Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Oct/16

26

Enfants précoces en Aveyron… (suite)

Je diffuse les copies d’écran pour ceux de mes lecteurs qui ne sont pas sur facebook. Je ne peux répondre sur facebook, puisque mes commentaires sont bloqués. Vous remarquerez que le procédé est violent. Je n’ai pas trop envie de répondre à des agressions verbales, cela ne m’intéresse pas. Une seule chose, on peut connaître les sources d’information de l’association…

Ce  « 70 % » était diffusé par AFEP … et brusquement on comprend tout…

Ces personnes de cette association naissante sont finalement des « victimes » de la désinformation maximale qui règne depuis un peu plus d’une dizaine d’années.

C’est une réalité, et effectivement, comment des gens, confrontés à ce phénomène que très récemment, pourraient connaître en quelques mois tous les arcanes du sujet, si complexe qu’est la douance ?

Comment pourraient-ils connaître toutes les bassesses et coups bas employés par certain(e)s pour se placer en avant, au détriment de la réalité de la  majorité des personnes surdouées , mais aussi,  au détriment de leurs propres enfants…

 

Car ,  pré déterminer négativement l’avenir d’enfants   (les leurs et tous les autres) normalement doués pour la réussite et le bonheur, est une inconscience…

Car pathologiser le haut potentiel est une inconscience…

J’avais écrit un article à ce sujet en 2012     Le souci de l’autre

 

aveyron-12

.

aveyron-14.

aveyron-15

 

On peut aussi relire ces articles qui montraient les effets néfastes de la pathologisation du haut potentiel.

Au secours  j’ai un enfant surdoué

Au secours , j’ai un enfant surdoué  2

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

2 Comments pour Enfants précoces en Aveyron… (suite)

Cheval A Rayures | 26 octobre 2016 à 23 h 34 min

« C’est une réalité, et effectivement, comment des gens, confrontés à ce phénomène que très récemment, pourraient connaître en quelques mois tous les arcanes du sujet, si complexe qu’est la douance ? »

Je ne connais pas les personnes de cette asso, mais pourquoi si l’asso est naissante cela sous-tendrait que les gens ne soient confrontés au phénomène que très récemment?

Bon, ensuite… la valeur n’attendant pas le nombre des années à dit je ne sais plus qui (meuhh si je sais qui 🙂 ), ce n’est pas la longévité dans l’étude d’un sujet qui garantit la pertinence 🙂

Nadine Kirchgessner | 3 novembre 2016 à 17 h 18 min

Ils le disent dans la vidéo, et compte tenu de leurs « croyances », on a vite compris qu’ils ne se débattent pas avec le phénomène depuis 20 ans… Ces fausses croyances datent d’après 2003-2004. Récent. Et étant donné les discussions sur fb, leur méconnaissance du sujet est patente. Mais je reconnais qu’ils n’y sont peut-être pour rien, ils ont reçu de fausses infos… Seulement, ils ne veulent pas le reconnaître, cela prendra un peu de temps, on en connaît d’autres pour qui cela a été long aussi… Ils bloquent le débat…
J’avais écrit un article en 2012, sur cette expression employée par la présidente de l’AFEP : « c’est le bordel dans leur tête » justement … http://planetesurdoues.fr/index.php/2012/12/01/le-souci-de-lautre-2/

Quant à la longévité dans l’étude d’un sujet qui garantit la pertinence, c’est un autre débat. Mais, cela reviendrait à dire que les personnes qui ont de l’expérience dans le domaine de la douance ne soient pas expertes… Comme par exemple A. Adda ou J. C. Terrassier qui ont tous deux préfacé mes livres.

Mais je reconnais que certains peuvent être bornés très longtemps. On en a un exemple « exemplaire » avec la psychanalyse. Mais ce n’est pas une science…
Vous avez écrit ceci aujourd’hui, sur votre site et là nous sommes d’accord. Et malheureusement, je pense que tout ce courant du surdoué « handicapé » actuel encourage ce genre d’écrits de D Haué.
Et puisque vous citez l’ANPEIP, il y a sur leur site un texte de J Siaud Facchin qui dit exactement ça le « sur investissement de la pensée » … on comprend à la lecture, que les références à la psychanalyse sont présentes… Alors… il va falloir un peu stopper les confusions.

« Ce n’est pas parce qu’on a un diplôme, que l’on écrit des livres, que l’on tient des conférences que l’on connait son sujet, qu’on y est compétent…. »
http://www.le-cheval-a-rayures.fr/?p=4446

«

»