Les enfants indigos

Je pensais naïvement que la mouvance des enfants indigos était un peu en berne, mais non, il n’en est rien. Et même Jeanne Siaud Facchin participera en 2022  à des rencontres/conférences  « pour créer une mosaïque de savoirs, » sur les enfants avec Thierry Janssen , un représentant de la mouvance à caractère sectaire des enfants indigos. Je rappelle que cette mouvance indique que les enfants surdoués seraient des « enfants éclaireurs » « ces enfants sont des messagers , des anges… » selon Thierry Janssen.

La mouvance des enfants indigos est ciblée par la Miviludes :

Les enfants « indigo »

Le champ des dérives sectaires relevant de la prise en charge thérapeutique de l’enfance ne se limite pas au traitement des troubles et des pathologies. Le mythe de l’enfant parfait pousse de nombreux parents à consulter des praticiens qui leur promettent d’oeuvrer pour le plein développement des potentialités de leur enfant. Cette tendance est notamment à l’oeuvre au sein du mouvement Kryeon et des enfants dits « indigo », censés préfigurer l’idéal des générations futures.

Kryeon serait à la fois « un dieu collectif, un maître magnétique, un ange nourricier et la parole divine de chaque homme ». Ce mouvement a développé le concept des « enfants indigo » en proposant une doctrine éducative à l’attention de certains enfants qui se distingueraient par une « aura » particulière de couleur bleue indigo, les désignant comme des surhommes ou des « petits dieux » possédant des pouvoirs surnaturels.

Ce mouvement a réussi à diffuser et à populariser ce concept ésotérique destiné à la prise en charge d’enfants malades ou tout simplement inadaptés. C’est en exploitant ce concept que les « thérapeutes » de l’ange KRYEON sont parvenus à intéresser des parents, d’enfants dits hyperactifs, d’enfants autistes, dyslexiques ou surdoués et, plus généralement, d’enfants dits précoces, en situation paradoxale d’échec scolaire.

Selon la mouvance Kryeon, il est indispensable d’accueillir de façon différente ces enfants dont l’intelligence, la maturité, la sagesse sont incompréhensibles si on ne prend pas en compte leur nature divine. L’état indigo est décelé de manière purement subjective, repéré par un parent adepte appartenant à la mouvance, par un thérapeute ou un personnel éducatif. N’importe qui peut être pressenti comme parent d’enfant indigo pour peu qu’il ait un enfant un peu difficile…

La singularité de ces enfants doit être prise en compte dès leur prime enfance. Ils sont élevés dans l’idée qu’ils sont supérieurs et qu’ils ont une mission à accomplir. Les parents doivent modifier leur comportement à leur égard ainsi que leurs méthodes éducatives pour leur assurer une vie équilibrée. La dévalorisation des parents par le praticien kryéoniste est principalement destinée à les soumettre à des dogmes, à des révélations et interprétations occultes présentés comme des faits constatés.

La rupture avec les pratiques conventionnelles et l’isolement par rapport au monde extérieur sont également imposés en demandant aux parents de trouver un autre enfant indigo avec lequel il pourra se sentir « normal » et non exclu. Ainsi, l’enfant indigo sera-t-il généralement rendu asocial, écarté du système éducatif classique et totalement isolé.

La doctrine des enfants indigo peut présenter une menace d’un point de vue psychologique mais également social pour l’avenir de ces enfants élevés dans un contexte de « toute puissance ». »

J’avais déjà alerté sur ce sujet en 2016 :

La bleuite subite

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.