Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Avr/18

7

ALERTE PATHOLOGISATION

 

 

Où sont Franck Ramus et Nicolas Gauvrit ?

Etrange, des chercheurs français comme Nicolas Gauvrit et Franck Ramus , qui est au conseil scientifique de Education Nationale, n’ont pas été conviés à un colloque international qui va se dérouler en France le 10 avril prochain. Nicolas Gauvrit a recherché dans son livre Les surdoués ordinaires toutes les données internationales sur le haut potentiel. Il participe à des recherches sur le sujet dans la cohorte EDEN. Franck Ramus également.

« Ce colloque a pour principal objectif d’examiner comment les ressources de l’Éducation nationale et des dispositifs de soin peuvent être utilisés et s’articuler, en lien avec les données de la Recherche, dans l’intérêt des enfants à haut potentiel,  »

dispositifs de soin : la pathologisation est évidente. Sophie Cote avait créé l’AFEP pour mettre l’accent sur la pédagogie de ces enfants. J C Terrassier a aussi alerté dans la préface de mon livre sur les risques de dérives.

Poursuivons la lecture

« Malgré les scores élevés que ces jeunes obtiennent aux tests psychométriques, ils peuvent se trouver en difficulté scolaire pouvant mener à une situation d’échec, de décrochage scolaire voire de déscolarisation, et/ou être porteurs de troubles spécifiques de l’apprentissage associés. »

  • Est-ce que quelqu’un parmi les intervenants va donner enfin les vrais chiffres scientifiques d’échec scolaire chez les surdoués, et les vraies raisons de cet échec (recul du CP anticipé, problèmes DYS non détectés et/ou minimisés, harcèlement scolaire)
  • Est-ce que quelqu’un parmi les intervenants va relever le problème épineux des sauts de classe qui sont souvent bannis par les enseignants, par peur et facilité, méconnaissance du développement ordinaire et harmonieux de l’enfant précoce.  cf  une histoire exemplaire

Pour lire l’article cliquer sur

https://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p2_1665284/enfants-a-haut-potentiel-colloque-en-sorbonne-le-10-avril-2018.

Pour ceux qui ne croyaient pas, on y est, dans la pathologisation du haut potentiel, créée par des personnes cliniciennes non scientifiques.

Quelques articles pour approfondir le sujet :

Une histoire exemplaire

La pseudoscience des surdoués

ANPEIP 1995

Piques et polémiques

Précocité = handicap pour l’EN

Enfants précoces info

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

2 Comments pour ALERTE PATHOLOGISATION

Anne | 8 avril 2018 à 15 h 32 min

J’ai été confrontée à cette pathologisation il y a peu. La directrice de crèche évince fréquemment mon fils de trois ans. Le plan d’accueil individualisé était malvenu, sollicité depuis une année. On a gagné, elle a été obligée de le rédiger et de l’appliquer, à contre coeur certes. Elle a trouvé une autre manière de l´évincer grâce à ses protocoles et ses principes de précaution, sans preuves fondées. Cette fois, c’est elle qui remporte la manche. Je rencontre le médecin rattaché à la structure, pour que l´injustice soit mise en avant et qu’on nous fiche la paix. Je me disais que ce serait une formalité étant donné que nous étions dans notre droit. Le médecin n’examine pas mon fils. Il a été prévenu de ma venue par la directrice. Il regarde juste à la fin du carnet de santé pour s´assurer que mon fils est bien un enfant vacciné (…). Il me regarde et me dit «  les hauts potentiels intellectuels doivent faire des efforts pour s’intégrer. Tôt ou tard dans la vie, vos enfants seront confrontés à des personnes normales, ordinaires, alors votre fils doit absolument rentrer dans ce moule. Vos aînés aussi d’ailleurs, votre fille avait été déscolarisée pendant deux mois car son haut potentiel intellectuel était trop complexe à gérer pour l’enseignante. En petite ville, tout se sait. En plus, les hpi ont des problèmes de relations sociales, vous devez avoir un problème de relation avec la directrice, voilà tout. Si vous n’êtes pas à l´aise avec cette personne, je vous conseille de faire une rupture de contrat à vos frais. Ne restez pas recluse, scolarisez-les, ils ont besoin de vivre en collectivité!
Autrement dit, on inverse les rôles, on nous pathologise, on nous rend coupables et enfin on nous culpabilise. Voilà, problème réglé, les hpi n’ont qu’à bien se tenir!

Nadine Kirchgessner | 24 avril 2018 à 8 h 00 min

merci Anne pour votre témoignage. Il est étonnant de vous dire que vos enfants ont besoin de vivre en collectivité et que le petit frère soit évincé de la crèche. les réflexions que vous entendez sur les hauts potentiels sont de plus en plus prégnantes, car il existe des « formations » sur le sujet contraires au bon sens et à la science.

cf cette formation de l’afep
http://planetesurdoues.fr/index.php/2018/03/21/message-clair/

ou cette autre conférence que j’ai écoutée en octobre 2017
http://planetesurdoues.fr/index.php/2017/10/15/la-verite-si-je-mens/

on peut lire aussi cet article :

http://planetesurdoues.fr/index.php/2018/02/05/les-fake-news/

«

»