La révolte

Voici le début d’un article du magazine sciences et vie :

HP, TDAH, TSA : derrière ces sigles qui envahissent librairies, blogs, journaux… se cachent des catégories hypermédiatisées devenues de vrais fourre-tout où parents, école, médecins classent enfants agités, en décrochage scolaire, ou tout simplement différents. Au point que certains spécialistes, inquiets, dénoncent les risques de surdiagnostics. État des lieux.

Notre société serait-elle atteinte du syndrome de la “diagnostite” aiguë ? Depuis quelques années, voire quelques décennies, la prévalence d’un certain nombre de troubles ne cesse de grimper, chez l’enfant comme chez l’adulte.”

Hyperactifs, surdoués, autistes…La tentation du surdiagnostic.

L’indécence de cet article et de son titre m’interroge. Je n’ai pas la totalité de l’article car non abonnée. Ce genre d’article interdit toute réflexion pour toutes les personnes qui débutent leurs connaissances sur le haut potentiel. Seules quelques personnes surdouées ont la possibilité et la présence d’esprit de se révolter devant ces confusions. Les plus lucides comprennent qu’il s’agit d’une supercherie. Effectivement, Placer sur le même plan le haut potentiel et des troubles cognitifs comme le TSA ou le TDAH est révoltant. C’est la conséquence d’un travail de sape continu effectué par les cliniciens et/ou médecins qui s’affichent spécialistes su sujet. Cela rend très visibles les dérives délétères de ces 15 dernières années, que j’indique depuis si longtemps, via ce blog.

C’est assez stupéfiant en fait de “confusionner” à ce point. Même si les troubles peuvent être concomitants avec un haut potentiel, cela se produit parfois. Et ce sont ces personnes (avec troubles et qui ont un haut potentiel, en même temps) que rencontrent essentiellement les cliniciens et/ou les médecins qui s’affichent spécialistes du sujet. Leur analyse est biaisée, mais ce sont eux qui ont envahi le champs médiatique du haut potentiel. Les éditeurs et les journalistes ne se sont pas aperçus de la confusion.

On connaît actuellement , un courant de pathologisation du haut potentiel , en France, comme je l’explique longuement dans mon deuxième livre. Ce qui est très dommageable pour tout le monde, anxiogène pour les personnes et les familles.

Toutes les réponses sont dans mon dernier livre.

Quelques articles pour approfondir le sujet :

C’est du surf

Les pompiers pyromanes

L’opportunisme

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *