“faut-il pousser ses enfants ?” Toute une histoire

L’émission “toute une histoire” reprenait des nouvelles il y a deux jours de Célia, 12 ans , qui avait été invitée par J.L Delarue lorsqu’elle avait 4 ans. Le sujet était “faut-il pousser ses enfants ?”. la maman de Célia avait appris à lire à sa fille très tôt , avec la méthode syllabique, comme son père l’avait fait pour elle. Elle ne savait pas qu’elle était à haut potentiel.  Elle donnait simplement à sa fille une éducation avec de l’attention et le sens de l’effort. Plus tard, Célia a commencé à s’ennuyer à l’école et à être assez mal, elle a dû être testée  (tests de QI)  ,  il s’avère qu’elle est douée et au final , elle a sauté deux années scolaires.

Ce qui est très intéressant dans ce reportage, c’est la vision que l’on a de la douance chez cette enfant à plusieurs années d’intervalle. Contrairement à ce que l’on croit souvent (les enseignants en général), Célia est très gaie et enjouée, très à l’aise d’avoir sauté ces classes et avec une grande confiance en elle.

Je peux témoigner du contraste saisissant que je constate avec certains ados précoces en mal-être profond, des ados que l’on n’a jamais détectés enfants et qui sont allés au CP à six ans, des ados harcelés, des ados et des adultes en mal-être.

Alors au titre de l’émission  “faut-il pousser ses enfants ?”., je réponds non , bien sûr, mais il faut laisser les enfants EIP apprendre à lire à leur rythme.

Et comme cela fait du bien de voir Célia sourire.

Celia
 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *