Nadine,
Merci pour votre réponse non dénuée d’humour ! Ah oui il fait chaud en effet… 🙂
Non je n’ai pas abandonné la démarche, merci de vous en préoccuper et vous avez raison, car c’est là le principal !
J’ai pris rdv avec une psychologue sur Grenoble qui est spécialisée dans la surefficience mentale et également la maltraitance (un angle nécessaire pour moi, malheureusement..) : Françoise Pally.
J’ai obtenu un rdv début août ! Je reviendrai vous parler de cette expérience, si vous voulez.
Enfin, à la décharge de Jeanne Siaud-Facchin, je dois tout de même dire que j’avais envoyé un mail de protestation sur son site et elle m’a répondu dès le lendemain avec beaucoup de bienveillance… je ne suis pas certaine qu’elle soit au courant de la mauvaise qualité de l’accueil à son centre d’Avignon. Son mail m’a rassurée quant à sa démarche personnelle, de là à étendre cette nouvelle confiance à Cogitoz… disons que j’attends un peu pour cela 😉 Elle m’a promis que la responsable du centre allait revenir vers moi en personne, nous verrons bien…
En tous cas, je me dis tout de même que toute personne parlant de surefficience mentale chez l’adulte et informant l’opinion publique de ses problématiques est à encourager.
A bientôt, Nadine, et encore merci, car vous êtes de ces personnes. Avec ce petit plus d’être, dans ce contexte, une femme qui défend les femmes…
Amicalement,
Lolo

Nadine Kirchgessner | 28 juillet 2015 à 23 h 10 min

merci Lolo! Vous nous donnerez des nouvelles quand vous voulez !

Nadine Kirchgessner | 20 août 2015 à 18 h 07 min

Bonjour Marie
vous pouvez vous adresser à ANPEIP Bretagne
pour avoir une ou des adresses.

findsupport | 30 mars 2016 à 13 h 28 min

Bonjour,

Je viens de découvrir ce site qui me paraît très éclairant, merci à celles et ceux qui, par leur témoignages, aident quelqu’un qui n’en est pas à comprendre l’itinéraire des adultes doués.

Je vois que les témoignages s’arrêtent en août dernier et ne sais pas s’il y a encore des visiteurs réguliers. Si oui, peut-être quelqu’un pourrait m’aider à trouver un psy sensible aux problèmes de douance et qui serait en même temps compétent dans le domaine d’addictologie et/ou polytoxicomanie.

Merci d’avance!

Nadine Kirchgessner | 1 avril 2016 à 12 h 57 min

Bonjour findsupport, oui le site a de nombreux lecteurs, même s’ils ne commentent pas toujours ! Pour vous aider à trouver un professionnel, il faut nous dire votre région ? mais , il y a peu de professionnels de la douance, alors en trouver un qui connaisse aussi l’addictologie… je vous conseille de chercher d’abord en addictologie, il y en a dans tous les départements.
http://www.addictologie.org/spip.php?page=accueil&id_rubrique=1