Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Avr/15

14

Le bal des ego de Laurent Schmitt

le bal des ego Le bal des ego  de Laurent Schmitt

J’ai écouté hier par hasard cette émission de la tête au carré sur podcast en attendant celle de 14 H sur les adultes doués. C’est hyper intéressant, et si représentatif de notre époque de faux- semblants. Je ferais une relation avec le sujet de l’émission d’hier sur le haut potentiel. Les personnes intègres, modestes, comme le sont souvent les personnes très surdouées,  sont éjectées vigoureusement par des gens prêts à tout pour se mettre en avant. Qu’importe ce qu’ils disent, pourvu qu’on parle d’eux ! A la question « sont-ils plus visibles ? » il faudrait écrire:  sont-ils plus nuisibles ? sont-ils plus risibles ? sont-ils plus plausibles ?

Deux femmes seulement dans le livre de Edouard Launet…

beaucoup de questions au sujet de l’éducation, des nouvelles technologies.

Podcast à 17minutes

http://www.franceinter.fr/emission-la-tete-au-carre-le-bal-des-ego

Présentation de l’éditeur, Odile Jacob (2014)

Les ego démesurés se multiplient et s’affichent. Quelles sont les facettes de ces ego surdi- mensionnés ? Existe-t-il une biologie, voire une g énétique, de l’ego ? Certains caractères seraient-ils plus prédisposés que d’autres à déployer ce narcissisme effréné ? Si la rivalité, l’esprit de compétition ou le besoin de se distinguer peuvent constituer un moteur, poussées à l’extrême ces attitudes des ego trop forts génèrent incompréhension et souffrance dans les relations humaines. Il devient alors urgent d’en comprendre les mécanismes pour les identifier, les gérer, parfois survivre en leur présence. À l’échelle d’une société, quelles sont les conséquences de l’omniprésence de ces caractères qui tendent à s’affirmer aux dépens des autres ? Ce phénomène serait- il l’expression d’un nouveau narcissisme, d’un choc de valeurs inédit ?

Biographie de l’auteur

Laurent Schmitt est médecin psychiatre, professeur à la faculté de médecine de Rangueil de l’université Paul-Sabatier à Toulouse et professeur associé à l’Université de Sherbrooke au Canada ; il coordonne le pôle de psychiatrie des hôpitaux de Toulouse. Il a publié en 2012 Du temps pour soi .

 

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

2 Comments pour Le bal des ego de Laurent Schmitt

Patricia | 16 avril 2015 à 23 h 53 min

Merci Nadine !

Le sujet est de plus en plus à la mode ces derniers temps.

Les gens en ont marre et deviennent de plus en plus lucides de ce qui leur arrive ou plutôt ne leur arrive pas !

Je pense aux promotions qui leur passent sous le nez alors qu’ils ont beaucoup donné à leur entreprise alors que d’aucuns, maitrisant parfaitement certains codes, raflent sans scrupules les meilleures places.

Il y a en effet de quoi être en colère lorsque l’on constate que le bon poste vous est encore passé sous le nez et que ce n’est pas grâce à son mérite que le collègue (venu d’on ne sait où) a pris sa place au soleil…

Et le système est bien pensé car râler, c’est être un vilain jaloux !

Les sources de pouvoir sont au nombre de 4 :

– Etre le seul expert dans son domaine, être indispensable aux autres et être l’unique personne capable d’apporter la solution à l’entreprise. Ou le faire croire.

– Connaitre parfaitement les règles du jeu, les utiliser et les manier à son avantage.
L’idéal étant que l’autre soit moins informé que vous (l’asymétrie d’information doit être à votre avantage).

– Maitriser parfaitement l’art de la communication et de l’information : il ne suffit plus d’être excellent dans son domaine. Si vous n’êtes pas en possession de la bonne information, au bon moment, votre travail perdra beaucoup, sinon complètement, de sa valeur.

– Savoir se mettre dans les bons réseaux. Si vous êtes très performant mais que personne ne le sait, votre situation est comparable à une magnifique perle enfermée dans son huitre…

Si vous analysez ces 4 sources de pouvoir, vous constaterez très vite qu’être un pur expert ne vous sera pas d’une grande utilité : les forts en communication, les forts en triche, les forts en réseau se serviront de vos connaissances pour les mettre en valeur à leur profit.

Ah, et j’oubliais… si en plus, la personne au pouvoir n’a aucun scrupule à peser de tout son poids pour vous ôter un maximum d’ autonomie, il ne vous restera plus que vos yeux pour pleurer, votre cerveau pour gamberger et vos bras… pour servir.

Parce que finalement, n’est pas cela que veulent les puissants ? Des gens serviles pour les servir, les flatter et assouvir leur égo démesuré.

Cynique, moi ???

Euh…

Je terminerais tout de même par une note positive. Elle concerne nos jeunes:
la génération Y

Forte de l’expérience de ses parents (les X), elle ne s’en laisse plus compter.

Non, les valeurs travail et excellence ne suffisent plus ! Ceci était vrai il y a une époque, ce n’est plus le cas maintenant.

Les entreprises devront s’adapter à cette nouvelle population qui entre progressivement dans le monde du travail.

Contrairement aux X, la génération Y ne pleure pas de paradis perdu (les 30 Glorieuses). Ils ont tout à gagner et plus rien à perdre.

Elle est parfaitement lucide, plus encline à prendre des risques et plus optimiste que nous.

A mon avis, elle nous réserve des surprises car la ligne rouge a été franchie !

Nadine Kirchgessner | 17 avril 2015 à 18 h 55 min

Merci Patricia, tellement vrai! surtout « Et le système est bien pensé car râler, c’est être un vilain jaloux ! »
C’est comme je le disais dans l’article « la médiatisation », beaucoup pensent que si c’est médiatisé (télé, radio, journaux, sites, blogs) c’est forcément vrai…actuellement , il faut vraiment aiguiser son esprit critique et apprendre à être expert en tout! Pas évident !

«

»