Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Avr/18

17

La lecture B-A = BA

J’ai lu un excellent article concernant l’apprentissage de la lecture. On observe chez les enfants que la lecture précoce, ou du moins la volonté précoce de lire, est l’un des signes de haut potentiel :

Extrait

« La première interprétation, encore largement dominante dans le monde éducatif, dissocie implicitement, au point de les opposer, décodage et compréhension. Elle s’accompagne de la crainte, qui se manifeste régulièrement depuis des années, qu’une attention trop soutenue portée au décodage enferme les élèves dans une attitude de « déchiffreurs insensés » qui se désintéresseraient du sens ou ne sauraient y accéder. Mais cette appréhension est contredite à la fois par les enquêtes empiriques et par la théorie linguistique. Toutes les enquêtes internationales évoquées ci-dessus convergent là encore pour souligner combien la compétence des élèves de fin de CP à comprendre des phrases, ou à appréhender le sens d’un texte en lecture autonome, dépend de leur capacité à les déchiffrer de façon fluide. »

Pour lire l’article cliquer sur :

Jérôme Deauvieau & Jean-Pierre Terrail, « Le B-A-BA de la lecture », La Vie des idées , 10 avril 2018. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/Le-B-A-BA-de-la-lecture.html

Pour étudier plus précisément ces questions, il faut écouter cette conférence passionnante de Franck Ramus :

Pour écouter la conférence cliquer sur :

Savoirs ENS

Les neurosciences peuvent-elles éclairer l’éducation?

Quelques articles pour approfondir le sujet :

Etude haut potentiel 2015 partie1

La pseudoscience des surdoués

Une histoire exemplaire

https://www.ledevoir.com/opinion/idees/487597/les-donnees-probantes-un-nouveau-dogme

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

No comments yet.

«

»