Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Oct/15

2

Etude remarquable !

Gabriel Wahl m’a écrit pour me dire ce qu’il pensait de mon étude sur le haut potentiel. Etude remarquable est l’expression qu’il a employée! Comme il m’a permis de diffuser ce texte prévu pour un journaliste, je le fais ! :

« Il me semble que l’on dramatise parfois les risques de la précocité
intellectuelle. C’est l’effet-loupe des consultants psy mais dans la « vraie
vie », les enfants brillants (on ne dit plus alors précoces ou haut
potentiel), gardent souvent l’esprit léger et sont heureux qu’une bonne fée
leur ait donné tant de talents. Un exemple de dramatisation ? On lit
souvent qu’un tiers des enfants à haut potentiel est en échec scolaire.
Même s’il est vrai qu’un enfant précoce peut connaître un échec scolaire
bien réel, cette proportion alarmiste ne repose sur aucune étude connue.
Pour ma part, je crois que la précocité intellectuelle représente d’abord
une chance, même si elle comporte quelques risques. Les enfants précoces
peuvent en effet connaître  des tourments, subir un isolement amical ou se
lasser de fades contenus scolaires. Cependant, j’observe que nombre de
leurs difficultés sont sur-attribuées à leur surdon. Par exemple, si un
enfant surdoué est inattentif, agité ou anxieux, on déduit souvent un lien
de cause à effet, sans se soucier d’une recherche diagnostique plus
approfondie. Pour l’anxiété, rappelons que les études comparatives montrent
que les enfants surdoués sont plutôt moins anxieux que les enfants
« normo-doués ». L’annonce d’un QI élevé inquiète parfois les parents. Rien
ne le justifie. Ce sont souvent ces enfants qui accomplissent les parcours
scolaires les plus brillants (grandes écoles ou autres) et même s’ils n’y
parviennent pas, leur intelligence reste un atout dans leur parcours
professionnel, et ce, dans quelque métier qu’ils se choisissent. La
remarquable étude de Nadine Kirchgessner sur « la réussite académique des
enfants à haut potentiel » tombe à pic pour enrichir un débat absurdement
dramatisé ces dernière décennies.
»

Gabriel Wahl

Gabriel Wahl est l’auteur de l’ouvrage « Les enfants intellectuellement précoces » PUF (2015) dans la collection Que sais-je ?

Les EIP wahl

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il était dans l’émission Ça va pas la tête sur France inter le 01.07.2015, aux côtés de Nicolas Gauvrit auteur de l’ouvrage             « Les surdoués ordinaires » PUF (2014)

surdoues ordinaires

 

Nicolas Gauvrit m’a écrit aussi que mon étude est salutaire et que j’ai bien expliqué les limites statistiques de l’étude. Comme Nicolas Gauvrit est entre autres l’auteur de l’ouvrage « Stats pour psycho »  Deboek (2005).

stats pour psycho gauvrit

et comme aujourd’hui , je suis très humble ! j’ajoute le commentaire de Arielle Adda sur mon étude

Voici !   » j’ai commencé à lire : c’est intéressant, clair, strict et utile : bravo »

couverture_lintelligence_reconcilliee

Etude haut potentiel 2015

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

8 Comments pour Etude remarquable !

selignac | 4 octobre 2015 à 17 h 54 min

hé bien! un tel manque de confiance c’est impressionnant. Vous avez besoin qu’on vous dise que ce que vous faites a de la valeur pour en être persuadée?
ce que vous dites à la fin peut faire penser à un manque d’humilité, mais j’y vois surtout un besoin de vous prouver à vous-même votre valeur, et/ou pertinence quant à votre travail.

Nadine Kirchgessner | 4 octobre 2015 à 20 h 00 min

Vous manquez un peu de clairvoyance ! S’il vous plait, épargnez-moi votre analyse psychologique (ou psychanalytique) de base…que dis-je… bien en dessous de votre niveau…je suis simplement stupéfaite que l’étude ne soit pas plus relayée parce qu’on ne veut surtout pas donner des infos qui bousculent les idées reçues aux parents d’enfants précoces. Tout cela n’a rien à voir avec mon supposé manque de confiance en moi, je sais parfaitement que cette étude a de la valeur ! cela n’a pas de sens… interrogez-vous plutôt sur cet état de fait , que l’on puisse préférer mettre cette étude sous le boisseau et continuer à dire qu’il y a 30 % d’échec scolaire chez les EIP…

selignac | 4 octobre 2015 à 20 h 24 min

Votre étude est extrêmement récente. Il me semble un peu rapide de mettre en accusation les personnes qui ne la citeraient pas, tout simplement par non-connaissance de celle-ci. De plus, vous citez ici plusieurs personnes de renom qui la prennent en considération, au contraire. Cela donne plutôt matière à se réjouir. Non?

Nadine Kirchgessner | 4 octobre 2015 à 20 h 57 min

exactement , je me réjouissais dans cet article ! et vous dîtes que je manque de confiance, c’est amusant ! il me semble qu’un gros mois est suffisant pour des personnes que j’ai informées moi-même, et qui sont pour certaines très à l’affût du moindre article.

Patricia | 6 octobre 2015 à 22 h 55 min

Bravo Nadine !

J’ai trouvé cette étude très intéressante et très pertinente.
Vous avez bien mérité ces félicitations.

Nadine Kirchgessner | 8 octobre 2015 à 12 h 00 min

Merci Patricia! je n’ai pas le syndrome de l’imposteur, j’accepte le compliment !

Nadine Kirchgessner | 10 décembre 2015 à 17 h 57 min

Je remets en avant cet article , car comme certains de mes nombreux lecteurs l’ont remarqué, cette étude a été passée sous silence par certain(e)s…allez savoir pourquoi…évidemment 92,8 % de réussite au Bac dans mon échantillon d’adultes à haut potentiel (125 participants) cela fait désordre !

http://planetesurdoues.fr/index.php/etude/etude-2015-partie1/

http://planetesurdoues.fr/index.php/etude/mon-etude-2015-partie2/

J’ajoute l’article d’une amie psychologue clinicienne  » Du non échec scolaire des individus à haut potentiel » qui explicite la célèbre étude de Terman
http://psychologueadosenfantsparis.com/2015/10/27/du-non-echec-scolaire-des-individus-a-haut-potentiel/?fb_action_ids=10154262837543066&fb_action_types=news.publishes

Jérome | 10 décembre 2015 à 22 h 53 min

Comment expliquer que les résultats de cette étude ne soient pas diffusés sur d’autres sites ou par les médias ? Est-ce que ça dérangerait quelqu’un ? un business bien organisé ? des médias avides de sensationnel ? N’y aurait-il aucune discussion possible, aucune recherche de vérité ? c’est inquiétant !
Merci pour ce site qui ne bêle pas avec les moutons…

«

»