Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Déc/15

15

« UBERISATION DE LA PSYCHOLOGIE ? »

Je vais écrire un article qui va faire grincer des dents, mais il me semble bien utile d’alerter sur des dérives que je vois s’insinuer activement depuis quelques temps dans le monde de la douance.

Plusieurs faits me fâchent, que j’ai tus depuis longtemps, mais d’autres faits m’ont encore plus fâchée dernièrement, alors…Que faire ? Faut-il continuer à se taire ? Je suis persuadée que se taire, c’est laisser la place à la médiocrité, cf mon article précédent. Les médiocres ont pris le pouvoir

J’ai démarré ce site en 2009 pour informer les parents d’enfants surdoués et les adultes à haut potentiel. Il me semble que si je me taisais, je n’informerais pas bien.

Comme j’aime la logique, je ne vais pas continuer à me taire…

J’ai remarqué à plusieurs reprises qu’un blog un peu connu dans le monde de la douance bloque certains de mes commentaires. Plusieurs personnes me l’ont aussi fait remarquer. Leurs commentaires ont été bloqués. ..Ce qui veut dire que pour faire croire que l’on fait consensus sur le net, il suffit de bloquer les commentaires dissidents…Vous l’avez compris, les commentaires sont bloqués si l’on n’abonde pas dans le sens voulu du blog. On ne peut penser raisonnablement que toutes ces personnes vont se taire indéfiniment…

J’ai remarqué qu’un blog un peu connu dans le monde de la douance diffuse des images des tests de QI (WISC et  WAIS). Plusieurs psychologues se sont alarmés de l’impact d’une telle diffusion sur des passages de tests ultérieurs, car le psychologue doit tester la réaction à la nouveauté dans les tests d’intelligence. Si on connaît trop le test, on ne peut pas le passer…A quoi bon ? J’ai vivement protesté sur un groupe , il a été dit que c’était moi le cauchemar…

J’ai remarqué qu’un blog un peu connu dans le monde de la douance, (et d’autres) ne diffuse pas mon étude récente sur le haut potentiel. Pourquoi ?…c’est une question à laquelle je ne peux pas raisonnablement répondre. Surtout que des auteurs très connus dans le domaine de la précocité intellectuelle m’ont félicitée pour cette étude. Ils m’ont dit de façon pertinente qu’ils s’interrogeaient aussi sur ces 30 % d’échec scolaire supposés dans la population des enfants intellectuellement précoces (EIP). Effectivement, ce chiffre n’est pas validé du tout. Or plusieurs blogs et associations continuent de diffuser ce chiffre de 30 % d’échec scolaire des enfants surdoués. Des journalistes peu scrupuleux ou peu au fait du domaine reprennent ces chiffres fantaisistes et finalement, tout le monde finit par être persuadé (à tort) que lorsqu’on a un enfant surdoué, l’enfant a 30 % de risque d’être en échec scolaire. On peut trouver même jusque 70 %…Or mon étude récente sur le haut potentiel indique que 92.8% de mon échantillon ont le Bac (125 participants). De plus, la moyenne d’âge de passage du test est de 34 ans, donc pas du tout dans l’enfance. Ce qui ne les a pas empêchés de réussir. ET c’est ce qu’indiquent les études internationales. J’ai fait une revue de la littérature.

Mon étude sur le haut potentiel        Etude partie 1     Etude partie 2

J’ai remarqué qu’un blog un peu connu dans le monde de la douance (et d’autres) ne diffuse pas l’annonce du colloque à Bruxelles auquel nous étions conviées Arielle Adda, Cécile Bost et moi-même pour parler des adultes à haut potentiel…Est-ce parce que Cécile Bost et moi-même avons chacune un blog concurrent ?

J’ai remarqué qu’un blog un peu connu dans le monde de la douance (et d’autres) attire des étudiants en psychologie qui préfèrent « se former » sur ce blog plutôt que d’interroger leurs professeurs de psychologie…une étudiante cite dans un mémoire un blog qui a copié un travail plutôt que citer l’auteur du travail…

J’ai remarqué qu’un blog un peu connu dans le monde de la douance (et d’autres) attire des enseignants qui préfèrent « se former » sur ce blog que dans les livres ou universités ou via leur institution…

J’ai remarqué qu’un blog un peu connu dans le monde de la douance (et d’autres) attire des parents qui exposent les tests de WISC  de leurs enfants ou leur WAIS en demandant au webmaster des réponses plutôt que de les demander au professionnel chez qui leur enfant ont passé les tests, idem pour les adultes. La suspicion est de mise vis-à-vis des professionnels…ainsi ils ont une confiance aveugle et quasi absolue devant un webmaster qui a fait un blog sans faire d‘études de psychologie…

Enfin j’ai remarqué que le webmaster de ce blog un peu connu dans le monde de la douance a créé un groupe facebook pour pré-ados et ados surdoués…et là je m’interroge, d’autant plus que j’ai appris (par inadvertance) que certain(e)s surdoués ont été éconduits assez violemment lorsqu’ils posaient des questions.

Ainsi, du moment qu’on a des followers sur le net, on peut faire passer beaucoup de choses (mêmes des fausses). Surtout quand on sait que les « like » sur Facebook peuvent s’acheter…Une grande visibilité sur le net, gagnée grâce à des méthodes peu scrupuleuses, est-elle un gage de sérieux et de vérité ?

Je pense que l’on atteint les limites du net, mais peut-on espérer une auto régulation ?

Quand on sait que le haut potentiel commence à être défini en France dans une première approche par le handicap…

Un concept fédérateur très négatif au sujet du haut potentiel va-t-il l’emporter ?

              « Mal nommer les choses ajoute du malheur au monde»    Albert Camus

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

26 Comments pour « UBERISATION DE LA PSYCHOLOGIE ? »

Véronique | 15 décembre 2015 à 20 h 07 min

Bonsoir,

je confirme le blocage de com. sur ce genre de blog dont vous parlez
du coup, je ne m’y rends plus
sans échange sincère, il n’y a pas d’intérêt pour moi
je préfère visiter des sites comme le vôtre, ouvert à la discussion
vos interventions sont toujours très riches
merci

Nadine Kirchgessner | 18 décembre 2015 à 18 h 08 min

Merci Véronique. Vous avez raison , c’est navrant…
le pire « blocage » étant le boycott de mon étude …Vous avez voulu l’indiquer …et « blocage »…
http://planetesurdoues.fr/index.php/2015/09/07/mon-etude-sur-le-haut-potentiel-2015/

ce qui est comique , c’est de voir un troupeau de moutons (de zèbres pardon…) suivre sans se rendre compte des supercheries…des copies de livres ou d’articles ou de tableaux de WISC IV, sans citer les sources…pas très haut potentiel tout ça !…il faut rendre à Grégoire ce qui est à Grégoire…

A lire l’excellent commentaire de Lego sur cette page la semaine dernière, peut-être l’explication…
http://planetesurdoues.fr/index.php/2012/09/17/penser-differemment-a-manier-avec-precaution/

Louis | 18 décembre 2015 à 23 h 28 min

Merci Nadine d’apporter une autre vision du haut potentiel, qui est moins dramatique que ce qu’on lit ou entend un peu partout.
Je comprends votre coup de gueule, continuez vos recherches !

Juliette | 20 décembre 2015 à 20 h 36 min

Merci pour ces informations, qui méritent d’être partagées, il y a vrai enjeu autour de l’image des surdoués véhiculée par les medias

Cheval A Rayures | 20 décembre 2015 à 20 h 44 min

bon.. .l’avantage c’est que petit blog dans mon coin je ne me sens pas visée. Tout comme pour le forum d’ado que je modère.(ah ben indice supplémentaire, ce forum n’est pas sur FB).

Je suppose que je connais le « blog un peu connu dans le monde de la douance » même si celui auquel je pense fait plus office de blog de référence et/ou blog très connu que de « blog un peu connu ».

mais je suis surprise de lire ce post (avec bcp de retard.. oups… fin d’année archi débordée) qui ressemble plus une attaque personnelle qu’à un réquisitoire contre « l’ubérisation de la psychologie ».
Je m’attendais à y lire un argumentaire plus large et plus général.. et j’aurais pris plaisir à échanger sur le fond…

Je pense que la toile est assez grande, que les internautes sont assez matures, que les idées dans un sens ou dans un autre sont assez nombreuses pour que tout le monde puisse co-exister.

Si tel ou tel blog ne nous convient pas, il suffit de ne pas y aller non?

Michel | 21 décembre 2015 à 14 h 21 min

Bonjour,
Vous faites bien de signaler de telles dérives, mais soyez plus précise: donnez les noms ou les liens (des blogs, des articles, groupes, …), des erreurs comme des contre-arguments. C’est ça, l’auto-régulation de l’Internet !
Je vous suivrai avec attention.

Nadine Kirchgessner | 23 décembre 2015 à 11 h 00 min

@ chevalarayures : Un blog de référence ?…dans l’emballement « net-atique » ?…Qu’est-ce qu’un blog de référence (qui prétend donner toutes les informations portées à sa connaissance) quand des commentaires sont bloqués ? Qui diffuse qu’il y a 30 % d’échec scolaire chez les surdoués ? Quand une étude française sur le haut potentiel est bloquée sciemment ?
Les internautes sont matures certes, mais s’ils sont trompés ? S’ils ne savent pas ? S’ils ne lisent qu’un seul site ? (mais ne lit-on qu’un seul site ? qu’un seul livre ? qu’un seul journal ?)
Attaque personnelle ? Mais mes commentaires ne sont pas les seuls en cause…
Vous n’avez peut-être pas bien lu l’article à fond. J’ai écrit :
« Plusieurs personnes me l’ont aussi fait remarquer. Leurs commentaires ont été bloqués. ..Ce qui veut dire que pour faire croire que l’on fait consensus sur le net, il suffit de bloquer les commentaires dissidents… »…
C’est un article qui traite d’un débat de fond. Le réduire à une attaque personnelle n’est pas constructif et est faux.
Mais diffuser qu’il y a 30 % (voire plus parfois) d’échec scolaire chez les surdoués est un vrai débat de fond qui concerne plusieurs blogs d’ailleurs…et qui concerne certain(e)s psychologues dans les media.
Plusieurs débats de fond sont précisés dans l’article :
Diffuser qu’il y a 30 % d’échec scolaire chez les surdoués alors qu’il fallait s’interroger sur la validité de ces 30 % d’échec scolaire supposés dans la population des enfants intellectuellement précoces (EIP)
Étudiants, enseignants, qui se forment sur un blog.
Une grande visibilité sur le net, gagnée grâce à des méthodes peu scrupuleuses, est-elle un gage de sérieux et de vérité ?
La suspicion est de mise vis-à-vis des professionnels…
Je pense que l’on atteint les limites du net, mais peut-on espérer une auto régulation ?
Quand on sait que le haut potentiel commence à être défini en France dans une première approche par le handicap…
Six questions de fond, en l’occurrence.
Il ne s’agit pas d’aller ou non sur un blog…si c’était si simple…il s’agit de réfléchir un petit plus loin que le bout de son blog. Du fond il y en a ! De la réflexion, l’article n’en manque pas, semble-t-il.

Nadine Kirchgessner | 23 décembre 2015 à 11 h 18 min

@Michel
Je peux le faire, si vous insistez, mais je n’ai pas tout copié, car cela dure depuis quelques temps. J’ai toujours répugné à faire ce genre de choses mais, quand on ne sait pas réguler le net autrement, il faut réguler avec des faits.J’ai une copie d’écran, mais je ne peux la placer dans les commentaires…argh l’informatique…c’était un commentaire qui a été bloqué.Je vais la placer dans un article, alors. J’ai deux copies d’écran de deux commentaires bloqués, qui n’étaient pas les premiers.
article : Pour Michel http://planetesurdoues.fr/index.php/2015/12/23/pour-michel/
Après ces évènements j’ai bien entendu cessé d’envoyer des commentaires inutilement. Lorsque j’ai préparé mon étude sur le haut potentiel, je n’ai pas été aidée par ce blog pour la recherche de participants (c’était très visible sur Facebook).
Lorsque j’ai publié mon étude, j’ai écrit un mail à MENSA, talent different.com et adultesurdoue.fr qui sont des sites qui m’avaient aidée à trouver des participants. Ils ont de suite diffusé l’information. Lorsque j’ai diffusé mon étude, j’ai écrit un mail à 3 autres blogs : tribulations d’un petit zèbre, cheval à rayures et haut potentiel Québec :
« Bonjour, je ne sais pas si tu as vu que j’ai placé les résultats de l’étude sur le CP anticipé. Tu peux les diffuser pour que les parents soient moins inquiets
http://planetesurdoues.fr/index.php/etude/etude-2015-partie1/
Alexandra a écrit : c’est noté mais les parents ne sont pas inquiets
Haut potentiel Québec a écrit merci (je crois)
Cheval à rayures : pas de réponse.

Résultat : mise sous le boisseau de cette étude (qui est un mémoire universitaire sérieux) par quelques blogs.
Deux personnes m’ont dit avoir demandé sur le site « Les tribulations d’un petit zèbre » pourquoi mon étude n’est pas citée, leur commentaire est bloqué aussi…
Alors le monde des zèbres devrait peut-être trouver un autre petit nom, car à sa tête, on n’est pas toujours irréprochable. Imaginons quelques pistes…aigles…vautours…taupes…moutons…pinocchio…pieds nickelés pas toujours nickels…en tous cas, certainement pas le monde des bisounours.
Normalement, ce qui caractérise un haut potentiel c’est la quête de la vérité, même si elle n’est pas toujours bonne à dire. Et la persévérance. Et moi je vais vous dire …j’ai de la persévérance et pourtant là, j’ai eu honte, honte pour les 125 participants adultes à haut potentiel qui ont participé à mon étude.
Et je rejoins le commentaire de Juliette, il y a un enjeu autour de l’image négative des surdoués véhiculée par les medias (cf l’article « c’est le pompon »)

Lise | 29 décembre 2015 à 23 h 08 min

En tant que maman d’un petit zèbre, je suis plutôt inquiète de ce que je lis un peu partout.
La lecture de cet article m’amène à être plus critique et à ne pas croire aveuglément tout ce qui se dit ou s’écrit sur le net.
Savez-vous pourquoi votre étude n’a pas été diffusée ? On en diffuse de bien pires si on prend la peine d’y regarder de près, c’est bizarre car les résultats sont rassurants…
Merci de m’avoir ouvert les yeux !

Mharc | 30 décembre 2015 à 17 h 58 min

Jouer sur les inquiétudes permet à certains d’alimenter leur fonds de commerce.
Forcément, mettre l’accent sur le fait qu’être un « surdoué » n’est pas une fatalité n’est pas rentable.
Il vaut mieux jouer sur la victimisation pour faire marcher sa petite affaire.
A propos, le terme « zèbre » n’est qu’un concept marketing…

Oui, il faut être critique sur ce qui est publié sur les sites, les blogs, les forums, etc.
Certains sont même à éviter comme la peste…

Il faut aussi se renseigner sur les « personnalités » de la douance.
Certaines personnes sont (ou ont été liées) entre elles (par exemple, regarder qui fait partie du conseil d’administration de telle ou telle association).
Cela permet de vérifier la neutralité (ou pas) des gens quand ils émettent des avis…

Il vaut mieux suivre les personnes qui adoptent une démarche scientifique (comme Nicolas Gauvrit). En tout cas, celles qui veulent faire avancer la connaissance de la douance.
Plutôt que celles qui ont des visées commerciales ou sectaires (par exemple).

Pour terminer, je rappelle que la douance est une différence de fonctionnement, & non une fatalité.
Etre un « surdoué » n’implique pas nécessairement de souffrir.
Il faut appréhender ce que signifie être un « surdoué ».
Mais c’est le lot de tout un chacun d’apprendre comment il fonctionne.
En cela, on est comme tout le monde…

Nadine Kirchgessner | 7 janvier 2016 à 12 h 07 min

0 Lise Non je ne sais pas du tout…sans doute que l’étude n’a pas été comprise…
Merci Mharc pour votre commentaire ultra pertinent. Vous employez le mot « fatalité » dans le sens négatif, je suppose ? Pouvez-vous nous en dire plus sur ceux qui sont à éviter ? Sur votre conseil, j’ai encore regardé le conseil d’administration d’une association, zebra en l’occurrence. Je l’avais déjà lu il y a un an, la bloggeuse était différente, elle se prénommait Alexandra, si je me rappelle bien…. Là, on peut lire et déduire qui est la bloggeuse, et on sait qu’elle est venue défendre bec et ongles sur mon site le « blog de référence » ! On ne peut pas toujours se cacher derrière des rayures…(ou des barreaux…). On comprend, à la lumière de ces éléments de connivence, que mon étude a été bloquée par des blogs et par des associations qui donnent des «informations » sur le surdouement. On comprend que certaines informations sont tronquées ou mises sous le boisseau. Le blocage de mon étude a été la goutte d’eau et je suis décidée à raconter (presque) tout ce que je sais des dysfonctionnements dans le monde de la douance. Les résultats de mon étude ne vont pas dans le sens des 30…que dis-je des 70 % …d’échec scolaire des enfants surdoués ! Cela ferait désordre ! Vous parlez de Nicolas Gauvrit fort justement. Il a écrit un livre avec les études scientifiques, mais malheureusement, il n’a pas su (ou pu) échapper à la zébritude ambiante depuis une quinzaine d’années…Cela a été reproché dans des commentaires sur amazon, car il emploie le terme de zèbre souvent. Mais son livre « les surdoués ordinaires » est très précis donne des informations scientifiques et claires, enfin ! Il a écrit récemment sur mon étude un commentaire que je reproduis (Comme il est très fort en statistiques, j’en suis encore plus touchée. j’ai moi-même étudié les statistiques durant les trois années de licence de psychologie.) :
« Nicolas Gauvrit | 1 novembre 2015 à 21 h 09 min
Bonjour Paparapa,
Je crois que Nadine indique clairement que son échantillon n’est pas représentatif, pour les raisons que vous invoquez. Elle me semble toutefois intéressante parce que l’idée d’un lien entre douance et échec scolaire a été avancé en France… justement en s’appuyant sur ce genre d’échantillons (auprès d’associations de parents d’enfants précoces, par exemple).
Je suis donc d’accord avec vous sur le fait qu’on ne peut pas généraliser de cette enquête à la population générale. Néanmoins, cela jette au moins un doute sérieux sur les chiffres avancés ci et là (jusqu’à 70% d’échecs scolaires chez les surdoués sont annoncées dans la presse)….. »
http://planetesurdoues.fr/index.php/etude/etude-2015-partie1/

http://www.zebrasurdoue.com/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=88&Itemid=480

Le conseil d’administration

Le Bureau du Conseil d’administration est constitué des personnes suivantes :

Président : Jacques Perrin, Inspecteur général de l’éducation nationale honoraire
Secrétaire générale : Coralie Laubry, psychologue
Trésorière : Valérie Husson Girousse, enseignante

Les membres du conseil d’administration:

Nathalie Berlon, sans profession
Emma Brunet, animatrice scientifique
Sophie Campredon, psychiatre
Jean Marc Coppola, conseiller régional
Nathalie Doumenc, bloggeuse
Arlette Fructus, conseillère régionale
Michel Habib, neuropsychiatre
Marie Levard, chef d’établissement scolaire
Andréa Mark Mustat, Médecin hospitalier
Patricia Mustat, Enseignante
Olivier Passelhac, directeur Oeuvre Allemand
Jeanne Siaud Facchin, psychologue
Bernard Soriano, directeur centre Fissiaux

Mharc | 10 janvier 2016 à 17 h 10 min

Oui, le mot « fatalité » est employé dans un sens négatif.
Je renvoie au travail réalisé par Nicolas Gauvrit (& d’autres) pour rappeler qu’être « surdoué » n’implique pas nécessairement de souffrir.
Ce n’est pas une malédiction en soi.
Certains « spécialistes » de la douance oublient un peu trop vite que les « surdoués » qu’ils voient en consultation sont des personnes à problèmes, qui souffrent. & qu’ils ne représentent pas l’intégralité de notre population. Loin de là.
Quelqu’un qui va bien ne va pas aller consulter un psy.

A ce jour, il n’existe pas de terme approprié pour nous définir.
Aucun terme employé n’est satisfaisant.
Ils contribuent souvent à propager les stéréotypes & amalgames habituels.
J’utilise, pour ma part, le terme « surdoué » (avec des guillemets!) car c’est (malheureusement) le plus simple à utiliser quand je parle de la douance autour de moi (& je n’ai jamais encore eu de problème pour parler de la douance avec mes proches, mes collègues, les gens en général).
Mais j’explique toujours aussitôt que je l’utilise avec des guillemets parce qu’il ne veut rien dire.

Je n’utilise pas le terme « zèbre » car ce n’est qu’un concept marketing.
Qu’il y en ait pour se revendiquer de cette étiquette, c’est leur problème.
Mais que ces personnes n’oublient jamais que nombre de « surdoués » rejettent ce terme.
A propos, les blaireaux aussi ont des rayures. Mais j’imagine que c’est moins vendeur…
Pour terminer, il faut savoir que Nicolas Gauvrit s’est rendu compte que l’emploi de ce terme dans son livre « était sans doute une erreur ».
D’ailleurs, il me semble qu’il ne l’utilise plus par la suite.

Effectivement, il n’y a pas si longtemps, une blogueuse nommée Alexandra (liée au blog que vous mentionnez) était mentionnée dans la composition du Conseil d’administration de Zebra Alternative.
A ce sujet, les gens mettent ce qu’ils veulent sur leur blog.
Rien ne les oblige à être neutres.
Ce n’est qu’un blog. Pas un site officiel de recherche sur la douance.
Que certains considèrent que la personne qui tient ce blog est une référence en matière de douance est leur problème.
Mais ce n’est pas l’avis de tout le monde.

Le petit monde de la douance manque de personnalités telles qu’un Josef Schovanec, par exemple, qui contribue à faire améliorer la connaissance de l’autisme auprès du plus grand nombre.
Mais j’y pense, Josef est également un « surdoué ».
Josef, si tu nous écoutes… 😉

Je conseille vivement de fuir un forum comme ZC.
Il y est trop facile pour une personne mal intentionnée d’y sévir.
Par exemple, les fils consacrés à la présentation des membres & aux irl (rencontres « in real life ») sont accessibles même aux personnes qui n’ont pas de compte sur ce forum.
& donc aux personnes mal intentionnées, voire dangereuses, qui ont été virées de ce forum.
Un forum comme celui d’Adulte Surdoué semble plus indiqué puisque ces fils y sont protégés, il est non accessibles aux personnes qui n’y ont pas un compte.

Nadine Kirchgessner | 12 janvier 2016 à 11 h 08 min

@Mharc On peut l’employer comme « c’est un fait », d’où ma question. Je suis d’accord avec vous, ce n’est pas une malédiction d’être surdoué, et je le dis à longueur de ce blog depuis 2009 ! Généraliser d’après les gens qui vont mal est vraiment mensonger. Certainement pas scientifique en tous cas…Je l’ai bien décrit dans mon livre. Et j’ai proposé un nouveau terme, mais apparemment, cela est passé inaperçu.
Rien n’oblige à être neutre dans un blog, certes, mais si on se dit neutre, et qu’on ne l’est pas, il y a un hiatus. Et si on dit que l’on place tout sur le surdouement…et que l’on bloque des commentaires et une étude…mais là, on comprend mieux à présent le blocage de mon commentaire sur l’association zébra.

Michel | 20 janvier 2016 à 8 h 55 min

merci Nadine pour toutes ces explications. Vous avez raison , il y a vraiment des dérives qui sont néfastes sur le long terme ! Tout çà est curieux.

Nadine Kirchgessner | 5 février 2016 à 20 h 05 min

Néfaste et curieux , et triste, certainement …
j’ai lu par hasard ce matin sur le blog dont nous parlons, un article ancien. Des internautes avaient demandé pourquoi un article n’était pas publié…

extraits de la réponse de la webmaster dans l’article:

« Pas d’inquiétude, j’ai bien eu l’info ! J’ai d’ailleurs vu passer la publication au moment même de sa mise en ligne pour tout vous dire… aussi si vous ne voyez rien en rapport sur le blog, dites-vous bien que c’est une réelle volonté de ma part & non un oubli ou un manque d’assiduité dans ma veille

Je vais donc vous expliquer brièvement pourquoi j’ai choisi de ne pas partager ce lien (décision prise lors de la réunion de rédaction se tenant chaque matin entre moi & moi-même

…J’ai pour principe de tout partager vous le savez. Tout ce qui se fait, tout ce qui se dit sur la surefficience intellectuelle, sans préférence pour telle ou telle asso, pour tel ou tel auteur, en donnant les infos les plus complètes possibles. Mais toujours à condition que l’info en question émane de quelque chose ou quelqu’un de fiable & de sérieux!!!  »

les lecteurs avisés et réellement surdoués sauront faire la part des choses.

Nadine Kirchgessner | 19 février 2016 à 12 h 18 min

Cet article que j’ai écrit prend tout son sens dans certaines situations. Hier j’ai eu une grande discussion sur facebook sur les études scientifiques et les fausses croyances. Cette discussion m’a montré à quel point (je ne l’imaginais pas à ce point…) il est important de faire les études de psychologie (pas de psychanalyse, bien sûr). Je discutais avec des amis facebook, certaines sont bloggeuses, présidentes d’association d’enfants précoces, directrice d’une école pour surdoués, une amie psychologue, etc…j’avais écrit au départ ceci, cette fausse croyance :
«  » 1/3 des enfants doués se trouve en échec scolaire grave & quitte l’école sans aucun diplôme » Ce qui n’est pas vérifié scientifiquement. » S’en suit une discussion « animée » que je vais vous épargner en la résumant. Mais, j’ai compris que les statistiques et les études en psychologie ne sont pas comprises dans leur intégralité et leur fonctionnement. Ainsi, pour certain(e)s, le fait qu’il n’y ait que 23 enfants surdoués dans la cohorte EDEN n’est pas suffisant pour en conclure quoi que ce soit. Elles s’accrochaient à ce qu’elles voyaient au quotidien dans leur entourage ou leur travail. Alors que cette étude EDEN est très scientifique et que l’on peut faire des statistiques inférentielles , car les surdoués ont été trouvés dans une population de 1100 enfants.
Il me semble qu’il il faudrait cesser d’inquiéter les gens inutilement…
Le rapport Delaubier 2002 ,le dit d’ailleurs qu’il ne connait pas les chiffres, ( le conditionnel est employé) : » Au cours des deux dernières décennies, des parents d’élèves qualifiés traditionnellement de “surdoués” ou de “précoces” se sont regroupés en associations et ont souhaité faire entendre, de manière publique, leurs revendications. A tous les niveaux, ils sollicitent les responsables de l’Education nationale pour demander une meilleure réponse aux besoins de leurs enfants, en estimant que l’organisation actuelle du système éducatif ne prend pas en compte leur spécificité. Ils font état, avant tout, de la situation d’une part importante de la population dite “intellectuellement précoce” ( le quart? le tiers?) qui rencontrerait des difficultés, parfois graves, dans son parcours scolaire » ET « Sur la catégorie qui est aujourd’hui l’objet de notre réflexion (enfants à quotient intellectuel supérieur à 130), nous manquons d’études suffisamment étendues et approfondies, en particulier dans le contexte français, pour avoir une vue claire de la situation et des besoins des 200 000 élèves concernés. Ces deux difficultés nous empêchent de fonder ce rapport sur une base scientifique assurée. En revanche, elles font apparaître un véritable “besoin de connaissance” qu’il paraît important de relayer. »

http://planetesurdoues.fr/index.php/2016/02/15/premiers-resultats-de-la-cohorte-eden/

zeb | 25 février 2016 à 18 h 47 min

cette étude dont vous parlez EDEN semble bien démarrée et j’espère qu’elle donnera d’autres infos sur des sujets qui taraudent les zèbres.

le GLOS chat | 3 mars 2016 à 0 h 06 min

« Si tel ou tel blog ne nous convient pas, il suffit de ne pas y aller non? »

Cheval à Rayures, si un meeting de néonazis te conviens pas, suffit de pas y aller. D’ailleurs si quoi que ce soit ne convient pas, suffit de se boucher les oreilles en chantant fort, c’est bien connu.

Merci à l’auteur(e) de cet article.
J’administre moi meme un groupe facebook qui lutte autant qu’il peut contre cette « uberisation » (nommée autrement, mais c’est idem). Justement parce que je rage de voir la « sphère » douance sur les reseaux se transformer en un grand cirque, orchestré au mieux par des vendeurs de ramettes de papier qui font selon moi un bois de cheminée atrocement cher, au pire par des cadors autoproclamés en pleine dérive sectariste.

Merci à vous, donc, pour votre travail et votre rigueur.

Nadine Kirchgessner | 7 mars 2016 à 12 h 25 min

Merci beaucoup pour votre commentaire. Vous avez parfaitement compris mon article et le sens que je voulais donner au mot « ubérisation ». Vous l’avez nommé comment dans votre groupe facebook ? Le grand cirque, c’est pas mal !

Elise | 8 juin 2016 à 18 h 51 min

Bonjour Nadine, je suis un peu étonnée par cet article. J’ai lu quelques articles parce que mes deux enfants sont précoces et c’est nouveau pour nous. Alors je suis sur mon ordi depuis un mois et demi. Et je découvre votre site très documenté ! Vous faites un travail sérieux et je me pose beaucoup de questions, du coup. La psychologue de mes enfants ne nous a pas tout dit, on dirait bien. J’ai regardé un peu les autres sites et je ne sais pas si je peux me fier à tous ces livres. Vous avez l’air de bien connaître tout ça. Mais j’ai une question, si vous permettez. Peut-être c’est une mauvaise question mais elle est importante pour moi. Pourquoi n’avez-vous pas les livres de JSiaud Facchin dans les livres que vous montrez ? Est-ce que ces livres sont à lire ? je n’ai pas encore acheté de livre .Et j’ai une autre question , qui n’est pas une question en fait, il y a des sites qui ne parlent que de zèbres. Mais je pense comme Mharc , je ne veux pas du tout appeler mes enfants des « zèbres ». Voilà c’est dit ! merci pour votre site.

Nadine Kirchgessner | 20 juin 2016 à 15 h 00 min

Bonjour Elise
Je reconnais volontiers que cet article est étonnant. Je ne l’ai pas écrit pour rien … Vous pouvez poser des questions, bien sûr ! J’ai placé sur la biblio les livres qui me semblent indispensables, ceux des pionniers, et pour les récents, ceux qui sont les plus scientifiques. Les zèbres, cela peut paraître amusant au départ, mais au final, cela ne n’est pas tant que cela. Cela génère beaucoup d’incompréhensions pour les jeunes parents. J’ai consacré un chapitre de mon dernier livre à ces notions inventées et à leurs conséquences négatives. j’ai nommé ça « les messages brouillés ».

Marc | 14 juillet 2016 à 20 h 25 min

bonjour Nadine et tous les lecteurs de ce blog en dehors des modes et proche des réalités,
j’ai lu votre dernier livre et ce chapitre dont vous parlez qui est percutant.
Ce blog qui bloque (qui débloque ?) vos commentaires vient d’écrire un livre, mais vous êtes sans doute au courant.
Il se présente comme un blog de référence, c’est plutôt abuser, et c’est le problème des blogs, il n’y a plus aucun contrôle
de quoi que ce soit et c’est la loi du nombre de clics qui l’emporte. C’est ce que j’appelle une forme de décadence.
Il ne faut pas confondre site « populaire » avec site « de référence » !
Des auteurs connus s’engouffrent dans le filon, espérant récupérer quelques effets pour leur notoriété,
ce qui est étrange car ils participent à ce que vous nommiez ubérisation. Sans doute ont-ils succombé aux sirènes du marketing…

Nadine Kirchgessner | 24 juillet 2016 à 15 h 48 min

Merci Marc
vous avez raison , mille fois raison. Comment être une référence si on bloque des commentaires et des études scientifiques ?
Maintenant, on sait qui était la blogueuse qui était dans le conseil d’administration de zébra de JSFacchin, la première année .
si des auteurs veulent se tirer une balle dans le pied, c’est leur problème, mais dans le code de déontologie, il est indiqué que l’on ne doit pas diffuser les détails des tests, que l’on doit respecter les personnes…
Mais plutôt que blog de référence, c’est blog-réalité ou « blog-télé-réalité » , blog-show, qui met en scène la vie d’un enfant mineur… Qui le protège ?

Chloé | 28 avril 2017 à 9 h 04 min

Je confirme également le blocage de commentaires sur ce blog… et même une certaine arrogance dans les messages privés lorsque j’ai posé une question simple.

Merci infiniment pour votre site, vos articles, vos études et vos livres. N’étant pas une psychologue ni une experte, j’ai toujours fait attention à nuancer mes propos et ne citer aucun chiffre car « je ne sais pas ». Je parle de ce que je ressens, de mes discussions avec les gens, de ce que je lis dans les livres de professionnels. Je vais faire encore plus attention à ne pas être incohérente, et je vais citer vos études (enfin je vais d’abord bien la lire 🙂 )

Je suis convaincue que le haut potentiel (bien que je n’aime pas trop ce mot) n’est pas une pathologie, pas un fardeau, à condition que l’on connaisse son fonctionnement, peut-être. J’avais choisi le terme zèbre qui ne me faisait pas peur contrairement aux autres, puis maintenant je suis plutôt partisane du terme « personne douée » !

Merci pour votre positivité sur la douance 🙂

Nadine Kirchgessner | 18 mai 2017 à 18 h 45 min

Merci Chloé pour votre témoignage. Comme j’ai parfois du mal à me faire entendre, je me permets de citer votre blog http://www.rayuresetratures.fr/

le terme de « zèbre » peut semble amusant comme ça, mais il ne sert qu’à éviter de parler d’intelligence, finalement.

Isa | 19 mai 2017 à 14 h 49 min

Bonjour Nadine,

merci pour cet article, très percutant comme d’habitude.

J’ai moi aussi été bloquée à plusieurs reprises par le fameux blog « très connu ».

Je m’étais notamment offusquée du fait que le fils de l’auteure était littéralement « livré en pâture » au monde entier.

Je n’ai malheureusement jamais eu de réponse, ni même d’explication.

Pourtant, le sujet m’apparait comme très grave même si des milliers de lecteurs semblent ne rien trouver à redire à cette surexposition médiatique…

Ne faites pas à autrui ce que vous n’aimeriez pas que l’on vous fasse…

Personnellement, mon fils m’en voudrait énormément si d’aventure, je me risquais à l’exhiber comme une bête curieuse devant la Terre entière…

«

»

Abonnez-vous à ma newsletter


Haut de page