Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Août/16

17

« Le cognitif quèsaco ? » de Franck Ramus

En ces temps de vacances et de farniente,  F Ramus a travaillé sur son blog et a écrit un article fort intéressant qui décrypte le sens du mot « cognitif » en psychologie.  Je le partage donc :

 

« De nos jours, le mot « cognitif » est sur toutes les lèvres, soit pour s’en réclamer, soit pour s’en distancier (à tort ou à raison). Le problème est que le mot « cognitif » prend souvent des sens différents en fonction de la personne qui les utilise. Notamment, le mot « cognitif » est souvent utilisé en opposition à d’autres termes, comme : comportemental, perceptif, émotionnel, clinique, subjectif, psychique, mental… Ces oppositions ont, certes, des racines historiques, mais sont-elles encore bien fondées ?…

suite de l’article  cliquer sur :

Le cognitif quèsaco ? de Franck Ramus

Le mot cognitif vient du latin « cognitio » qui est « l’action de connaître » et du verbe cognoscere qui veut dire « prendre connaissance » . noscere veut dire « savoir » et co  vient de  « cum » qui veut dire  « avec », donc  apprendre ,  « savoir avec » !

J’avais écrit cet article pour comprendre le fonctionnement cognitif des personnes à haut potentiel :

le fonctionnement cognitif

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

Un commentaire pour « Le cognitif quèsaco ? » de Franck Ramus

Lonnoy | 20 août 2016 à 7 h 51 min

Bonjour,
Je ne parlerai pas de la manière dont monsieur Ramus parle de la psychanalyse. Il remet les choses à leur place.

J’ai surtout trouvé intéressant le propos sur le libre arbitre. Le libre arbitre s’apparenterait en fait à la liberté d’expression.

Face à des mécanismes complexes, le scientifique est confronté à beaucoup d’incertitude et de doutes. Je me demande si un grand scientifique ne se doit pas dans le même temps d’être un bon philosophe.

«

»