Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Déc/14

3

bilan

Voici 5 ans que j’ai créé ce site, en octobre 2009, je dois dire que de jour en jour, j’en suis ravie. Je discute avec de très nombreuses personnes à haut potentiel, et nombreux vous avez été à répondre à mon appel pour l’étude que je voudrais faire. J’ai des contacts très positifs avec des personnes qui veulent que cela change et que l’on étudie les hauts potentiels. Et j’apprends beaucoup, tous les jours.

J’avais créé ce site POSITIF, car sur le livre d’or de l’AFEP, Association Française des Enfants précoces,  je ne voyais que des messages négatifs. Je les lisais , car j’étais adhérente de l’AFEP depuis 17 ans, c’était déprimant et alarmant au possible. Lorsque j’ai voulu en écrire un, positif bien sûr, il n’est pas apparu…j’ai réitéré, pensant que cela était dû à un problème technique, il n’est jamais apparu…Il y a des mystères dans la vie qu’il vaut mieux parfois ne jamais élucider…lorsque j’ai voulu faire connaître mon site, ils se sont fâchés et ont voulu qu’il disparaisse des écrans…rien de moins…

Moi, je le rappelle, moi naïve, je voulais juste aider…et montrer mon expérience POSITIVE…

Bref, comme beaucoup de personnes à haut potentiel, j’ai été blessée mais je suis persévérante, mon site est connu, reconnu, j’espère, et vous êtes de plus en plus nombreux à le lire, d’année en année. Au début, je l’avais créé pour les parents d’enfants précoces, et petit à petit, beaucoup d’adultes sont venus. Je les en remercie, ainsi, nous avons des témoignages nombreux et importants sur les pages adultes surdoués, étude  et  parcours,  la page  vidéo  Les adultes surdoués, comme « une banque de données ».

J’ai aussi écrit un livre en février 2014 « Des femmes surdouées ». livre dédié aux femmes mais pas seulement !

J’ai recherché les articles que je trouve les plus intéressants de mon site pour les remettre en avant. Le site étant un peu gros , cela permet de relire des articles. En voici un, qui date du 5 octobre 2013  malentendu = échec scolaire ?

je l’ai relu et l’ai trouvé vraiment bien !

Les malentendus des consignes à l’école.

Le problème de la compréhension des consignes à l’école est un thème largement débattu. Lorsqu’il concerne les enfants précoces, ce problème se corse et on tombe très vite dans des situations très amusantes mais qui peuvent avoir des conséquences beaucoup moins amusantes…l’enfant obtient un zéro…ou plusieurs 0…la maîtresse dit aux parents que vraiment cet enfant ne comprend rien de rien et que bien évidemment il ne peut en aucun cas sauter une classe ! pensez ! il ne comprend pas des consignes très simples !

Il ne s’agit pas d’un problème de compréhension ou d’échec scolaire comme on l’entend souvent , mais d’un problème de précision extrême.

La suite  cliquer sur  malentendu = échec scolaire ?

J’ai aussi écrit l’an dernier plusieurs articles sur la psychanalyse et les surdoués, parce que c’est un problème assez peu connu.  les voici

la psychanalyse et les surdoués

les surdoués et la psychanalyse

innés-psys

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

Un commentaire pour bilan

Emma | 8 décembre 2014 à 12 h 23 min

Bonjour,

votre article est très intéressant et me parle énormément…

Ah, le souci de non compréhension des consignes des enfants surdoués…

Vous avez bien raison :

ce ne sont pas les enfants qui les comprennent mal…
Ce sont les questions qui ne sont pas posées de façon suffisamment précise ou alors… l’enfant est en avance sur la leçon et donc sur la réponse (il en fournit une qui n’est pas attendue à son niveau).

Exemple : la sphère est-elle un polygone ?

Définition donnée à l’école primaire : un polygone est une figure à plusieurs côtés.
La réponse attendue est : Non, la sphère n’est pas un polygone car elle n’est pas constituée de plusieurs segments.

Réponse de mon fils : OUI, la sphère est un polygone car c’est une figure constituée d’une infinité de côtés, je l’ai vu sur un logiciel d’architecture ! »

Ou : reculer de 5 en 5 à partir de 25. Le fait d’indiquer des nombres négatifs agace la maitresse qui barre les réponses qui ne sont pas du programme…

Autres exemples :

Trouver les données utiles pour résoudre le problème suivant :
J’achète deux livres pour 25 euros et un DVD pour 15 euros.
Mon fils répond : les données utiles sont 25 et 15.
Combien vais-je dépenser ?
La maitresse met « faux : les données utiles sont 2, 25, 1 et 15.
Mon fils répond ; « mais il n’est pas précisé dans l’énoncé :
« j’achète deux livres pour 25 euros CHACUN, donc je n’ai pas besoin des informations de quantité achetées pour résoudre ce problème ! ».
Néanmoins, la maitresse retire deux points au contrôle …

Oui… les questions posées de façon imprécise engendrent parfois des problèmes d’interprétation et donc d’incompréhension.

Cette année, l’enseignante attache une importance toute particulière au respect des consignes et ne tolère pas que les enfants débordent du programme.

Je travaille là dessus avec mon bonhomme depuis longtemps.
Il progresse mais ce n’est pas toujours facile pour lui…

«

»

Abonnez-vous à ma newsletter


Haut de page