Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Avr/16

15

Tronche de zèbre

tronche de zèbre4 ème de couverture

« Quand ma mère a découvert que j’étais zèbre, elle a pleuré »… de joie peut-être et de crainte aussi car elle savait ce que représentait la vie d’un enfant à « haut potentiel intellectuel » (HPI).
Vincent est aujourd’hui un pré-adolescent, heureux, joyeux, plein d’humour et surtout épanoui.
Mais à l’âge de huit ans, il s’est senti  inutile. Trop de pression, trop de mal être, trop de maltraitance à l’école, accompagné d’une perte lente, lourde et sourde de son estime de lui.
Il se sentait submergé.
Dans ce livre, il raconte avec ses mots, sa sensibilité exacerbée, son hyperémotivité, son parcours chaotique avant qu’il ne comprenne ce qui se passait en lui.
Mais avant tout, Vincent a écrit ce livre pour aider les enfants « comme lui », à surmonter les pièges et les embûches liés à cette particularité, celle de ces enfants qui réfléchissent autrement.

Je découvre ce livre que je n’ai pas lu…mais je ne suis pas sûre d’en avoir envie. Je voudrais juste alerter les parents sur ce phénomène de zebrattitude malheureuse. On peut voir sur la couverture le corps d’un enfant avec une tête de zèbre. Rien que de voir cela, cela me fait souffrir pour cet enfant ! On peut lire que la maman a pleuré lorsqu’elle a appris que son enfant était précoce !… On apprend que ces enfants « réfléchissent autrement »…Qu’est-ce que cela veut dire ? S’il y a bien une inquiétude à avoir, ce n’est pas celle d’être surdoué, mais bien d’être « un zèbre » !…Pauvre enfant, jeté en pâture face à la maltraitance (harcèlement scolaire)  et la pression, et aujourd’hui dans la zébritude… qui est une autre forme de maltraitance.

La zébrattitude

Le harcèlement scolaire

 

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

2 Comments pour Tronche de zèbre

Cecile | 23 avril 2016 à 6 h 49 min

Il ne faut pas se fier à la couverture d’un livre pour juger de sa qualité… je n’ai pas lu ce livre mais je sais que parfois le titre, la couverture ou le résumé peut donner un mauvais exemple de ce qui se trouve vraiment au coeur de ce livre. On essaye de bien faire, de trouver une image qui parle à tout le monde, de trouver les mots justes pour raconter en quelques lignes tout ce qu’il y a dans un livre et il fait trouver un titre simple, accrocheur… pas toujours évident.
Actuellement, on publie beaucoup, on partage beaucoup et vite et on commente tout aussi vite… parfois trop vite…

Je suis maman d’un petit garçon particulier et sans doute d’une fille particulière aussi. S’il faut les aider, mieux les comprendre, les termes hp, hpi et surdoués font encore peur pour différentes raisons. Mon petit bonhomme de 8 ans réagit différemment quand on l’appelle petit zèbre ou surdoué. A cet âge et meme hp, l’image d’une tête de zèbre sur le corps d’un enfant va davantage lui parler qu’une couverture blanche ou simplement illustrée d’un enfant. Et je pense que cet enfant à écrit ce bouquin pour d’autres enfants… pour témoigner, pour partager… personnellement je trouve que chaque enfant est différent, hp ou non, et qu’il faut savoir prendre, chercher et trouver les infos avec précaution.

Nadine Kirchgessner | 23 avril 2016 à 11 h 00 min

Bonjour Cécile,
Je suis bien d’accord avec vous, et c’est très exactement le sujet de mon livre (le deuxième !) qui vient de paraître. Il est préfacé par J C Terrassier, qui est l’expert français le plus pertinent au sujet de la douance à ce jour ! Il a donc lu mon livre, nous avons beaucoup échangé, il l’a préfacé, et vous pouvez le lire en toute confiance.
Vous soulevez une problématique qui est le cœur de mon livre « Les surdoués atteints de haut potentiel, l’intelligence malmenée ».

http://planetesurdoues.fr/index.php/2016/04/22/mon-deuxieme-livre/
Faut-il appeler son enfant un « zèbre » plutôt que de dire à son enfant « tu es intelligent mon fils ou ma fille » ? Faut-il dire à son enfant « tu penses différemment ? »
Je crois que cela est assez grave et lourd de conséquences pour l’équilibre psychique des enfants, des ados et des adultes, sur le long terme.
Je crois qu’il faut avoir beaucoup plus peur de la zébritude que de l’intelligence !
.oui, je sais bien, pour le livre de Vincent que mon commentaire n’est pas gentil ! mais cet enfant est déjà passé sur TF1, pour parler de « l’enfant surdoué » en généralisant ses problèmes (ou les journalistes) . Bien sûr, je ne nie absolument pas ses difficultés, je le plains de tout mon cœur, mais ses problèmes sont issus de harcèlement scolaire et pas de la douance elle-même !
http://planetesurdoues.fr/index.php/2014/03/03/sept-a-huit-lenfant-surdoue-suite/
http://planetesurdoues.fr/index.php/2014/11/17/surdoues-en-souffrance-sept-a-huit-sur-tf1/

«

»