Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Sep/17

23

Confusions douance -TSA

Les confusions entre les caractéristiques  des surdoués et des personnes avec TSA  (Trouble du Syndrome autistique) sont de plus en plus prégnantes et même encouragées par divers blogs et/ou livres. Certains psychologues ne savent pas distinguer le syndrome d’asperger lorsqu’ils détectent un haut potentiel, et attribuent les caractéristiques qui sont celles d’un TSA à la douance, créant ainsi une confusion extrême. Certains psychologues ne savent pas comprendre ce qu’est le haut potentiel et les conséquences sont dramatiques pour les enfants.

On peut lire pour s’en convaincre le commentaire de Julie B sur  l’article La pseudo sciences des surdoués  ; cette maman explique très bien l’intérêt de bien diagnostiquer la douance , et les troubles autistiques. Je cite  Julie B le 07.09.2017 :

« Un effet délétère de cette mythologie autour des surdoués : certains professionnels, après avoir identifié un HPI, vont mettre toutes les difficultés rencontrées par la personne concernée sur le compte de ce HPI, ce qui ne résoudra rien, ou pas grand chose. C’est ce que nous avons vécu pour mon fils, détecté à HPI à 4 ans (gros malaise en classe, premier épisode de phobie scolaire). Tous les psys rencontrés pour lui venir en aide cette année là et les suivantes se sont arrêtés à son QI. Aucun n’a su voir que son inadaptation sociale avait d’autres racines (mais bon, quand un enfant est lecteur à 3 ans, on se dit que le problème vient du décalage avec les pairs). Bref, après un second épisode majeur de phobie scolaire en CM2, et l’explosion des stéréotypies, on a fini par mettre en évidence un TSA, que son HPI permettait jusque là de compenser assez bien. Et là, on a eu une vraie prise en charge efficace : psychomotricité, habiletés sociales, psychothérapie pour l’aider à gérer ses émotions … »

L’histoire de Julie B n’est pas un cas isolé.

On peut lire le blog de Ketrichen, par exemple :

http://www.manuel-de-survie-pour-zebres.com/2017/07/pourquoi-certains-hpi-presentent-des-caracteristiques-aspie.html

Sa vision du monde est expliquée ainsi : il existe des TOUS SEULS (= TSE = les hauts potentiels) et des TOUT LE MONDE (= TLM = les autres).

On y trouve des indications sur le Déficit d’inhibition latente et hypersensibilité sensorielle qui seraient des caractéristiques des surdoués, et ce n’est pas tout à fait exact, comme je l’explique dans cet article :  Déficit d’inhibition latente 

La douance et le syndrome d’asperger sont deux concepts différents ; on peut être autiste , c’est à dire avoir un TSA (Trouble du Spectre Autistique)  et avoir un haut QI ou un QI moyen, sans trouble du langage. C’est Le syndrome d’asperger. De la même façon, on peut avoir les yeux bleus et avoir un syndrome grippal. Cela ne veut pas dire qu’il existe une corrélation entre les deux.

On peut lire cet article qui décrit une recherche confusionnante de  Catherine Weismann-Arcache (psychanalyste)  ; comme si le haut potentiel était nommé spectre en psychologie.  Plutôt que prendre le concept à l’endroit, c’est à dire considérer que le syndrome d’asperger est un TSA (trouble du spectre autistique) avec QI moyen ou HQI, dans cet article, les auteurs considèrent que le haut potentiel est soit ordinaire, soit asperger, en incitant presque à penser que les deux concepts sont des troubles du développement. D’où l’erreur de raisonnement flagrante.

Haut potentiel intellectuel et syndrome d’Asperger : à la rencontre des nouveaux spectres

Pour comprendre ce qu’est le haut potentiel et le syndrome d’asperger, on peut lire mon livre  Des femmes surdouées

 

 

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

No comments yet.

«

»