Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Fév/15

4

« Adultes sensibles et doués » de Arielle Adda et Thierry Brunel

adda brunel

Aujourd’hui, c’est la publication officielle du livre « Adultes sensibles et doués trouver sa place au travail et s’épanouir » chez Odile jacob. J’ai lu le livre que j’ai reçu d’Arielle Adda et Thierry Brunel. Pour les personnes qui ne connaissent pas le sujet, le livre apporte des éclairages ultra pertinents. Il semble, dans le titre, être axé sur le travail essentiellement, mais il ne l’est pas seulement. Des réponses très humaines sur le haut potentiel sont apportées par les deux auteurs, qui se partagent équitablement le livre, avec des réponses également sur les enfants. Je profite de cet article pour répéter, s’il en est besoin, que c’est Arielle Adda qui est la première à s’être préoccupée des adultes surdoués dans ses articles et dans ses livres (cf publications et biblio). Notamment dans les articles très célèbres de 1989 et 1996 : « Que sont les enfants doués devenus» et en 2003 : « Itinéraire de l’adulte doué : une indicible désolation intérieure » et dans des chapitres de ses livres. Il est assez étrange que du matraquage marketing bien organisé ait pu faire occulter ce fait…même chez des gens doués qui ont un sens aigu de la justice. J’ai bien aimé p 40 et p 41 une mise au point très utile faisant référence aux personnes qui s’approprient les idées des autres sans vergogne dans des travaux de recherche ou des livres, et ceci sans jamais citer les sources…

Le livre a mis beaucoup de temps pour sa publication, après maints blocages, il n’en est que plus attendu. Le résultat est à la mesure de cette attente.

Arielle Adda m’avait écrit il y a quelques temps de façon élégante que nos livres se complèteraient, sincèrement. Je rappelle qu’elle a écrit une préface pour mon livre « Des femmes surdouées ». J’ai pu constater que mon livre est cité en référence, entre M de Kermadec et M Klein ! Et que le site est cité également. Je les remercie très chaleureusement. C’est très exactement ce qui expliqué si bien dans le chapitre 4: De la générosité.

Le fait que le livre soit écrit à 4 mains apporte une contribution intéressante. Des références plus psychologiques de la part d’Arielle Adda et une connaissance plus approfondie du monde de l’entreprise de la part de Thierry Brunel,  monde de l’entreprise décrit souvent dans les assez hautes sphères. C’est dommage car j’ai des exemples d’adultes doués qui doivent se contenter de « petits boulots » pour survivre. A la fin du livre, en annexe, on trouve des explications issues de référents Mensa pour se décrire ou se présenter « doué » à son employeur, ainsi que des conseils pour les employeurs qui se trouveraient face à des employés ou collaborateurs doués.

J’ai beaucoup apprécié le chapitre 3 écrit par A Adda sur la sensibilité. On se dit : tout est vrai, chaque phrase est vraie, chaque phrase fait tilt ! On se dit également cela tout au long du livre. les personnes réellement douées s’y reconnaissent.

Dans le chapitre 2 d’A. Adda, des références à la modestie des surdoués : contrairement à ce que l’on pense généralement pour certains « se vendre » n’est pas chose facile . En entreprise, si on se vend mal, cela est pris à tort pour un manque de capacités. Dans d’autres domaines aussi, malheureusement…Car oui, la plupart des personnes surdouées sont modestes. Arielle Adda a été et est toujours modeste, et cette modestie a eu des conséquences inattendues. Aujourd’hui, beaucoup croient à tort, que ce n’est pas elle qui est la première à avoir parlé des adultes doués.

L’arborescence en prend pour son grade dans ce livre (chapitre 3) et c’est tant mieux. Ce n’est que justice. J’avais amorcé dans mon livre le questionnement de cette théorie romanesque et infondée scientifiquement, Arielle Adda enfonce le clou avec brio.

Certains blogs font l’éloge de A Adda en même temps que l’éloge de la pensée en arborescence, ce qui est contradictoire. La cohérence étant une qualité intrinsèque des personnes surdouées, c’est pour cette raison que je n’ai jamais placé le livre « trop intelligent pour être heureux » dans ma bibliographie, même si beaucoup d’adultes ont appris leur douance grâce à ce livre. J’en avais parlé dans mon livre « Des femmes surdouées », ce qui m’a valu certaines incompréhensions et déformations de mes écrits. Mais la cohérence pour moi est primordiale. Tout ceci est très bien expliqué dans ce livre.

L’intuition des surdoués est décrite de façon fine dans ce livre. Cette intuition doit pouvoir trouver une application dans des métiers comme médecin, pédagogue, enseignant, éducateur, psychologue, chef d’entreprise, analyste financier, etc.

Le livre est découpé en 12 chapitres, les 6 derniers chapitres sont écrits par Thierry Brunel. Après une revue des caractéristiques des adultes et de l’aide pour réussir son parcours professionnel, le chapitre 9 est consacré au TDA/ H  le chapitre 10 est consacré aux traumatismes au travail, comme le harcèlement moral. Ensuite des solutions sont apportées et Thierry Brunel conseille des postes de travail pour les gens doués, en se basant sur les caractéristiques et les qualités de cette population.

pour le harcèlement moral , on peut lire aussi : M.F. Hirigoyen   « Le harcèlement moral : la violence perverse au quotidien »  La découverte  (2003)  cf  biblio

Les annexes sont consacrées à des interviews de professionnels, passionnantes notamment sur le TDA/H, lorsque la douance est associée au TDA/H ? et à des témoignages touchants.

En conclusion c’est la société toute entière qui bénéficiera des conseils édités dans ce livre, et pas seulement les personnes douées à titre individuel, ce qui bien sûr n’est pas négligeable. Ce livre répond à cette question du potentiel en nous montrant la douance dans le monde du travail sous différents aspects.

Je me réjouis d’avoir rencontré Arielle Adda, il y a 20 ans. Elle m’a beaucoup appris, avec J C Terrassier, des méandres parfois inextricables de la douance.

Je conseille vivement ce livre.

pour commander  « Adultes sensibles et doués » de Arielle Adda et Thierry Brunel

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

12 Comments pour « Adultes sensibles et doués » de Arielle Adda et Thierry Brunel

Viviane Noël | 6 février 2015 à 20 h 43 min

Arielle Adda, sait, elle connait parfaitement son sujet. Elle parle magnifiquement et permet à tout adulte sensible et doué de trouver l’harmonie sur son lieu de travail. Ce livre à deux voix est un monument, à lire, à conseiller, à offrir.

Carole | 9 février 2015 à 11 h 11 min

J’ai acheté ce livre la semaine dernière, actuellement en dépression car je fais un burn out ( pour des motifs personnels) je m’aperçois que mon travail actuel qui d’un coté est celui que j’avais toujours souhaité est perturbé par toutes « ces qualités » qui finalement empoisonnent ma vie professionnelle.

Savoir qu’on a raison sans voir les autres adhérer, puis quelques mois plus tard voir vos idées émerger sans que personne ne se rappelle que vous aviez déjà soulevé cette idée avant.

La semaine dernière, je sus sortie des sentiers battus, au lieu de faire la traditionnelle présentation powerpoint avec des titres et des puces, j’ai envoyé mes cartes mentales ( que j’utilise comme brouillons pour faire mes présentations). et mes collègues ont tout de suite dit  » tu nous a mis la pression » avec ta présentation.

J’en suis sortie déboussolée, je n’avais fait qu’envoyer mes brouillons car j’étais trop épuisée pour faire une « belle » présentation. et en retour, je suis taxée d’en avoir fait trop.

Je dévore ce livre, j’attends avec impatience les chapitres qui me permettront de trouver des solutions pour être heureuse dans mon travail et aussi dans ma vie. Car tout ce qui est décrit s’applique aussi au domaine privé. La carapace que l’on porte aussi trop longtemps pour être acceptée, comprise et aimée par les autres est similaire à celle que l’on porte au travail.

Lisez ce livre et si vous vous y reconnaissez, alors croyez cette intuition que vous avez depuis toujours, celle d’être un être hors normes pas forcément plus que les autres mais « différent ».

Bonne Lecture

Yann | 9 février 2015 à 20 h 13 min

Hâte de lire ce livre que j’ai commandé et que je vais chercher demain matin.

Par contre, je ne connais ni le nom ni les ecrits de la personne qui fait sa promo en faisant celle d’Arielle, alors que le livre de Jeanne a fait beaucoup pour moi.

De l’humilité madame, de l’humilité…et vous grandirez…

Maud | 9 février 2015 à 22 h 49 min

Monsieur Yann,

si vous parlez de l’auteur de ce blog, sachez qu’elle fait preuve, contrairement à ce que vous prétendez, d’une très extraordinaire humilité.

On voit que vous la connaissez très mal !

Elle parle de son livre « des femmes surdouées » et c’est bien normal puisque nous nous trouvons ici sur son blog…

Mais savez-vous ce qu’est un blog ? :-/

Je vous invite à chercher la définition du mot…

Nadine y travaille depuis de longues années et c’est avec une générosité exceptionnelle qu’elle nous fait partager sa longue expérience dans le domaine de la surdouance.

J’ai d’ailleurs lu son magnifique livre « des femmes surdouées » qui m’a énormément apporté sur le plan personnel.

Qu’elle soit remerciée ici pour ce remarquable travail, riche, documenté et qui m’a parlé au plus profond de moi-même.

Son livre m’a permis de mieux me connaitre et la transformation qu’elle a opéré sur moi a été extrêmement efficace. Je suis persuadée qu’aucun psychologue n’aurait pu faire un si bon travail.

Elle m’a outre donné d’excellents conseils pour mon fils. Ce formidable boulot, elle l’a fait pour des centaines de lecteurs…

Je trouve insultant et faux d’écrire ici que Nadine manque d’humilité, c’est tout le contraire !

J’espère avoir mal compris…

Merci à elle.

Nadine Kirchgessner | 10 février 2015 à 12 h 40 min

Merci Maud
De l’humilité ? lisez lisez et vous saurez…si le livre de J Siaud-Facchin a fait beaucoup pour vous, tant mieux, mais vous pourriez plutôt remercier Arielle Adda…puisque c’est Arielle Adda qui a écrit, la première, à peu près tout sur les adultes à haut potentiel…même « une indicible désolation intérieure », titre de son article de 2003…a été relayé en « désolation intérieure »…un peu de moralité, s’il vous plait. Vous me parlez d’humilité, avec mépris, moi, je vous parle de moralité, d’éthique.
Comme je l’explique dans l’article, mais apparemment assez vainement pour vous, que contrairement à certains auteurs, Arielle Adda a de la générosité…quand elle voit un nouveau livre édité, elle le conçoit comme un complément et non comme un concurrent. C’était le sens de l’article.
J’ai pu voir sur facebook , hier, sur la page de l’auteur dont vous parlez, qu’un post , donnant l’information du nouvel ouvrage « adultes sensibles adultes doués » qui peut vraiment aider de nombreux surdoués adultes comme vous, comme Carole qui a un burnt-out,…a été supprimé…
Est-ce qu’on ne lit qu’un seul livre ?
Où est charlie ?

Félicie | 16 février 2015 à 16 h 16 min

Suite à votre article Nadine, je me suis empressée d’aller visiter le site des éditions Odile Jacob et commander l’édition numérique du dernier ouvrage d’Arielle Adda ! Hé oui je n’avais pas la patience de commander la version papier et d’attendre quelques jours ! Je l’ai dévoré en 2 jours et j’en suis encore toute étourdie ! En effet, je suis depuis maintenant plus d’un an dans un mal-être au travail qui ne fait que s’accentuer… Les pistes de réflexions avancées par ce livre sur les activités annexes au travail : sport défouloir, chant pour recentrer mon énergie…sont pour moi aujourd’hui une soupape de sécurité! J’ai vraiment beaucoup apprécié l’écriture posée et agréable de Mme Adda !
Merci à vous Nadine d’avoir transmis ce message sur votre blog !

Chapi-Chapo | 19 février 2015 à 23 h 26 min

J’ai trouvé le livre remarquable à « triple » titre, HPI récemment découverte, salariée sortant d’un burnout et en tant que DRH. Le sujet est traité avec finesse pour apprendre à se connaître et se reconnaître. Et surtout les auteurs donnent des pistes concrètes de vie assumée répondant aux besoins des surdoués et prenant en compte leur spécificités, leurs forces, leurs difficultés et leurs attentes dans la vie professionnelle, comme personnelle d’ailleurs.

Chapi-Chapo | 19 février 2015 à 23 h 32 min

Et j’en profite (du fin fond du Canada) pour vous remercier, Nadine, de nos échanges riches de ces derniers temps !!

Anne Mouchot | 12 août 2015 à 16 h 18 min

Très intéressée par de ce sujet des Précoces, Sourdoués et autres Surefficients intellectuels depuis quelques temps, j’ai lu tout d’abord l’essai de M Tinoco qui m’a beaucoup intéressée, en particulier la mise en perspective plus globale et sociétale. Puis j’ai lu M Terrassier. Enfin, j’ai lu Mme Siaud-Facchin et j’avoue avoir été finalement déçue de ce contenu.
Je comprends que lorsque l’on se reconnait, quel que soit l’auteur qui nous dévoile un sens à ce malaise diffus, cela doit faire un choc mais je vous invite à continuer à creuser le sujet car depuis, j’ai lu des articles écrits par Arielle Adda, dont le nom m’était inconnu, et je me régale … quelle finesse et quelle précision, que d’ouverture … merci de relayer ses écrits qui, dans ce que je perçois, n’enferment pas les doués dans une catégorie mais leur ouvre des perspectives.
Je pense aller aussi du côté des femmes puisque j’en suis une 🙂
A bientôt sans aucun doute

Nadine Kirchgessner | 15 août 2015 à 14 h 50 min

Merci pour ce commentaire ! si vous voulez lire mon livre sur les femmes, attendez un peu, je vais demander
à faire corriger quelques coquilles qui se sont glissées…Pour les écrits d’Arielle Adda, vous avez raison!

gate | 5 août 2016 à 8 h 59 min

Bjr,je voudrais savoir si un enfant qui a été maltraité vivant à l’ orphelinat peut avoir ces caractéristiques car adulte maintenant je me suis sortie seul de touts les difficultés psycologiques j ai une énergie débordante et adore apprendre j’ aime l’ intellect mais je me suis toujours dit que c’ est la seule choses que l’ on a pas brisé donc j ai tout misé là-dessus et sur la connaissance de l’ être humain que j ai observé analysé et pris ce qui servirait à ma construction mais le manque de confiance en soi et personne pour vous aider m’épuise les neurones qu’ en pensez-vous que diriez-vous sur quoi me dirigeriez-vous? Merci

Nadine Kirchgessner | 6 août 2016 à 8 h 01 min

Bonjour gate,
oui , vous pouvez consulter un (e) psychologue qui connaît la douance et les traumatismes. Vous avez de l’énergie débordante. Les personnes douées ont beaucoup de capacités de résilience.
Peut-être vous occuper en premier de ces traumatismes.
Vous pouvez lire cet article :

http://planetesurdoues.fr/index.php/2013/05/20/traumatismes-et-surdoues/

«

»

Abonnez-vous à ma newsletter


Haut de page