Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Avr/18

25

Les pouvoirs de l’esprit sur le corps

En recherchant le podcast de l’émission l’intelligence des enfants, j’ai recherché aussi cette émission passionnante et étonnante que j’avais entendue en direct jeudi dernier.

« Les expériences du passé, les guérisons miraculeuses et l’éclairage des découvertes les plus récentes permettent de mieux comprendre le rôle des puissants facteurs psychiques qui peuvent agir sur le corps.

Quelle est la différence entre soigner et guérir ? 

Ambroise Paré disait « Je le « pansais », Dieu le guérit ». Il soulignait la séparation entre ces deux phonèmes. Soigner, c’est l’acte du thérapeute et guérir est le phénomène supplémentaire qui se produit chez le patient. Il faut la conjugaison de ces deux phénomènes pour que le phénomène de guérison se produise.

La médecine moderne, elle, se concentre sur le traitement. Elle néglige l’analyse du contexte général, global, du problème de santé ce que l’on nomme généralement le terrain morbide ou la prédisposition à la maladie. Elle s’intéresse plus à l’impact technique de la maladie et délaisse l’observation du processus intrinsèque de guérison dans sa manifestation globale.  D’abord on soigne avec des médicaments et après, c’est depuis l’organisme du patient, et lui seul, que le processus de guérison se met en route.

Quels sont les phénomènes à l’œuvre dans une guérison ?

Comment guérit-on ?

Quelle en est la part d’inexplicable ?

Réponses avec  Patrick Clervoy, médecin psychiatre, professeur de médecine au Val de  Grace et auteur de livre Les pouvoirs de l’esprit sur le corps »

Pour écouter cliquer sur :

https://www.franceinter.fr/emissions/la-tete-au-carre/la-tete-au-carre-19-avril-2018

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

Un commentaire pour Les pouvoirs de l’esprit sur le corps

lou | 28 avril 2018 à 9 h 56 min

Merci Nadine pour cette trouvaille.
Je suis soignante, et effectivement, j’observe la valeur, l’importance de la parole, de l’écoute,à l’approche d’un soin douloureux. Souvent pas besoin de médicament, mais une écoute bienveillante, empathique, sincère, suffit pour apaiser une angoisse, et écarter l’éventuelle souffrance physique ponctuelle.
« se réconcilier avec son symptôme », tant de pépites dans ce document sonore.
J ai été touché également par les observations, témoignages des personnes anorexiques,tant de représentations malsaines, et idiotes les concernent.
Bien à vous.
NB/Un livre à lire d’urgence, je pense.

«

»