Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Déc/16

10

Décryptage d’une vidéo de J Siaud-Facchin (mars 2016)

Il y a beaucoup de vidéos de J Siaud-Facchin, mais celle de la Conférence de mars 2016 me semble résumer sa théorie. Je ne m’attarderai pas sur le terme de « zèbre », inutile d’en rajouter. Dans cet article je souligne les importantes et nombreuses discordances avec l’aspect scientifique, point par point. L’exposé de mon analyse de contenu reposera uniquement sur l’aspect scientifique du contenu de la conférence. J’écrirai JSF pour J.Siaud-Facchin pour plus de facilité.

Je résume mes principaux questionnements :

  • Où sont les études concernant la vulnérabilité de l’amygdale ? À 12′
  • Où sont les études concernant le déficit d’inhibition latente ? À 28′
  • Où sont les études concernant le sur engagement de l’hémisphère droit ? À 30′

Les surdoués décrits le sont d’après des personnes issues des consultations, ce qui représente un biais énorme, et pas les surdoués « ordinaires ». Même si JSF dit à la fin qu’il y a des surdoués qui vont bien, la généralisation est faite à toute la population des surdoués tout au long de la conférence.

Voici sa conférence : « Mais QI sont vraiment ces enfants, adolescents et adultes à haut potentiel ? » (mars 2016)
https://www.youtube.com/watch?v=hyl14_d1uuA

Lorsque JSF dit «chez les surdoués» , cela veut dire chez tous les surdoués. JSF parle de « patients », donc se base dans sa conférence sur les personnes qui la consultent en généralisant à toute la population des surdoués. Elle oppose à cette population « les normopensants », « on se comprend » dit-elle…

JSF expose ses théories tout en disant que tout est validé par les recherches. Ce qui, nous le verrons point par point, n’est pas exact. Je relève chaque point avec les minutes d’apparition, et commente dans un deuxième temps.

Analyse de contenu  point par point

3:39 « corrélation entre 0.50 et 0.60 entre le QI et la réussite scolaire. »
Or, les scores de performances scolaires et de compétences cognitives sont bien corrélés : coefficient de corrélation de Pearson d’une valeur de 0,74 en 6ème et 0,65 en 3ème . D’après les chiffres d’une étude de Stage effectué au Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique 20 juin 2016 – 29 juillet 2016- Sous la direction de Franck RAMUS et Hugo PEYRE (ENS). Cette étude est basée sur les chiffres de la DEPP sur 35 000 collégiens.
De nombreuses études ont montré que les mesures de quotient intellectuel (QI) étaient un prédicteur des résultats scolaires, avec une corrélation comprise entre 0,4 et 0,8 (Bartels et al., 2002; Deary et al., 2007).

6:30 « Une organisation de personnalité singulière »
Où sont les références ? La seule référence est son article de 2004 : « Comprendre les difficultés d’apprentissage de l’enfant surdoué : un fonctionnement intellectuel singulier ? ». Or il n’y a pas de consensus international sur ce point.

9:25 « on peut communiquer avec les chercheurs , les études valident les propos que je vais tenir »                      

On  peut constater le mépris de JSF pour les chercheurs et la recherche sur sa page Facebook, à la fin de cet article.

9:53 « Hyperesthésie »

Cela correspond plutôt au syndrome d’Asperger qu’au haut potentiel.

13:00″Vulnérabilité de l’amygdale dans le cerveau »
Les études sont introuvables.
14:00 « Empathie »
Études sur empathie des surdoués ? Où sont les références ?
15:30 « Ascenseur émotionnel mouvements d’humeur seraient importants »
Où sont les références ?
20:18 « Hyperactivation cérébrale »
23:00 « vitesse de transmission
QI 140 vitesse deux fois plus élevée (vitesse de transmission neuronale ) »
Où sont les références ?
24:23 « phylogénèse »

Ce terme est synonyme de l’évolution des espèces …On ne comprend pas bien ce que ce terme vient faire à ce moment.
25:00 « Densité de neurones plus importante »
25:36 « je perds le fil de mes pensées »
Où sont les références ?

28:00 Le déficit d’inhibition latente
« normopensants « on se comprend »  » … Les pensées parasites
Selon JSF , pour les surdoués les pensées arrivent sans priorité
« effort cognitif reset ! »   Où sont les références ?

30:30 « coût cognitif ! compliqué pour les surdoués qui auraient une fatigue cognitive »
27:44  » ne pas savoir comment on le sait »…

JSF fait état d’un défaut de « méta cognition » chez les surdoués ! ?
Ce qui n’est démontré nulle part … Et la réalité est le contraire !
Je vous engage à lire l’article que j’ai écrit sur mon site sur ce « déficit d’inhibition latente »
Le déficit d’inhibition latente des surdoués n’existe pas ! Bien au contraire , ils ont également une méta cognition très efficace
Les personnes surdouées savent parfaitement se concentrer, lorsqu’il le faut. Elles ont une capacité de pensée convergente très performante, si elles ont acquis de la méthode.

36.42 « non accès aux procédures »
Où sont les références ?

37.07 Le dessin qui est un dessin d’humour est complètement détourné pour expliquer que « les implicites » des surdoués seraient différents …
Ou comment faire croire dans une conférence que les surdoués sont des « idiots » …  ils ne sauraient pas résoudre un problème de Maths simplisssime.
37.40  » le surdoué ne sait pas s’exprimer »

Où sont les références ?
39..43 « bienveillance »
39.4 « La seule chose dont nous avons besoin c’est d’être entendus » Thich Nhat Hanh

J’ai donc bien entendu cette conférence. contrairement à ce que dit JSF, les surdoués réfléchissent , non pas avec leur cœur , mais avec des raisonnements construits. Ils savent se renseigner sur la véracité scientifique des propos tenus.

Il est stupéfiant de constater que les propos tenus sont sensiblement les mêmes que ceux de cette conférence à laquelle j’ai assisté en 2009.

Voici ce qu’écrit J Siaud -Facchin de la recherche scientifique, on peut penser qu’elle ne la tient pas en haute estime. Ce qui est curieux , car au début de sa conférence, elle s’appuie sur ces recherches qui valideraient ses dires  :

Visible sur sa page Facebook  :  https://www.facebook.com/jeannesiaudfacchin/posts/10154061344830777

jsf-chercheurs-1

 

jsf-chercheurs-2

 

Comprendre la publication scientifique  de Franck Ramus

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

3 Comments pour Décryptage d’une vidéo de J Siaud-Facchin (mars 2016)

Val | 24 février 2017 à 17 h 35 min

« Toutes les théories d’Einstein reposent au départ sur une spéculation »=> euuuuuh, non,plutôt sur les travaux de Poincaré il me semble…
Elle vraiment du mal avec la méthode scientifique, notre chère JSF, on dirait
Merci Nadine pour cet article.

Rémy Vomi | 24 février 2017 à 23 h 40 min

Est-ce déontologique, éthique ou digne de la méthode scientifique que vous prétendez défendre que de faire des captures d’écran et de les utiliser de la sorte (même si le profil de Madame Facchin est public) ? Qui plus est, celle où l’on distingue clairement un commentateur en la personne de Monsieur Jean-christophe Seznec est totalement déplacée ! La décence – à défaut de la rigueur scientifique qui semble manifestement vous faire défaut – eut été de rendre cette personne non reconnaissable ! Vous êtes vraiment l’église qui se fout de la charité ! Balayez donc un peu devant votre porte avant de vous en prendre aux autres voire d’essayer de leur donner des leçons !

Nadine Kirchgessner | 25 février 2017 à 20 h 20 min

Les discussions sont publiques, je les montre dans un souci de clarification.
Faux mail, faux nom peut-être. Est-ce vous ? M Seznec ? Vous voulez que je vous cache ?

Et donc ? Les questions de fond ?

«

»