Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Mar/14

17

Enfants précoces : le paradoxe sur France3

Enfants précoces : le paradoxe, ce soir un reportage sur France 3. Il a déjà été diffusé le 18 janvier 2014, mais sur France3 ïle de France.  Un reportage de Réjane Varrod.  A 23h50.

 

« Samuel, Anthony, Liam, Loïc ou Gabriela sont des enfants précoces. Ils sont plus actifs, plus réactifs et plus dissipés que les autres collégiens. Si leur développement intellectuel est en avance, leurs émotions et leur maturité affective sont identiques à celles des enfants de leur âge. Ce décalage peut provoquer un mal-être à l’école voire conduire à l’échec. Au sein de la famille, le prodige doit également trouver sa place. A Marseille, le collège Sylvain-Menu a ouvert des classes et à Orléans, l’Afep, une association de parents, accueille les familles en difficulté. »

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

2 Comments pour Enfants précoces : le paradoxe sur France3

Florence | 23 mars 2014 à 20 h 48 min

Bonjour Nadine
Je viens de regarder cette émission sur mon PC et après un petit surf, découvrir votre blog. Mon fils à désormais 16 ans et est en classe préparatoire de mathématiques et je me remémore les difficultés rencontrées dans ces terribles années collège (50% dans le privé en classe HP et 50% dans le public en classe traditionnelle). Je suis convaincue que les difficultés apparaissent au collège mais qu’il est déjà bien tard (pas impossible bien sûr) pour intervenir. Par exemple, au collège il devient très difficile d’envisager un saut de classe s’il est nécessaire tant il faut mettre en accord un nombre important d’enseignants. Je regrette qu’il n’y ait pas plus d’émissions présentant des enfants plus petits pour sensibiliser les parents. Merci pour ce blog dont je file découvrir maintenant la rubrique adultes.

Nadine Kirchgessner | 24 mars 2014 à 20 h 47 min

C’est pour cela que j’explique dans mon livre qu’il faut s’occuper des enfants doués dès la maternelle. cela se comprend très bien avec les récentes études sur le fonctionnement cognitif et le développement des enfants. C’est le sujet du chapitre 1, et les témoignages viennent étayer ce constat, très simple, en apparence. comme vous le dites, au collège , il est difficile de sauter des classes, et même un peu inutile, car trop tard. il faudrait les sauter plus jeunes.

«

»