Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Avr/18

5

Ajout

 

Ajout à mon article sur le documentaire de Marie Drucker qui a bénéficié vraiment une ENORME publicité, ce que n’ont pas les surdoués ordinaires. Il vaut mieux être bien né pour avoir « un plus » quand on est précoce, voire très précoce. Et je ne parle pas de ceux qui sont nés dans les milieux défavorisés. Les surdoués lambda qui vont très bien, surtout ceux que l’EN n’a pas freiné dans les petites classes, n’ont pas souvent la parole dans les médias, jamais d’ailleurs. Il faut être juste aussi, parfois, ce sont les parents qui freinent, alors que les enseignants ont alerté. Mais cela est une autre histoire.

Ce qui m’interpelle c’est que ces enfants ne se donnent pas le droit d’être eux-mêmes : surtout ne pas dire que l’on est surdoué. J’avais  observé cela aussi lors d’un stage de L3 en psychologie dans une école de ce genre. La ségrégation dans une école spécialisée est parfois difficile à vivre et à raconter aux autres.

Et je répèterai ce que dit Héloïse très pertinemment :

« Grandir cela coute dans beaucoup de cas »

Il faudrait surtout dire que c’est plus facile d’avoir un HQI qu’une déficience intellectuelle ou un autisme sévère.

Pour visionner l’interview, cliquer sur :

https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/invitees-marie-drucker-trois-jeunes-enfants-precoces-presentent-courage-de-grandir.html

 

Ces jeunes filles ne veulent pas employer le terme de surdoué. Il ne me semble pas opportun de nier la précocité et la douance ; ne pas nommer, c’est un piège que j’ai analysé dans mon deuxième livre « Les surdoués atteints de haut potentiel, l’intelligence malmenée ».

Marie Drucker dit que souvent les signes sont contraires. Que veut dire ce « souvent » ?

L’histoire du nounours a été évoquée. Je rassure les parents, ce n’est pas du tout représentatif du haut potentiel. Si je peux raconter une anecdote personnelle, mon fils aîné voulait prendre une chambre d’étudiant à 11 ans. Mais ne généralisons pas.  🙂

Dans certains cas, le haut potentiel n’est pas la cause du mal être. Il est très dommage, voire dommageable de ne pas approfondir. C’était le sens de l’article La légende noire des surdoués

La pseudo science des surdoués

Quelques articles pour approfondir le sujet :

Tribune Allo docteurs Franck Ramus /Nicolas Gauvrit 2016

L’hypersensibilité supposée des surdoués

http://planetesurdoues.fr/index.php/2017/07/24/une-histoire-exemplaire/

Bleuenn

Qui sont les enfants à haut potentiel ? de Nicolas Gauvrit

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

3 Comments pour Ajout

Nathalie | 8 avril 2018 à 11 h 18 min

Bonjour,
Merci de nous avoir informés du passsage de ce documentaire. Je ne connaissais pas du tout ce type d’établissement.
Je ne l’ai pas encore regardé en entier…mais première impression personnelle et questionnement.
Si un enfant va dans une école de ce type, n’y a t’il pas un ressenti de marginalisation ?
Ok il pourra ensuite certainement faire de grandes écoles…mais il y a bien un jour où il faut apprendre à vivre heureux et à s’intégrer avec les autres, soit 98% de la population.
Après 18 ans et le bac, ça risque pas d’être encore plus difficile ???

Camus.F | 10 avril 2018 à 9 h 48 min

Nul,décevant ce documentaire.Des enfants dans une école spécialisée dont la plupart ont plusieurs problématiques et le sous-entendu malsain qui seraient liées au haut potentiel.Mr éducation nationale plein de mauvaise foi et spécialiste de la langue de bois et jsf qui essaie d’édulcorer son discours après les critiques de ses dérapages sur le sujet.Sérieusement je m’attendais vraiment à mieux de la part de Marie Drucker,pauvre France qui gâche ce trésor national alors qu’elle pourrait juste en récolter les fruits en accueillant et valorisant le haut potentiel de ses enfants.

Nadine Kirchgessner | 15 juin 2018 à 11 h 28 min

oui Vous avez raison. comme souvent, la généralisation est faite à partir de quelques cas. C’est pourquoi, nous avons créé l’association AFEAAS, pour informer d’après les études représentatives.

http://les-hauts-talents.fr/

cela pourrait ne pas poser problème, si ces fausses informations étaient confinées, mais quand cela se répand jusque dans les académies de EN, cela pose question. ils se basent sur 10 élèves.

http://www.ac-amiens.fr/1962-prise-en-charge-des-enfants-intellectuellement-precoces-le.html

«

»