Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Oct/16

17

Non, le surdoué n’est pas un handicapé !

  Non, le surdoué n’est pas handicapé !

L’intitulé de mon article fait écho à cet article de enfants précoces info   qui a reçu un commentaire hier   : » Merci Nadine! Merci de rectifier tout ce qui a pu être mal interprété au sujet de la douance ces dernières années. Ayant découvert il y a un an le haut potentiel de mon enfant, je me réjouis de vous entendre et de vous lire après avoir cru (injustement) qu’il s’agissait d’une malédiction! »

cliquer sur

Non, le surdoué n’est pas un malade !

J’avais vu passer un article la semaine dernière (14.10.2016) , et le titre ne m’avait pas interpellée plus que ça :

Élèves surdoués : une école « plus adaptée, mais on peut largement mieux faire »

Sur le site Nousvousils e-mag de l’éducation

Et puis je l’ai lu… ET je pense que l’on atteint l’irrespect des personnes surdouées… L’association ANPEIP est interviewée par le biais de sa présidente, Emmanuelle Brunet, et sa vice-présidente, Sylviane Yzet.

EXTRAIT :

« Peut-on considérer le HPI (Haut potentiel intellectuel) comme un handicap ?

S.Y. : Les EIP sont considérés comme étant à besoins éducatifs particuliers par l’Education nationale, au même titre que des enfants en situation de handicap. Mais leur précocité n’est pas reconnue comme un handicap en tant que tel. »

.

Certains faits annoncés dans cet article sont tout simplement FAUX pour la majorité des surdoués, qui savent parfaitement se concentrer lorsqu’il le faut, même dans un grand bruit, s’ils sont motivés… c’est même une de leurs caractéristiques !

Exemple : « Les images parasites et les bruits le fatiguent. Tout ce qui se passe dans la classe est un élément perturbateur »

Autre exemple : « nombre d’entre eux sont en échec scolaire et en décrochage. »

Le 30 % habituel s’est transformé en « nombre d’entre eux »…   FAUX  (cf  ma conférence du 27.09.2016   595 vues en 8 jours !)

Autre exemple : « Socialement, c’est enfin très compliqué »  FAUX pour la majorité des surdoués

Autre exemple :   : « Comparé à 1971, quand l’ANPEIP a été créée, il y a eu une évolution, vers davantage d’inclusion. »

Pourquoi employer ce terme « inclusion » qui est péjoratif et généralement réservé aux enfants en extrême difficultés scolaires… Et péjoratif pour eux, d’ailleurs.

Autre exemple :    « Et il est aberrant de constater que les associations doivent aujourd’hui former à la place de l’Education nationale ! »

.

Surtout quand on apprend dans l’article que ces « formateurs » sont des personnes bénévoles de l’association…   Qui forme les « formateurs » ? « Quel est le contenu de la « formation » ? Je m’interroge… Certainement pas les scientifiques…

Pour lire l’article  , cliquer sur    Nousvousils

Les bonnes intentions

J’attends que les personnes « authentiquement surdouées » se rebellent devant ce manque de respect qui nous est quasi quotidiennement infligé depuis plus d’une dizaine d’années, par le truchement d’articles BIAISES.

Il est incompréhensible que des psychologues, blogs et associations participent très activement à la pathologisation du haut potentiel ! Surtout, au prétexte fallacieux « d’aider » les parents et adultes surdoués !…

Il est incompréhensible que

Haut Potentiel Québec

a enlevé  en septembre 2016  mon site de ses « blogs autour du monde » parce que mon site s’insurge contre le terme « handicapé » pour désigner les enfants  et adultes à haut potentiel !!!!!

Il est incompréhensible de lire que certaines mères disent : « Je donnerai tout pour que mon enfant ne soit pas surdoué « …

Il est incompréhensible que ce site planetesurdoues.fr soit né parce que l’AFEP n’a pas voulu diffuser le fait que mes trois enfants surdoués étaient en réussite !  (2008-2009)

Enfin je termine par cette déclaration de personnes avec autisme :

Déclaration commune des administrateurs du CCNAF et de IAS

Nous aimerions souligner ici officiellement que le mot autisme correspond à un système de connexions neurobiologiques différent. Oui, les personnes se trouvant dans le spectre autistique ont une manière différente de traiter les informations. Non, l’autisme n’est pas une maladie, ni une aberration ni une pathologie. Il ne s’agit que d’une variante de cette espèce que l’on nomme humaine à laquelle nous appartenons tous.

Prétendre que l’autisme est une maladie est un affront à l’image, au respect et au potentiel des autistes. Ceci est ennemi de tout progrès. Quand bien même chacun est libre d’une telle opinion, nous, Hugo Horiot, Isabelle Radier et Rudy Simone, considérons que cela appartient au passé et n’a plus aucune place ni au présent, ni dans ce futur que nous envisageons plus fort.

les-surdoues-atteints-de-haut-potentiel-nadine-kirchgessner

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

No comments yet.

«

»