Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Mai/15

7

Le nivellement par le bas

Le récent projet de réforme du collège ne montrant pas une once d’embryon d’idée qui permette de commencer à penser que les choses vont s’arranger pour les collégiens , surtout les collégiens un peu doués, qui ne peuvent pas avoir les mêmes centres d’intérêts que d’autres enfants ne sachant pas lire (à peu près 20 %, les chiffres varient), il n’est pas inutile de lire le livre d’Alain Bentolila. je trouve dommage qu’il emploie un mot grossier, mais quand il faut…

Comment sommes-nous devenus aussi cons ? First (2014)

bentolila

4eme de couverture

« mensonges en manipulations, de complaisances en lâchetés, notre intelligence collective se délite jour après jour. Ne cherchons pas ailleurs qu’en nous-mêmes les responsables de cette décadence intellectuelle : nous en sommes tous coupables. Nous sommes devenus cons parce que nous avons renoncé à cultiver notre intelligence commune comme on cultive un champ pour nourrir les siens. Oubliés le questionnement ferme, le raisonnement rigoureux, la réfutation exigeante ; toutes activités tenues pour ringardes et terriblement ennuyeuses. Car c’est bien de cela qu’il s’agit : nous sommes devenus – parents, enseignants, politiques – incapables de mener les batailles nécessaires : celles dont on accepte de ne pas voir l’issue, en étant heureux que d’autres – nos élèves, nos enfants, nos rivaux d’aujourd’hui – les poursuivent parce qu’elles sont essentielles. Du  » à quoi bon !  » au  » après moi le déluge !  » il n’y a qu’un pas que nous franchissons chaque jour allégrement en nous vautrant dans la prévisibilité d’un audiovisuel débile, en nous abandonnant à l’aléatoire dangereux du web, en acceptant que notre école devienne une machine de reproduction sociale, en tolérant que nos politiques insultent quotidiennement notre intelligence, en laissant enfin abîmer le sacré jusqu’à en faire un masque hideux. Et nous livrons ainsi nos propres enfants à l’inculture et à la crédulité. A ceux qui confient trop tôt leurs touts-petits à des structures institutionnelles sans se poser la question de l’attachement ; à ceux qui acceptent que des jeunes soient livrés à un monde dangereux sans qu’on leur ait donné la formation intellectuelle nécessaire pour en dénoncer les mensonges ; à ceux qui, cachés derrière leur écran, ont renoncé à regarder l’Autre dans les yeux ; à ceux que l’inconnu et le différent, exaspèrent et terrorisent ; à tous ceux enfin qui souillent l’idée même du spirituel à force d’hypocrisie et de bêtise, à tous ce livre est dédié !

Biographie de l’auteur

Alain Bentolila, professeur de linguistique à l’université de Paris-Descartes, a consacré sa carrière à décrire le langage en général et le français en particulier et à lutter contre l’illettrisme. Il est notamment l’auteur de De l’illettrisme en général et de l’école en particulier (Plon, 1996, Grand prix de l’académie française), du Verbe contre la barbarie(Odile Jacob, 2007, Prix essai France télévision), de Parle à ceux que tu n’aimes pas. Le défi de Babel(Odile Jacob, 2010) et de Langue et science (Plon, 2014). »
autres articles    illettrisme
http://www.courrier-picard.fr/region/la-region-bat-les-records-d-illettrisme-ia0b0n564254
Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

No comments yet.

«

»