Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Juin/15

22

Le haut potentiel : Pourquoi docteur ? Europe 1

Hier l’émission  de J. F. Lemoine Pourquoi docteur ? sur Europe 1 concernait les enfants à haut potentiel. Les invités étaient Olivier Revol et Roberta Poulain deux des trois auteurs du livre « Cent idées pour accompagner ces enfants à haut potentiel» Tom pouce 2015

Titre :  1000 idées pour accompagner les enfants à haut potentiel

Chance ou calamité ?

100 idées suffiront et même peut-être une ou deux , mais vraiment il faut de bonnes idées !

Déjà au début, des mots qui me heurtent : enfants insupportables, des enfants « emmerdants « …association de patients, ces gens-là…

comme si on parlait de personnes « malades », mais l’émission est axée sur la médecine. Alors ceci explique cela…

« Imaginez une maladie si on ait 7 ou 8 noms différents!…  Comment on le dépiste ? diagnostic…»

Bon…

Voilà, on a déjà une bonne vision de la dérive actuelle. Ce qui a fait que j’ai écouté la fin de l’émission en ayant une petite douleur dans le creux de  l’estomac !

à lire  mon article  climat

Une erreur, le QI n’augmente pas, car on actualise les tests.

Une discussion intéressante sur les QI de complaisance. Encore une fois, le métier de psychologue est un peu méprisé. Comme si ce diplôme, de 5 ans d’études difficiles, je le rappelle, était totalement incompris et galvaudé.

Roberta Poulain n’a pas fait de test, et répond à la question : « êtes-vous à haut potentiel ? » ainsi :

« Comme toutes les mamans, je dirais que cela vient du père » !!!!!

euh ?!

Heureusement O Revol rattrape le coup, en disant que beaucoup de femmes se découvrent à haut potentiel, sur le tard, à propos de l’aspect génétique du haut potentiel.

A lire  Des femmes surdouées

Des questions ont été soulevées :

La mode du surdoué ?, Environnement favorable ou défavorable ? Doué en tout ?  La créativité ?

O Revol explique ensuite son étude par IRM, étude sur 40 enfants surdoués, car il cherche à répondre à la question « pourquoi certains réussissent à l’école et d’autres non ».

Question que je me pose depuis 25 ans, en termes éducationnels surtout, et j’ai obtenu certaines réponses dans mon étude 2015 sur le haut potentiel. Ils se sont concentrés sur le QI homogène/hétérogène, alors que Jacques Grégoire insiste sur le fait que les QI sont très souvent hétérogènes pour les hauts potentiels. Le QI n’est pas très adapté pour les extrêmes de la courbe de Gauss.

Enfin le saut de classe est abordé, avec ses effets bénéfiques.

«50 % auront des difficultés scolaires ET  1/ 3  qui n’arrivera pas au lycée !!!!! »  Des chiffres qui circulent » dixit O revol …

Mais ce ne sont pas les bons chiffres ! DOMMAGE   (  cf  T. lubart, 2006 ;  A. Courtinat, 2008)

Je rappelle que l’enfant à haut potentiel ne parle pas toujours comme un livre il peut parler complètement « normalement ».  et je ne généralise pas à mon expérience, j’ai effectué un stage dans une école pour surdoués, ils parlaient tous très normalement, tout en étant hyper intéressants.

Conclusion

« Vous faites de l’échec scolaire le problème important du haut potentiel! »

Mille Bravo au journaliste d’avoir relevé l’ambiguïté du discours et pour sa conclusion

Quant à dire qu’il ne faut pas tester l’enfant qui va bien, c’est plus que discutable, lorsque l’on écoute et lit les témoignages des adultes qui auraient tous voulu le savoir plus tôt.   Adultes surdoués 

                Les adultes surdoués

Je vous laisse juges en écoutant le podcast de l’émission.

http://www.europe1.fr/emissions/pourquoi-docteur/pourquoi-docteur-1000-idees-pour-accompagner-les-enfants-a-haut-potentiel-1358622

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

No comments yet.

«

»