Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Sep/18

10

Le CP anticipé

 

Des discussions au sujet du CP anticipé et différentes discussions avec des parents d’enfants précoces m’ont fait penser à cet extrait de mon livre. J’y expliquais les théories dans le traitement de l’information de Pascual Leone et de Case, qui sont peu connus du grand public.

Des parents d’enfants précoces me racontaient que l’on empêchait leur enfant précoce, et quasiment lecteur, d’aller en CP anticipé dans l’Education Nationale. Ces faits ont des conséquences très négatives sur ces enfants à haut potentiel, comme on peut le comprendre, à la lumière de  ces théories, citées dans le premier chapitre de mon livre. Il y a une nuance, bien sûr, entre laisser aller un enfant né en janvier en CP anticipé, et laisser un enfant passer son Bac à 14 ans.

Explications :

EXTRAIT

Pascual Leone et Case expliquent mieux le concept de stade, avec les découvertes récentes sur le fonctionnement de la mémoire et le traitement de l’information. Pour Pascual Leone, il y a, avec l’âge, un accroissement quantitatif du nombre des schèmes pouvant être activés simultanément. Pour Case, le système est récursif avec des changements dans le format des représentations d’un stade à l’autre. Il faut avoir à l’esprit qu’au début des années 1960, les modèles du traitement de l’information étaient inexistants.

Selon Case, la capacité de la mémoire de travail augmente régulièrement avec l’âge ET il met l’accent sur le rôle de l’expérience de l’automatisation des procédures dans l’augmentation de l’empan de la mémoire de travail avec l’âge. Ainsi l’augmentation de la capacité de stockage en mémoire de travail ferait appel à la fois à la maturation du système nerveux central (la myélinisation) et l’automatisation des opérations de traitement avec l’expérience.

L’apprentissage stimule le développement.

Concernant le domaine qui nous préoccupe dans ce chapitre, la douance, ces théories très récentes et complexes expliquent scientifiquement pourquoi un enfant précoce très jeune, soumis à un environnement dans lequel il ne peut acquérir des expériences nouvelles enrichissantes peut se trouver être totalement déstabilisé dans son développement cognitif. S’il est en avance, ayant déjà compris le sens de l’écrit, le sens de la numération, et placé à trois ans dans sa classe d’âge, en petite section de maternelle, il ne comprend pas qu’il n’apprenne rien…il régresse, se déprime, il n’apprend pas le sens de l’effort (Adda, 2006).

Autre extrait p 47 :

J.Espinosa (2002) expose une analogie avec le corps humain « comme le squelette humain, il existe une structure de base de l’intelligence humaine dès le début de la vie. Cette structure de base ne se modifie pas, même si, comme les os humains, les aptitudes humaines se développent et déclinent selon les périodes de la vie ». On comprend que si on laisse les capacités intellectuelles péricliter dans un environnement inadéquat, voire hostile ou maltraitant, les performances ne sont pas aussi bonnes que si l’on avait bien traité cette intelligence naissante. Alors que si l’environnement est bienveillant et intense, l’individu s’enrichit intellectuellement et la société en profitera par ricochet.

Quelques articles pour approfondir le sujet :

Etude haut potentiel 2015 partie1

Bac à 14 ans …

L’inimaginable

Enfants surdoués, le nouvel économiste

Différence qualitative ?

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

No comments yet.

«

»