Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Juin/17

6

César Bouchelaghem

 

César Bouchelaghem est un jeune garçon  surdoué du tennis et surdoué intellectuellement. Des articles élogieux sont écrits à son sujet. Apparemment , il est plus facile d’écrire que ce jeune est en avance dans sa scolarité parce qu’il est aussi très sportif, espoir du tennis français.  On avait pu lire des horreurs au sujet de l’émission de M6 au mois de décembre dernier, les enfants surdoués étaient qualifiés de « singes savants » après cette émission, même par des associations d’enfants précoces.

Conclusion ironique, si vous êtes « surdoué » , il vaut mieux faire du sport aussi, pour ne pas être dénigré.

Debrief de l’émission de M6 sur les surdoués (suite)

César est très bien dans ses baskets, soutenu par sa famille et son entraineur de tennis.

Début de l’article :

« Âgé de 13 ans, le jeune adolescent partage son quotidien entre l’apprentissage du tennis de haut niveau… et le passage de son bac S.

Pendant que certains garçons de son âge préparent activement le brevet des collèges, César prend de la hauteur. De mai à septembre, son emploi du temps s’annonce chargé. Sa vie de jeune adolescent est articulée entre deux pôles : l’école et le tennis, qu’il pratique intensivement, et plutôt avec réussite. La preuve, c’est qu’il est cette année le Français sélectionné pour participer aux Longines Tennis Future Aces, un tournoi international qui rassemble des jeunes du monde entier. Le tout joué dans les conditions d’un mini Roland-Garros, avec court en terre battue, ramasseurs de balles et arbitres, dans un décor planté au beau milieu de l’esplanade de la Défense.

Amour des maths et du tennis

Alors qu’il fêtera seulement ses 13 ans à la fin juin, César a pris l’habitude de faire pas mal de choses plus vite que les autres. « J’ai sauté quatre classes, la grande section, le CP, le CM1 et la 5e », nous explique-t-il au moment d’aborder sa trajectoire. En septembre, c’est un bac S qu’il se prépare à passer, une filière qu’il a choisie « parce qu’il aime les maths, et qu’elle est susceptible de lui ouvrir des portes ». Même si lui le reconnaît volontiers, il n’a « jamais pensé à faire autre chose que du tennis. »

pour lire l’article  cliquer sur :

http://www.lepoint.fr/sport/tennis-cesar-fait-tout-plus-vite-que-les-autres-02-06-2017-2132411_26.php#

D’autres articles :

César  , 12 ans

César, douze ans, bon en tout

Les surdoués qui réussissent

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

No comments yet.

«

»