Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Mai/16

10

Les bonnes critiques !

les-surdoues-atteints-de-haut-potentiel-nadine-kirchgessner

J’ai lu de très bonnes critiques de mon livre sur le site adulte surdoue.fr ce qui fait plaisir, car la personne qui a lu mon livre l’a très très bien compris. Ouf ! Car, comme on le sait, il ne suffit pas d’écrire un livre pour écrire un livre, mais il faut que le livre soit lu, diffusé, et qu’il soit ensuite bien compris. D’autres commentaires m’ont donné l’impression que les personnes n’avaient pas accroché au titre. Quelqu’un a écrit que  » le titre fait peur » ! Alors, je voudrais dire que le titre a été choisi pour frapper les esprits. Il ne faut pas prendre ce titre au pied de la lettre si je puis dire. Il faut aussi bien prendre en compte le sous-titre : l’intelligence malmenée ! Ce livre a été écrit pour dénoncer la pathologisation actuelle du haut potentiel, en France, depuis une quinzaine d’années. Et c’est cette pathologisation qui doit faire peur et non le titre de mon livre.

Voici le début de la très pertinente préface du très grand « expert surdoués » qu’est  J. Charles Terrassier :

« Avoir un enfant précoce : chance ou difficultés ?

Chance bien sûr, même si son éducation va soulever des questions spécifiques.

L’auteure, Madame Kirchgessner, s’étonne et s’indigne que l’Education Nationale ait reconnu leur existence en les classant dans la catégorie des handicapés….Les difficultés que peuvent éprouver ces enfants et que je décris sous le terme « dyssynchronies » ne sont pas intrinsèques mais simplement la conséquence d’une méconnaissance de leur développement normal et d’une réponse éducative difficilement adaptée. Les autres « dys », dyslexie, dysorthographie, dysgraphie, dyspraxies etc… relèvent par contre d’aides spécialisées… »

Pour éviter toute ambiguïté, je diffuse le début de mon livre :

Préambule

« Ecrire pour agir » disait Voltaire…

Ecrire ma révolte est une nécessité. Mon indignation monte de jour en jour, depuis quelques années. Le paroxysme de cette révolte est monté d’un cran récemment lorsque j’ai entendu un petit bout de phrase, une formule linguistique qui m’a littéralement stupéfaite :

 « L’enfant est atteint de haut potentiel »

Et cet autre :

« Les enfants souffrant de TDAH et de haut potentiel »

Il est stupéfiant d’entendre un message concernant la douance formulé ainsi. Le lecteur pourrait comprendre que le haut potentiel est une pathologie ou une maladie et que cela fait souffrir, d’emblée. Cela pose question immédiatement, alors que le haut potentiel est une chance ou devrait être une chance, s’il était bien compris. Lorsque les enfants sont bien éduqués et acceptés dans leur environnement familial et scolaire, tout se passe bien. C’est le cas pour la plupart des enfants, d’ailleurs.

Comme on peut le lire dans cet exemple caricatural, la pathologisation du haut potentiel est de plus en plus prégnante dans notre société française, malheureusement. C’est révoltant ! Cela commence à envahir les esprits et devenir comme une vérité.

L’intelligence érigée en pathologie ? Est-ce crédible ?  »

Pour lire l’article du site  adulte surdoué.fr   cliquer sur   Les surdoués atteints de haut potentiel

Résumé de   » Les surdoués atteints de haut potentiel  l’intelligence malmenée »
« Il n’est pas logique de dire dans une même intervention que les surdoués ne sont pas plus intelligents que les autres, et deux secondes après, dire qu’ils ont une vivacité d’esprit supérieure. Il y a contre-sens. »Ce livre est un manifeste de bon-sens pour décrypter les informations paradoxales qui entourent le sujet du haut potentiel, en France. Nadine Kirchgessner a analysé toutes les fausses croyances qui circulent actuellement dans beaucoup de media et même au sein de l’Education Nationale. Jean-Charles Terrassier, pionnier dans l’émergence de cette question de la précocité intellectuelle embarrassante a préfacé cet ouvrage pour souligner avec elle que le haut potentiel est une chance ! A condition de bien le comprendre … Ainsi, l’auteure remet les choses à plat et permet d’aborder la douance avec optimisme, grâce à des conseils pragmatiques. Plutôt que l’intelligence malmenée, vive l’intelligence épanouie !Ce livre nous parle d’éthique intellectuelle. L’auteure affirme dans ce livre que l’intelligence est un terme qu’il faut oser employer. On peut apprendre à se servir de ses potentialités intellectuelles plutôt que se morfondre en conjectures anxiogènes, et apprécier à sa juste valeur cette douance pour le bonheur de toute une société. »
Que les associations d’enfants précoces ne parlent pas de mon livre, alors qu’il est préfacé par J Charles Terrassier…
Qu’aucun journaliste ne prenne conscience du « marasme  » actuel ne laisse pas de m’étonner…  c’est cela qui doit faire peur et non le titre de mon livre.
A part Didier Poli qui a réalisé cette interview sur son site  planetedouance      Interview planetedouance
Interview de J Charles terrassier planetedouance

Interview de J Charles terrassier Figaro.fr

J’ajoute cet article excellent de Franck Ramus du 9 mai 2016,  qui montre que la France ignore le plus souvent les études internationales en matière d’éducation

« SOS École : ces sciences de l’éducation qu’ignore superbement la France en se noyant dans un pédagogisme stérile

Coupée de la recherche scientifique internationale en matière de sciences éducatives, la France est à la traîne. Ceci se ressent d’ailleurs à travers ses mauvais résultats dans les différents classements évaluant ses performances éducatives. La conséquence notamment à une insuffisance de la formation des enseignants qui n’ont pas accès à toute cette littérature publiée en anglais. « 

  SOS école

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

2 Comments pour Les bonnes critiques !

lonnoy | 10 mai 2016 à 13 h 07 min

Bonjour,
à la décharge de certain(e)s qui se décident par simple curiosité au vu d’un titre, quand je lis « les surdoués atteints de haut potentiel », cela fait clairement penser à une maladie.

Ou alors est ce un livre écrit par une personne intelligente sur les personnes intelligentes et destiné aux personnes tout aussi intelligentes ? 😉

« L’intelligence malmenée » qui suit ce titre ambigu pour un non initié tendrait à affirmer que si l’on est « malade de » haut potentiel et qu’on est surdoué (donc, dans l’acception commune, très intelligent), le facteur « haut potentiel » met à mal l’intelligence même hors norme.
Pour un non initié du domaine, que la lecture du titre soit précise ou « naïve », elle peut être source d’incompréhension. Je sais quel est votre sujet, mais sans cela, il y a quelques semaines encore, j’aurais commis au moins un faux sens sur le message véhiculé par ce titre. Bla bla… 🙂

Nadine Kirchgessner | 10 mai 2016 à 15 h 48 min

C’est exactement ce que je dénonce. J’ai choisi ce titre pour indiquer ce que je dénonce, très clairement ! Pour indiquer les paradoxes et les « non-sens » qui jalonnent le parcours des personnes qui entrent dans ce monde de la douance. Je me suis pour cela appuyée sur LA PERSONNE EN France qui connaît le mieux les surdoués, c’est-à-dire J C TERRASSIER, en l’occurrence ! Excusez-moi du peu ! Pour aussi , remettre en avant son premier combat qui a été dévoyé ! Pour mon premier livre, la préface était de Arielle Adda, qui est aussi une des personnes en France qui connaît le mieux le sujet. Quand on choisit un livre, on lit la 4 ème de couverture, et là, c’est clairement expliqué ! 🙂

«

»