Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Sep/18

20

Les surdoués transpirent

Avertissement : article à lire dans son intégralité.

Eh oui, il faut le savoir, lorsqu’il fait chaud ou qu’ils sont très stressés, à cause de l’échauffement neuronal et de leurs émotions exacerbées, les surdoués transpirent abondamment. Ainsi, on peut en conséquence affirmer que la transpiration excessive est une conséquence fâcheuse du haut potentiel  (ou surdon). Il faut savoir que les surdoués sont émotionnellement très fragiles (on peut même dire vulnérables), et c’est cette caractéristique surtout qui les fait transpirer.

Parce qu’ils respirent l’intelligence, ils transpirent. Ils font les deux, sans problème.

La transpiration est directement en corrélation avec l’échauffement neuronal. Une étude américaine démontre même que la calvitie (surtout des hommes) est la conséquence de cette transpiration et donc de cet échauffement neuronal intense. Certains psychologues cliniciens disent que c’est à cela qu’on les reconnaît. Dès qu’ils voient une personne transpirant énormément entrer dans leur cabinet, venant pour la première fois, ils peuvent se dire qu’ils sont en présence d’un ou d’une surdouée. C’est l’expérience et le flair qui sont primordiaux pour les détecter, les humer pour les présumer surdoués.

En outre, plus ils transpirent, plus ils sont surdoués. C’est proportionnel. Ce sont les études qui le disent.

Des personnes intéressées par le marketing pourraient même inventer un déodorant « spécial surdoués », avec ce slogan : Surdoués, arrêtez de transpirer !

 

Bon, j’arrête là . Les lecteurs auront remarqué facilement qu’il s’agit d’un

POISSON D AVRIL

au mois de septembre.

Ayant réécouté l’excellente émission de France Inter avec Gabriel Wahl, j’ai eu l’idée de tourner en dérision toutes les affirmations farfelues qui émanent ces dernières années, (et notamment ces derniers jours) des articles divers, aussi fantaisistes que

cet article de France info

qui affirme que les surdoués ne savent pas écrire, parce que quelques uns de leurs connaissances ont ce problème,

ou cet article de Télérama

qui affirme, sans peur du ridicule, que 2/3 des élèves à haut potentiel sont en échec scolaire (alors que toutes les études internationales et les chiffres du ministère indiquent le contraire).

Le 21 juin 2017, lors de l’émission de France Inter, il faisait chaud, beaucoup de surdoués ont transpiré, ce jour-là. Aussi, j’ai repris le trait d’humour de Gabriel Wahl (qui n’en manque pas), pour écrire cet article absurde, ironique et narquois, mais qui fera réfléchir, espérons-le. (à 2 mn dans l’émission)

Pour écouter le podcast de La tête au carré, cliquer sur

https://www.franceinter.fr/emissions/la-tete-au-carre/la-tete-au-carre-21-juin-2017

En ce qui concerne certaines caractéristiques des surdoués, on est proche de l’effet barnum dont voici la

Définition de wikipedia :

L’effet Barnum, « effet Forer », « effet puits », « effet de validation subjective » ou « effet de validation personnelle », désigne un biais subjectif induisant toute personne à accepter une vague description de la personnalité comme s’appliquant spécifiquement à elle-même.
à lire quelques articles intéressants :
Différence qualitative ?
http://planetesurdoues.fr/index.php/2016/12/27/anpeip-1995/

L’auto-diagnostic

Esprit critique

Les biaiseux

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

No comments yet.

«

»