Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Déc/12

17

L’école dans le monde qui vient : émission répliques france culture

L’invité de répliques d’Alain Finkielkraut est Michel Serres, philosophe pour son livre : Petite Poucette ( le monde a tellement changé que les jeunes doivent tout réinventer : une manière de vivre ensemble, des instit), 2012, éditions Le Pommier.

 – 4e de couverture –

Le monde a tellement changé que les jeunes doivent tout réinventer.

Nos sociétés occidentales ont déjà vécu deux révolutions : le passage de l’oral à l’écrit, puis de l’écrit à l’imprimé. Comme chacune des précédentes, la troisième, tout aussi décisive, s’accompagne de mutations politiques, sociales et cognitives. Ce sont des périodes de crises.

De l’essor des nouvelles technologies, un nouvel humain est né : Michel Serres le baptise «Petite Poucette» – clin d’oeil à la maestria avec laquelle les messages fusent de ses pouces.

Petite Poucette va devoir réinventer une manière de vivre ensemble, des institutions, une manière d’être et de connaître… Débute une nouvelle ère qui verra la victoire de la multitude, anonyme, sur les élites dirigeantes, bien identifiées ; du savoir discuté sur les doctrines enseignées ; d’une société immatérielle librement connectée sur la société du spectacle à sens unique…

Ce livre propose à Petite Poucette une collaboration entre générations pour mettre en oeuvre cette utopie, seule réalité possible.

http://www.franceculture.fr/emission-repliques-l-ecole-dans-le-monde-qui-vient-2012-12-08

Mon ressenti à la fin de cette émission est que Michel Serres manque d’écoute. Il ne comprend pas profondément ce que  veut dire Alain Finkielkraut
selon moi , nous ne sommes pas dans une telle révolution, comme le dit M Serres, telle que celle du passage de l’oral à l’écrit et celle de l’imprimerie.  Le net est un support de plus mais c’est seulement « un support » , un support de la culture comme le sont les livres, sauf que il semble  plus facile d’accès.  Michel Serres pense à tort que A Finkielkraut ne peut pas parler du net parce qu’il ne le manipule pas facilement …Quel mépris…

 A mon sens , nous ne sommes pas dans une révolution comme l’annonce Michel  Serres, nous sommes dans une continuité avec changement de support au même titre  pour la musique que les cassetes audio ou les cd lorsqu’ils ont remplacé les disques vinyls.  L’inconvénient est que la culture au sens large pourra être , et l’est déjà, plus superficielle, moins réfléchie et non forcément scientifique . Parfois certains articles ou blogs prennent des libertés avec la vérité ou les vérités, ne parlons pas de l’orthographe qui est partout de plus en plus malmenée…  Mais on peut trouver aussi cela dans les livres , les livres ne sont pas tous corrects.  Ce qu’explique  Finkielkraut c’est qu’il faut apprendre l’esprit critique aux enfants  et cela on ne peut l’apprendre que des adultes et des « maîtres ». Si les enfants et les jeunes n’ont pas bien appris à lire , à comprendre  ce qu’ils lisent , à comprendre toutes les finesses du langage, ils ne comprendront pas ce qu’il se passe sur le net , et seront inondés d’informations dont ils ne sauront que faire.  Révolution , si révolution il y a , est bien plus une évolution vers l’irréfléchi, la vitesse et en un mot vers la médiocrité.

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

No comments yet.

«

»