Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Mar/18

19

Piques et polémiques

Quand un colloque, le 46 ème Entretien de médecine physique et réadaptation (EMPR) traite du haut potentiel, on est déjà étonné.

Quand l’intitulé incluant donc le terme « READAPTATION » ne suffit pas, il faut que certains acteurs du monde la douance cherchent à écrire un livre avec des études « en parallèle » des études internationales.

Quand les discussions scientifiques sont qualifiées de « polémiques »

il y a de quoi s’inquiéter.

 

On pourrait nommer cela « Entretiens de Malaises et Propagation de Rumeurs » quand on lit les intitulés des conférences (prise en charge, troubles…).

Mais ce n’est pas tout :

Quand Marie Drucker sur France 2 à venir le 3.04.2018 se laisse influencer dans une émission Infra Rouge sur les enfants surdoués

il y a de quoi s’inquiéter :

« On estime à plus de 500 000 le nombre d’enfants surdoués en France. Des enfants qui rencontrent des difficultés à s’adapter au système scolaire classique et à « vivre comme les autres ».

C’est à Paris, à l’école Georges Gusdorf, que se raconte l’histoire de quelques-uns d’entre eux, âgés de 8 à 16 ans. Une école spécialisée qui leur permet de renouer avec eux-mêmes et de trouver le courage de grandir…

« Le courage de grandir », un documentaire inédit suivi d’un débat, présenté par Marie Drucker, en présence notamment de Jeanne Siaud-Facchin, psychologue clinicienne, dans Infrarouge, mardi 3 avril à 22h45 sur France 2. »

https://www.dailymotion.com/video/x6g9wvx

 

Quand on exagère trop… il faut s’attendre à ce que les « surdoués ordinaires » se rebellent…

Cette émission promet d’être complètement « hors de propos » car les enfants que l’on filme dans cette école ne sont pas des surdoués ordinaires, à part un garçon peut-être. Ces enfants ne sont pas du tout représentatifs de toute la population des surdoués.
La généralisation dans le texte est stupéfiante : « 500 000 le nombre d’enfants surdoués en France. Des enfants qui rencontrent des difficultés  »

C’est très décevant de la part de Marie Drucker qui semblait être une « journaliste » …

C’est très décevant de laisser ternir l’image de la population des surdoués, alors que visiblement, les enfants filmés dans ce court extrait ont d’autres problématiques. Un enfant de 12 ans environ qui a besoin d’un doudou en classe, n’a pas que des problèmes de surdoué, par exemple.

Le livre de Sébastian Dieguez à paraître  Total Bullshit  semble complètement adapté à ce nouveau dérapage télévisuel.

Extrait :

« le « bullshiteur » ne connaît pas nécessairement la vérité (ce qu’implique un mensonge), car elle lui est égale : l’important, ce sont les bénéfices qu’il attend de son discours, qu’ils soient politiques, médiatiques ou très concrets. »
Je rappelle cet article du Code de déontologie des psychologues, concernant la diffusion des informations dans les médias :

CHAPITRE V
LE PSYCHOLOGUE ET LA DIFFUSION DE LA PSYCHOLOGIE

.

Article 32  : Le psychologue a une responsabilité dans la diffusion de la psychologie et de l’image de la profession auprès du public et des médias. Il fait une présentation de la psychologie, de ses applications et de son exercice en accord avec les règles déontologiques de la profession. Il use de son droit de rectification pour contribuer au sérieux des informations communiquées au public.

Article 33 : Le psychologue fait preuve de discernement, dans sa présentation au public, des méthodes et techniques psychologiques qu’il utilise. Il informe le public des dangers potentiels de leur utilisation et instrumentalisation par des non psychologues. Il se montre vigilant quant aux conditions de sa participation à tout message diffusé publiquement.

Marie Drucker n’a sans doute pas encore lu cet article :

La pseudoscience des surdoués

 

Quelques articles pour approfondir le sujet :

 

https://www.franceculture.fr/emissions/la-vie-numerique/pourquoi-la-verite-nous-importe-si-peu

https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-idees-de-la-matinale/yves-meyer-la-science-contre-la-betise-et-lignorance

Haut Potentiel Intellectuel : une vraie fausse pathologie ANAE

La surnormalité (suite)

Surinterprétations

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

3 Comments pour Piques et polémiques

Nadine Kirchgessner | 20 mars 2018 à 8 h 08 min

J’ajoute à cet article le décryptage que j’avais fait en 2016, pour que les lecteurs comprennent la situation. Encore une fois, les surdoués étaient pris pour des benêts, comme ce que l’on peut observer dans cette courte vidéo d’infra Rouge. Il semblerait que l’on prête au haut potentiel d’autres problématiques. J’attends l’émission de pied ferme.

http://planetesurdoues.fr/index.php/2016/12/10/decryptage-dune-video-de-j-siaud-facchin-mars-2016/

d’autres articles:

http://planetesurdoues.fr/index.php/2017/10/04/les-biaiseux/

http://planetesurdoues.fr/index.php/2017/12/18/les-biais/

http://planetesurdoues.fr/index.php/2016/11/30/le-deficit-dinhibition-latente/

http://planetesurdoues.fr/index.php/2015/03/30/les-bonnes-intentions/

Adel | 20 mars 2018 à 8 h 39 min

C’est que les fausses informations se répandent beaucoup mieux que les bonnes, comme le montre cette étude…
http://science.sciencemag.org/content/359/6380/1146

Cesar Sauzet | 20 mars 2018 à 10 h 51 min

En même temps, si des organismes complets genre Psyrène ou Cogitoz ne sont pas poursuivis pour exercice illégal de la médecine et escroquerie en bande organisée, rien ne peut vraiment avancer.

«

»