Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Mai/16

8

Et voilà

les-surdoues-atteints-de-haut-potentiel-nadine-kirchgessner

Et voilà encore et toujours, cela ne finira donc jamais ?

Encore un article négatif du magazine Sud-Ouest qui montre le haut potentiel comme une tare, qui dit que un tiers des EIP Enfants Intellectuellement Précoces  (et non pas élèves) est en échec scolaire !  C’est cela qu’on leur apprend à l’Education Nationale dans les formations ?

Qui fait ces formations ?

On voit une photo d’un garçon tout triste… Une jeune fille raconte qu’elle ne va pas dans les bars…On se demande bien pourquoi les surdoués n’aimeraient pas aller s’amuser dans les bars avec leurs copains et copines ! Bref, que de la caricature, encore une fois…

J’explique dans mon livre, « Les surdoués atteints de haut potentiel, L’intelligence malmenée »  toutes les étapes qui ont fait que nous avons « atteint » depuis une quinzaine d’années ce désastre !  On se trompe de cause !  Il est préfacé par J. C. Terrassier.

Début de la préface de J. Charles terrassier :

« Avoir un enfant précoce : chance ou difficultés ?

    Chance bien sûr, même si son éducation va soulever des questions spécifiques.

    L’auteure, Madame Kirchgessner, s’étonne et s’indigne que l’Education Nationale ait reconnu leur existence en les classant dans la catégorie des handicapés.

    Ainsi, le référent « élèves intellectuellement précoces » est le responsable MDPH dans quelques académies, ce qui peut signifier que ces enfants sont atteints de difficultés relevant de soins.

    En réalité, c’est l’Education Nationale qui est en difficulté …

    Les difficultés que peuvent éprouver ces enfants et que je décris sous le terme « dyssynchronies » ne sont pas intrinsèques mais simplement la conséquence d’une méconnaissance de leur développement normal et d’une réponse éducative difficilement adaptée. Les autres « dys », dyslexie, dysorthographie, dysgraphie, dyspraxies etc… relèvent par contre d’aides spécialisées.

    Comme le remarque fort justement Madame Kirchgessner, une proportion importante des enfants précoces présente une scolarité réussie grâce à leur capacité d’adaptation et sans renoncer à exprimer leur haut potentiel. Une statistique valide est difficile à établir car il est vraisemblable que les précoces en difficulté ont davantage tendance à consulter les psychologues… »

Pour ceux qui ne connaissent pas J.Charles Terrassier  :    Interview de J C Terrassier

Début de l’article caricatural de Sud-Ouest :

« Un tiers des enfants à haut potentiel intellectuel rencontrent des difficultés scolaires : ils perçoivent un décalage permanent entre eux et le monde, entre eux et les autres, ils s’isolent souvent, ont une image négative d’eux-mêmes. »

pour lire l’article  cliquer sur           Enfant surdoué du fantasme à la réalité

 

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

No comments yet.

«

»