La vraie intelligence ?

 J’ai été étonnée de lire un article sur le site planete douance sur Albert Jacquard. L’article faisait référence à l’humanisme de cet homme. Mais l’auteure de l’article ne semblait pas connaître un élément important, c’est que A. Jacquard niait la douance dans beaucoup de ses interventions.

 cliquer sur   Quel paradigme pour l’éducation ?

Dans l’article de planetedouance, il est question des écoles alternatives, comme les écoles Steiner.

Parmi les écoles différentes, il existe les écoles Steiner. J’ai déjà écrit plusieurs articles sur ce sujet,

cliquer sur  écoles Steiner et enfants surdoués

même s’il dit certaines vérités, comme de ne pas mépriser et figer ceux qui ont un QI normal ou plus bas, pour A. jacquard, la haute intelligence n’existe pas !

Mais il ne rechignait pas à accumuler les diplômes et à s’en prévaloir sans modestie lors de ses conférences . Paix à son âme.

 

Share

3 réflexions sur « La vraie intelligence ? »

  1. Hello,

    Une interview du même humaniste, chez le nouvel obs, qui reprend les mêmes thèmes:

    “L’important, c’est de finir par comprendre, et souvent qui dit «rapide» dit aussi «superficiel»: les surdoués sont des êtres superficiels.”
    http://bibliobs.nouvelobs.com/essais/20130912.OBS6824/albert-jacquard-qu-est-ce-que-cela-veut-dire-l-intelligence.html

    Entre A qui va lâcher, transporté, que “le surdoué comprend tout, tout de suite” et B pour qui c’est “un être [souvent ?] superficiel”, XYZ a du choix pour bien ajuster sa catégorisation !

  2. Bonjour,
    le simple fait de commencer sa réponse par “ce n’est pas de la démagogie” ouvre la porte à une interprétation immédiate de son propos dans ce sens (comme parler par prétérition). A chaque fois que je l’écoutais s’exprimer alors qu’il venait de basculer dans ce registre, il m’agaçait sincèrement au plus au point. Il bascule dans le propos à résonance religieuse voire politique. Il voulait être sympathique au point qu’il en oubliait d’être intellectuellement honnête ce qui me semble être une faute pour une personnalité de son niveau. On attend d’un scientifique une vérité et non une fable. Il a dû finir par trop aimer la médiatisation. Mais je peux me tromper… 🙂

Répondre à Nadine Kirchgessner Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.