Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Avr/17

1

Farce ou double-discours ?

J’ai lu cet article du blog le cheval à rayures.  Le cauchemar des bons élèves

Je me suis demandée si les mots ont le même sens pour tout le monde. Le mouvement que je soutiens, qui est la lutte contre la pathologisation du haut potentiel, et que j’ai expliqué dans ce livre « Les surdoués atteints de haut potentiel, l’intelligence malmenée« , est clairement visé et qualifié « d’ambiance actuelle ». On se demande ce que veut dire « au delà même de la réalité du terrain » d’ailleurs. Je pense que cela veut dire que ces personnes interviewées ne regardent pas « au delà même de la réalité du terrain« . Elles refusent souvent les études scientifiques qui considèrent la population des surdoués en globalité et en représentativité. Mais qu’à cela ne tiennent, elles généralisent, d’après « leur terrain ». Vers le négatif. Tout en disant qu’elles ne le font pas. Même si toutes leurs actions et écrits montrent et prouvent le contraire, sur la durée.

J’avais écrit cet article  Responsables mais pas coupables ?  que j’avais écrit le 9.02.2017 après la parution de l’article  La pseudoscience des surdoués.

EXTRAIT :

« Dans l’ambiance actuelle où la pathologisation du haut potentiel est décriée vertement, au delà même de la réalité du terrain, cet article a attiré mon attention et a inspiré ce billet (bon..ok… une amie a attiré mon attention sur cet article !). Je suis la première (meuh non….. on est tous à le dire… je n’ai jamais entendu dire autre chose de la part de responsables d’associations, de médecins, de psychologues, d’enseignants, de bloggeurs) le Haut Potentiel est une chance…. »  (cheval à rayures)

Dans le même temps , ce blog fait une publicité pour une émission de la télévision suisse du 29 mars 2017  intitulée  « Surdoué, haut potentiel de souffrance  »

et de la publicité pour cet article qui désinforme :

« Il traite les informations plus vite, et en arborescence, pas en linéaire, comme chez un élève « ordinaire ». »…

« Les EHP sont aussi assaillis de sensations. Tout les touche ! Ils sont « hypersensibles », comme l’explique la psychologue Jeanne Siaud-Facchin. Et ils sont souvent gouvernés par des émotions qui leur échappent.

Un enfant à haut potentiel est une personne très « délicate » sur les plans intellectuel, affectif et surtout relationnel. » avec écrit en GROS

Le haut potentiel peut déboucher sur la phobie scolaire

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/savoie/chambery/surdoues-precoces-eleves-haut-potentiel-au-college-ferry-chambery-1223757.html

Reprenons la phrase citée du blog :  je n’ai jamais entendu dire autre chose de la part de responsables d’associations, de médecins, de psychologues, d’enseignants, de bloggeurs) le Haut Potentiel est une chance…. »  (cheval à rayures).

?

Inconscience ?  Double-discours ?  Volonté de faire semblant de ne pas comprendre ?

C’est un peu comme si on découvrait quelqu’un avec un marteau en train d’enfoncer un clou et qui dirait « Non, je n’enfonce pas le clou« .

Mais cela m’a permis de lire cet excellent article d’un professeur de Français  :   Harcèlement scolaire  : Le cauchemar des bons élèves

Antoine Desjardins, professeur de lettres modernes  décrit la stigmatisation des intellos qu’il observe dans ses classes.

Avec cet article, on comprend ce que j’ai expliqué dans mes livres et dans mon site :  ce n’est pas le haut potentiel intrinsèquement qui est en cause mais le nivellement par le bas de l’école. Le harcèlement scolaire est amplifié par ce nivellement, difficile à supporter pour les surdoués. Ce professeur n’emploie pas le terme d’ailleurs, ni de haut potentiel. Il parle « d’intellos »  terme qui est une insulte actuellement dans les collèges, surtout.

Même pour ce courant  qui pathologise le haut potentiel sans même s’en rendre compte, être intelligent est une insulte puisqu’ils veulent qualifier l’enfant surdoué d’enfant « différent », les placer « à part », dans des écoles « à part », voire les médicaliser,  placer le référent EIP à la MDPH  (Maison des Personnes Handicapées) .

« je n’ai jamais entendu dire … »   

mais les actions sont là, patentes et visibles par tous.

SURTOUT  ne disons pas qu’il est  intelligent . Appelons-le  Zèbre, zébrillon ou zébrette.

N’oublions pas :  Nos enfants nous liront un jour

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

No comments yet.

«

»